Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Proust, Marcel] Du côté de chez Swan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment avez-vous apprécié ce livre ?

100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Proust, Marcel] Du côté de chez Swan

Message par lirerendheureux le Mar 28 Avr 2015 - 20:10


Auteur : Proust
L’auteur : Proust est né en 1871 dans une famille très aisée. Il consacre sa jeunesse aux mondanités des salons parisiens. Sa mère meurt en 1905, ce qui le touchera énormément et qui le pousse à vivre enfermé chez lui. Il passe tout son temps à une seule série de livre : A la recherche du temps perdu. Il n'est pas vraiment reconnu durant sa vie, ce n'est que plus tard qu'il deviendra une figure emblématique de la littérature classique.
Les personnages principaux sont Le narrateur ; sa mère ; sa grand-mère ; Albertine ; Françoise ; Charles Swann ; Odette Swann ; Gilberte Swann ; le baron de Charlus ; la duchesse de Guermantes ; Madame Verdurin.

Résumé de alalettre.com :
Le livre débute avec la partie " Combray ", du nom du village d’enfance du narrateur Marcel. Toute cette partie se déroule en fait en une nuit, alors que la narrateur se couche et se remémore des souvenirs. Il pense à son enfance, aux visites de M. Swann, à Mlle Vinteuil et la duchesse de Guermantes. Il fait plusieurs descriptions de ses souvenirs à l’époque où il vivait à Combray. La section se termine au réveil du narrateur, après l’évocation de ses souvenirs. La deuxième partie, " Un amour de Swann ", raconte plutôt l’histoire de Swann, bien avant sa rencontre avec le narrateur à Combray. Swann tombe alors amoureux d’Odette, mais abandonne cet amour suite à une crise de jalousie. Finalement, la troisième partie, " Noms de pays : le Nom ", raconte l’adolescence du narrateur à Paris et son amour avec Gilberte Swann.

Mon avis :
J'ai adoré ce livre car Proust arrive à mettre en mots des sensation qui sont difficiles à expliquer et qui pourtant sont exprimer d'une façon remarquable et très juste. C'est dans ce livre qu'on retrouve le célèbre passage de la madeleine. Le narrateur un peu plus vieux mange une madeleine et se retrouve tout d'un coup plongé dans un souvenir passé de son enfance qu'il avait complément oublié : sa tante Odette qui lui faisait goûter sa madeleine trempée dans le thé. C'est aussi l'histoire d'un artiste qui se construit tout en écrivant, plus le narrateur avance dans son histoire plus il apprend à être écrivain. On navigue entre ce "je" passé de l'enfance et ce "je" présent de l'adulte qui a trouvé sa vocation. Le temps s'échappe et grâce à l'écriture le narrateur trouve enfin un moyen de le fixer.

Un autre thème abordé est celui de l'amour et du thème de la jalousie. Swann ne peut supporter de voir celle qu'il aime avec une autre. L'être aimé tout comme le temps est un être changeant qu'on ne peut fixer, on ne peut jamais connaitre réellement quelqu'un, même soi-même. Proust soulève ici un problème que tout homme à un jour rencontré.

Ce livre est à mes yeux un monument de la littérature, néanmoins c'est un livre très complexe notamment par le style de l'auteur qui fait des "phrases à rallonge" mais c'est aussi ce qui fait son charme. On apprend petit à petit à rentrer dans le texte et chaque lecture est pour nous une nouvelle découverte.


Mes citations préférées  :
« Mais quand d'un passé ancien rien ne subsiste, seules plus frêles, mais plus vivaces,plus immatérielles, plus persistantes, plus fidéles, l'odeur et la saveur restent encore longtemps ».
« Longtemps, je me suis couché de bonne heure. »
avatar
lirerendheureux
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 16
Localisation : france
Emploi/loisirs : étudiante en prépa littéraire
Genre littéraire préféré : science fiction et sentimental
Date d'inscription : 22/04/2015

https://lirerendheureux.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum