Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Thorp, Roderick] La Traque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Thorp, Roderick] La Traque

Message par Cassiopée le Jeu 14 Mai 2015 - 1:04



La Traque
Auteur : Roderick Thorp
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Michelle Charrier
Éditions : Sonatine (Septembre 2014)
Première édition en 1997 aux Etats-Unis
611 pages
ISBN : 978-2355842597

Quatrième de couverture

Août 1982. Phil Boudreau, détective de la brigade des mœurs de Seattle, est appelé en urgence dans une des banlieues de la ville. On vient de retrouver le corps d’une jeune femme dans la Green River. Les services de police présents sur les lieux ne lui demandent qu’une chose : identifier la victime, qui semble être une de ces jeunes prostituées que son travail l’amène à fréquenter. Boudreau la reconnaît et pense immédiatement à un suspect possible, Garrett Richard Lockman. Mais le rapport qu’il envoie à sa hiérarchie, dans lequel il fait état de ses soupçons, est enterré sans qu’il en connaisse la raison. Bientôt, les victimes se multiplient dans la Green River, presque toutes de jeunes prostituées de la ville. Mis à l’écart des investigations, Boudreau décide de mener seul une enquête clandestine qui va durer près de dix ans, au rythme de surprises et de rebondissements spectaculaires, jusqu’à une conclusion totalement inattendue. Face à lui, un tueur aussi manipulateur qu’insaisissable, le pire cauchemar d’une ville aux abois.

Mon avis

Dans les pensées….

C’est un roman surprenant, un de ceux dont on dit qu’il ne laisse pas « indifférent »… Sous cette expression, un peu galvaudée, on peut mettre pas mal de ressentis …
Certains vont parler de longueurs car les descriptions du cheminement des pensées des uns et des autres prennent le pas sur les actions. D’autres seront exaspérés en pensant que seul un esprit tordu peut écrire un tel contenu et avoir des idées pareilles (mais je vous rappelle que ce livre est inspiré de la célèbre affaire du tueur de la Green River ….). D’autres encore pourront souligner que c’est à la limite du soutenable (âmes très sensibles s’abstenir) et qu’à part les états d’âme des protagonistes il n’y a rien….

Personnellement, je suis admirative…. Si on m’avait dit qu’un écrivain (il faut préciser que c’est son premier livre paru en France et il est de 1997….) me tiendrait en haleine durant six cent pages avec des relations humaines et deux hommes qui se « cherchent » (sans se voir le plus souvent) sur dix ans sans que je m’ennuie….J’aurais pensé que c’était mission impossible, il faut que ça bouge pour me plaire !!! Et pourtant….

Six cent pages pour dix ans … dix ans à côtoyer un flic et un tueur caméléon que l’on suit dans leurs relations aux autres mais aussi entre eux…
Ne croyez pas à un jeu de chat et de souris, c’est beaucoup plus subtil, pervers, sournois, à la limite du malsain. D’ailleurs le tueur ne serait-il pas l’incarnation du Mal ?
Chacun de ces deux personnages essaie de pénétrer dans l’esprit de l’autre pour mieux le connaître, le toucher dans ce qu’il croit être ses faiblesses et le conduire là où il veut pour le « coincer »…. Mais rien n’est simple, ni facile…. Car l’un et l’autre cernent le « jeu » de celui qui est en face et essaient d’anticiper ce qu’il va faire, changeant alors d’attitude pour tromper « l’ennemi » en le manipulant …. Cela met mal à l’aise le lecteur (et c’est bien sûr le but recherché, on est dans du thriller, du sombre, du noir…). De plus, il découvre la face cachée de tous les individus qui peuplent cet opus. Parce que n’imaginez pas que seuls les deux hommes évoqués ont des personnalités « complexes»…

J’ai trouvé fascinant la façon d’aborder la « dépendance » du tueur à ses victimes . Lorsqu’il explique entre autres, qu’il ne peut pas assassiner quelqu’un qu’il « connaît », qu’il convoite l’éternité.
« Il se sentait aussi proche qu’il était humainement possible des frontières de l’éternité, mais il ne la voyait pas-il était nié, chassé, rapetissé à cause de ses détestables limitations humaines. »
Je ne sais pas comment Roderick Thorp s’y est pris pour fouiller ainsi les âmes mais son écriture est très souvent « intimiste », profonde, pour autant on ne se sent pas « voyeur », ni « psy ». On progresse dans la conscience de ces hommes, dans leur égo, pas à pas….. le texte est construit de telle façon qu’il nous colle à la peau, même lorsqu’on pose le livre, le contenu nous hante …. C’est …. pernicieux parce que les mots gagnent du terrain et on se dit qu’on est captivé par le Mal….preuve s’il en fallait une que cet opus est excellent bouquin !!!

La traductrice a du avoir beaucoup de travail car retranscrire des émotions, des ressentis, des pensées, des raisonnements, n’est pas aisé ; cerner le fonctionnement des esprits troublés et trouver les bons mots pour le dire non plus. Alors bravo à elle. Quant à l’auteur, souhaitons que Sonatine continue de nous faire découvrir son œuvre, même à titre posthume (il est décédé en 1999).
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9002
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum