Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Zellweger, Mark] Panique au Vatican

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Zellweger, Mark] Panique au Vatican

Message par Cassiopée le Dim 3 Mai 2015 - 23:13




Panique au Vatican
Auteur : Mark Zellweger
Éditions : Eaux Troubles (26 Février 2015)
Collection : Thriller
542 pages
ISBN : 978-2970099314

Quatrième de couverture

Le Sword, seul service de renseignements non gouvernemental, indépendant et neutre au monde renforce sa cellule d actions clandestines, les Faucons. Cela n empêche pas qu’ il est réclamé dans le monde entier. Un meurtre étonnant au sein du Vatican, un nouveau pape chinois disparaît et la Chine qui est en ébullition, sans parler d une princesse dont on est sans nouvelles représente un cocktail des plus détonants. Une fois de plus les Faucons résoudront les crises avec calme et efficacité, mais pas sans casse, malheureusement.

Mon avis


Deuxième opus de la série Réseau Ambassador, ce livre peut être lu de façon indépendante, bien que les personnages récurrents soient présents.

Mark Zellweger, ancien conseiller stratégique auprès de divers services de renseignements, connaît bien le milieu qu’il évoque dans ses romans. Mais il a l’intelligence de rester dans l’action, le suspense et de ne pas mêler ce qu’il a vu et connu à ce qu’il décrit. Cela lui sert certainement de terreau mais sans plus, les situations qu’ils présentent ne sont que pure fiction…enfin c’est ce qu’il dit car immanquablement quelques similitudes avec des personnages de notre temps peuvent donner à réfléchir. La jeune femme qui a épousé un prince et qui rêve de liberté, un Pape (asiatique !) qui veut bousculer une certaine rigueur … Je laisserai chaque lecteur penser ce qu’il veut….

Le premier tome de cette série ne m’avait pas vraiment conquise, j’avais trouvé trop d’approximations dans la langue et ceci m’avait beaucoup dérangé. J’ai trouve celui-ci, sans être une réussite complète (il manque, sans doute, à mon goût, un peu de profondeur aux personnages….), beaucoup plus « abouti ».

Plusieurs situations sont mises en place, dans différents lieux du globe et pour lesquels les « Faucons » devront agir. Nous suivons les diverses stratégies mises en place dans le détail (c’est d’ailleurs très intéressant de voir comment elles sont « montées »). On observe également les relations entre les différents protagonistes et la place de chacun. Travailler en famille n’est jamais facile et c’est confirmé avec des relations un peu houleuses entre Mark Walpen créateur du Sword (le service de renseignements géostratégiques indépendant basé en Suisse qui emploie les Faucons) et son père Ralph, diplomate de son état. D’autant plus que l’un des deux, amoureux, perd une bonne partie de son sens commun.
Le fait que le Sword soit neutre et ne dépende de personnes me plaît bien, cela évite des inter actions politiques trop importantes et surtout des choix qui, eux, ne seraient pas forcément impartiaux pour ceux qui y travaillent. Malgré tout, je me pose la question du financement et du comment un tel groupe pourrait se faire connaître s’il existait réellement … Il faudra que je me penche sur la question…..

La construction faite de chapitres vifs et rapides, passant d’une situation à une autre, installant tous les décors avant de passer au grand rush et aux différentes attaques, permet au lecteur de se familiariser avec tous les individus, de repérer les lieux évoqués (cartes à l’appui en début de recueil) avant de pénétrer dans le vif du sujet. Tout cela est habilement mené mais reste malgré tout, un peu superficiel, très visuel, comme s’il s’agissait d’un film plus que d’un récit. Ce n’est pas mauvais mais peut-être un peu trop « lisse », manichéen. Heureusement, l’un des Zellweger est un peu « à côté de ses pompes » et cela permet de belles empoignades et des discussions agitées (peut-être que cet aspect aurait pu être approfondi).

L’écriture est fluide, agrémentée de nombreux dialogues qui donnent du rythme à l’ensemble.
Une lecture qui plaira à ceux et celles qui apprécient les pages sans temps mort avec des individus méchants ou sympathiques, des intrigues claires sans ramification.
Tout cela se lit vite et bien.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8999
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum