Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Marcastel, Jean-Luc] Praërie - Tome 2: Le secret des Haoms

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le secret des Haoms

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Marcastel, Jean-Luc] Praërie - Tome 2: Le secret des Haoms

Message par Pinky le Sam 16 Mai 2015 - 13:52

PRAÏRIE (T.2) LE SECRET DES HAOMS



Jeunesse, édité chez Scrineo en avril 2015

472 pages

Résumé

Le lieutenant Vincent Marty réussira-t-il à quitter le monde impitoyable de Praërie ? Là, parmi ces descendants d'humains miniaturisés par erreur voici plus de vingt ans, il a trouvé des alliés en la personne de Lo'Hiss, redoutable chasseur, d'une étrange fille-guêpe et de Séfan, une jeune sink aussi surprenante qu'attachante. Avec leur aide, il est parti à la recherche du laboratoire où se trouve le protocole qui lui permettra de retrouver sa taille d'origine. Mais la Vertjungle est féroce et sans pitié pour qui ne connaît pas ses secrets... car le moindre ruisseau y devient un fleuve infranchissable hanté par des créatures redoutables, les insectes ! Pourtant, ici comme ailleurs, le plus terrible des prédateurs n'est pas toujours celui que l'on croit... Praërie - Les vrais monstres sont sous nos pieds...

Mon ressenti


Un second opus extraordinaire,   j’ai été transportée bien au-delà des mots. J’ai vécu l’histoire, j’étais à Praïrie.

Partis en fuyant de Forroc, nous allons vers Gramonde et Outremonde. Il a fallu traverser Vivagues. La traversée a été plus que mouvementée. Il a fallu se battre d’arrache-pied contre  les grouillepinces, les piquevols. Mais rien ne nous préparait à notre rencontre avec la ventrecroche ou le grouillecroche. Nous avons failli y rester pour de bon et renoncer. C’était sans compter les ressources de chacun et les idées lumineuses de nos douces, enfin douces à leur façon. Une excursion chez les Fillevolmorts pour récupérer le sedrom et nous voilà partis vers le mur gardé par un dracaille.

Si le premier opus faisait la part belle à la société, ici c’est l’individu qui est mis en valeurs, avec ce qui le constitue de façon unique. Les personnalités se dévoilent et chacun est confronté à ce qu’il a enfoui au plus profond de lui-même le rendant unique. Au fur et à mesure du voyage, chacun se découvre, ose, s’affirme et confirme ses choix. Abandonner une part de son éducation, de ses valeurs n’est pas toujours simple mais à deux tout est permis. A deux, les possibles sont décuplés et les rêves inavoués peuvent devenir réalité.

Au fur et à mesure du parcours, les bases de la construction des sociétés vacillent pour retrouver ce qui fait la différence entre une société bâtie par des insectes ou par les hommes. Chez les premiers, l’individualité n’existe pas ;  chacun fait partie d’un ensemble au service de la société : qu’il vive ou meurt, pas d’importance, un autre le remplacera. Que ce soit chez les Sink (société patriarcale : les hommes appartiennent à une caste qui déterminent leur rôle quant aux douventres, elles sont là uniquement pour la reproduction et sont considérés comme mauvaise) ou chez les Fillvolmorts (société matriarcale le schéma est inversé) l’individualité n’a plus sa place. Pourtant, les uns et les autres sont issus de notre société.  La survie et le passage d’une génération à une autre montrent comment les mœurs, le langage, les valeurs changent sans cesse au profit du collectif. Ce processus s’accélère lorsqu’il est question de survie de l’espèce, les lois changent et les croyances les plus folles voient parfois le jour.

Au travers de cet opus, l’individualité est mise en lumière et montre comment chacun a sa place, que chacun peut aussi servir le groupe parce qu’il sera différent de l’autre, parce que sa compréhension sera différente. Comme l’a si bien dit Weber dans les fourmis 1 + 1 = 3.

L’auteur sait décrire à merveille les combats opposant Hommes et insectes, j’en ai frémi parfois. J’ai lu une bonne partie du livre dans un bain et j’ai oublié qu’il y avait une fleur de douche dans l’eau. Lorsqu’elle m’a frôlée la jambe, j’ai mis du temps à comprendre que ce n’était une ventrecroche.
Le livre est riche en réflexions, ce ne sont que quelques-unes  mises en lumière pour ne pas trop dévoiler l’histoire et enlever le suspense.

A découvrir absolument pour petits et grands

Un grand merci à la maison d'édition Scrineo et à l'équipe du forum pour ce partenariat


Dernière édition par Cassiopée le Sam 16 Mai 2015 - 20:36, édité 3 fois (Raison : Mise aux normes du titre)
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5778
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum