Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Nowra, Louis] Les enfants sauvages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 2 ]
50% 50% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Nowra, Louis] Les enfants sauvages

Message par Nisa le Ven 29 Mai 2015 - 21:05

Titre: Les enfants sauvages
Auteur: Louis Nowra
Editeur: Pocket (03/2015)
ISBN: 978-2-266-255059
Nombre de pages: 166

Quatrième de couverture:
C'était une journée de jeux et de plaisirs pour Hannah et son amie Becky. Mais une terrible tempête éclate et les deux fillettes se retrouvent seules, perdues au cœur du bush de Tasmanie. Livrées à elles-mêmes; elles doivent leur survie à un couple de tigres, qui les observe et leur vient en aide. Intrépide et confiante, Hannah n'hésite pas à suivre les félins et entraîne Becky avec elle. Désormais, elles vivront dans une tanière et feront l'apprentissage d'une vie primitive: les souvenirs de la civilisation s'estompent, l'instinct reprend ses droits. Et parfois l'humanité est plus sauvage que la nature elle-même...

« Un conte bouleversant. »
ELLE

« Une lecture puissante. »
The Guardian

« Une histoire de survie passionnante et émouvante. »
Publishers Weekly

Mon avis:
J'ai tout de suite été attirée par la couverture bichrome. La nature est représentée par la végétation, et les tigres y sont mêlés.
La présentation de l'ouvrage m'a convaincue de postuler à ce partenariat et je n'ai pas été décue.

Dès le début, on sait qu'Hannah survit à la terrible tempête qui l'isole de la civilisation car c'est elle, arrivée à un bel âge avancé qui raconte son histoire. Ce qui compte donc c'est l'histoire, et son début plutôt que la fin.

Le narrateur est à la première personne, c'est Hannah qui parle. Les mots sont simples, l'écriture orale (Hannah a du mal avec l'écrit et les mots). Ça pourrait être catastrophique mais ça n'en est que plus fort. Pas de grandes figures de style mais les faits et les sensations purement et simplement. 
Sensations, vécu de cette petite fille qui sort tout juste de la petite enfance (elle a à peine six ans quand l'accident se produit) et qui apprend à survivre dans le bush. Son jeune âge explique sûrement cette facilité d'adaptation. Car la petite fille s'est très vite habituée à vivre nue, manger de la chair crue et se déplacer comme un animal. Sa camarade, un peu plus âgée, a eu plus de mal ce que ne comprenais pas Hannah du haut de ses six ans.

Ce roman est une magnifique histoire qui nous plonge en plein cœur du bush de Tasmanie qui est un personnage à part entière dans cette histoire. J'ai pris plaisir à rechercher sur internet certains des animaux de ce lieu si particulier et que je connais peu. En effet, nous côtoyons en plus des tigres: hyènes, opossum, diable de Tasmanie, bandicoots, dasyurus, potoroos, dunnarts, etc. La flore est également bien décrite.

Je me suis attachée à Hannah, à Becky aussi avec plus de distance. Dave et Corinna m'ont également beaucoup touchée. Je me sentais bien moi aussi avec eux.
Le passage de deux enfants civilisées à des fillettes sauvages est extrêmement intéressant. J'avais peur d'être déçue après, je craignais que l'auteur "brode" après mais faire redevenir deux fillettes animales à deux fillettes humaines est aussi une partie de l'histoire passionnante. J'ai été bien plus révoltée par la manière de faire des humains que des tigres pour l'apprivoisement.

Cette lecture m'a interpellée par rapport à la dernière phrase de la quatrième de couverture: "Et parfois l'humanité est plus sauvage que la nature elle-même..."
Et en effet, même si la bestialité des animaux n'est pas cachée (ils ne sont pas gentils-mignons mais des chasseurs), ils semblent bien plus doués de raison et honnête que les humains.

Je remercie vivement les éditions Pocket ainsi que le forum Partage Lecture pour ce très touchant partenariat.
Je vote "très apprécié".

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5355
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nowra, Louis] Les enfants sauvages

Message par LOUBHI 49 le Dim 31 Mai 2015 - 20:22

Avis et commentaires :

Roman court de 163 pages, témoignage d'une vieille femme de ménage, Hannah qui revient sur un parcours de 5 années au milieu de la très sauvage province australienne de Tasmanie en compagnie de celle qui lui fut son unique amie d'enfance ; Becky..

Découpé en trois partie, ce livre se lit facilement avec une certaine fascination pour ce monde extrême et une expérience de vie pour le moins étonnante; les premières années d'enfance d'Hannah avec ses parents dont le père (chasseur de baleines et grand conteur) est son héros, la tragédie qui va projeter les deux très jeunes amies en plein bush australien, leur adoption par un couple de tigres avec  une longue parenthèse de vie sauvage de totale acclimatation et assimilation à leur nouveau milieu et enfin le retour tenté à la société humaine.

On peut s’avouer plus qu’interdit devant un tel passage à l’état primitif de félins de nos deux héroïnes  et par la connaissance de l’auteur des mœurs animalières et naturelles de cette région du monde. Comment ne pas être aussi touché par des scènes de si grand humanité de ce couple de tigres  envers Hannah et Becky et aux combats quotidiens de cette étrange communauté pour leur simple survie à une nature hostile où l’’homme et les Tigres de Tasmanie sont les ennemis les plus acharnés ? Belle évocation de ce continent aux paysages si variés et denses (bush, désert, océan) scènes sauvages parfaitement rendus par un style narratif des plus expressifs. Belle facilité de style également dans les descriptions vertigineuses du passage à l’état sauvage, des sensations de ces deux gamines dans les scènes de partage, de chasse, d’amour quasi filial avec ces parents adoptifs mais aussi d’euphorie après l’ingestion d’éléments hallucinogènes. Beau récit aussi sur les sentiments qui lient le mâle à sa femelle tigre et réciproquement et très grande empathie devant la perte de leurs bébés tigres…

Le retour à l’humanité, suite à la recherche effrénée du père de Becky à la retrouver va se montrer, paradoxalement beaucoup plus difficile et les étapes que Becky et Hannah vont se voir imposer ne seront pas sans de funestes événements. Là aussi, le lecteur va se retrouver particulièrement saisi par la succession des événements et suivre cela avec une certaine impatience
Au global, ce roman est à la fois sensible, certes imaginaire mais assez crédible. On le lit donc facilement avec une certaine gourmandise et surtout un grand plaisir.

_________________
Lectures en cours :

- "Pauca Mea " de Victor Hugo.
- "Hiver à Sokcho" d'Elisa Shua Dusapin.
- " Les Mains Lachées" d'Anaïs Llobet.
- "Marguerite" de Jacky Durand".

La pensée du moment :

"Les Hommes sont malheureux parce qu'ils ne réalisent pas les rêves qu'ils ont" Jacques Brel.
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2205
Age : 51
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nowra, Louis] Les enfants sauvages

Message par marie do le Dim 31 Mai 2015 - 22:03

Une vieille dame raconte ... A sa façon, avec ses mots, ceux d'une enfant.
Pourtant c'est bien de sa langue maternelle dont-il s'agit, que c'est-il passé pour qu'elle l'oublie ainsi ?
Inspiré d'une histoire vrai, ce roman nous raconte donc l'existence de deux enfants sauvées d'une mort certaine dans le bush de Tasmanie.
Sauvées par une espèce d'animaux disparus depuis les années 1930, le tigre de Tasmanie.

Après une courte existence avec les parents d'Hannah, le roman se partage ensuite en deux parties,  la vie avec dans la nature sauvage et le retour parmi les hommes.

J'avais déjà lu la "récupération" d'enfant sauvage, mais là c'est vue du coté de l'enfant et c'est  ... époustouflant ! on vit avec les petites filles, on suit leurs transformations avec les tigres et plus tard avec les hommes.

La vie sera très dure pour ces enfants, autant avec les animaux qu'avec la civilisation et la vie animale laissera des empreintes indélébiles.
La description de la faune et de la flore de Tasmanie est intéressante et donne envie de s'y intéresser de plus près (ce que j'ai fait !), même la chasse à la baleine "coule de source" ! La violence est rarement gratuite, la vie n'était pas facile pour les hommes non plus.

Pas un instant de pause dans ce petit roman, vite lu, j'en garderai un excellent souvenir; un petit coup de cœur !
avatar
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3757
Age : 51
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nowra, Louis] Les enfants sauvages

Message par Elyuna le Lun 1 Juin 2015 - 17:52

Dans un premier temps, je tiens à remercier chaleureusement les Editions Pocket et le forum PartageLecture pour ce partenariat.

J'ai souvenir d'une histoire lue lorsque j'étais une enfant qui m'avait énormément marqué, cela devait être dans un "J'aime lire". C'était l'histoire d'un enfant sauvage, Victor il me semble, ayant vécu au milieu de je ne sais plus quelle sorte de bêtes et qui revenait à la vie normale. Je ne me rappelle que de très peu de détails mais cette histoire m'avait déjà fascinée à l'époque et le thème continue de m'intéresser.
C'est donc tout naturellement que j'ai postulé pour ce partenariat qui m'intéressait grandement.

C'est un livre que j'ai lu en très peu de temps et je ne m'y attendais même pas. Je suis arrivée à la fin et la première pensée que j'ai eu c'est: "déjà?" Je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer et j'ai adoré cette histoire si prenante.

L'écriture est simple, très simple, c'est même de l'écriture orale, la construction grammaticale n'étant pas parfaite mais cela ne dérange en rien la lecture, et à mon avis c'est ce qui la rend si facile et rapide. J'ai eu l'impression que Hannah m'a parlé tout le long du livre, me racontant son histoire comme chuchotée à mon oreille. Je me voyais assise, par terre évidemment, avec elle sur une véranda dans sa maison au bord de la rivière.

Je me suis laissée entraînée par ses mots simples qui me racontaient son histoire, ce qu'elle avait vécu et comment elle l'avait vécu. Cette vie qui bascule en l'espace d'une tempête, où tout est remis en question et où elle a du faire confiance à son instinct.
Nous la découvrons petite fille intrépide, prête à tout pour survivre, entraînant avec elle Becky, son amie plus sage et plus inquiète. Cette rencontre avec la nature, avec les tigres, loin de la civilisation, loin de tout ce qu'elles ont connu, a un côté fascinant. Tout au long de leur histoire, nous ne pouvons nous empêcher de nous demander: "Et si cela m'était arrivée, comment aurais-je réagi?". Et puis il y a aussi ce petit sentiment presque gênant, la jalousie. Être adopté par des animaux sauvages, cela doit être une expérience tellement forte, tellement unique que oui, il est possible de jalouser ces deux jeunes filles qui n'ont rien demandé à personne.

Les filles finissent par disparaître, remplacées par de petites créatures sauvages ne parlant plus, comme des petits tigres de Tanzanie. Et puis de nouveau une nouvelle vie qui bascule, les repères qui disparaissent, tout ce qui semblait normal, redevient anormal. Il y a énormément de violence dans ce récit, violence des sentiments, des actes de chasse, de pêche même et puis la violence des actions humaines.
Cela bouscule tout ce qui nous semble logique et nos sentiments s'en retrouvent à l'envers.
J'avoue que j'aurais aimé, préféré que ces deux petites filles finissent leur vie avec les tigres, leurs parents adoptifs, loin de cette civilisation inutile finalement.

Les changements de vie ne se font pas sans difficultés et laissent des traces, toujours. Les enfants sont si malléables qu'il leur est naturel de s'adapter à chaque situation mais devenu un peu plus grand, cela devient un cauchemar.

J'ai été tout de même un peu choqué par les scènes de violence, pas tant les parties de chasse des tigres mais surtout celles des humains. J'ai eu des sentiments de colère et de dégoût, comme cette petite fille Hannah devenue bête. Il est vrai que cela fait partie de notre histoire et à l'époque cela était naturel et logique mais à voir les situations inversées, tout cela ne devient que cruauté gratuite. J'ai largement préféré les animaux dans ce livre que les humains, excepté notre petite héroïne malgré elle Hannah.
J'ai beaucoup moins apprécié Becky, peut être tout simplement parce que ça n'aurait jamais pu être une copine si je l'avais croisé dans la vie réelle; je me serais plus facilement liée d'amitié avec Hannah et son côté un peu sauvage (voire très sauvage).

Il n'y a pas de longueurs dans ce livre, je dirais même qu'il est parfaitement équilibré. Je ne me suis pas ennuyée, n'ai pas vu passé les pages et ai presque été déçue à la dernière page.
Ce n'est pas un coup de coeur, car il me manque une petite étincelle, un petit quelque chose qui fait que Woah! mais c'est un livre qui est et restera très apprécié.


Encore merci aux Editions Pocket et au forum PartageLecture qui ont permis cette rencontre drunken

_________________
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."
Mark Twain


Very Happy  drunken  Very Happy
avatar
Elyuna
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4620
Age : 28
Localisation : Grenoble
Emploi/loisirs : Infirmière
Genre littéraire préféré : Un peu de tout.
Date d'inscription : 05/03/2010

http://lecturesdelyuna.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nowra, Louis] Les enfants sauvages

Message par tite_puce le Mer 3 Juin 2015 - 14:46

Quand ce partenariat a été proposé j'ai été attirée par la couverture qui représente la faune et la flore alors que le titre évoque des enfants. La quatrième de couverture a fini de me convaincre de postuler.
La lecture est facile puisque Hannah, un des personnages principaux, nos raconte à la première personne et dans un style oral son aventure, sa vie.
J'ai apprécie de découvrir le bush et les animaux qui le peuplent ( certains m'étaient totalement inconnus).
Je m'interroge beaucoup sur le fait que les fillettes (plus Hannah que Becky) passent assez facilement à l'état sauvage, s'adaptent à cette nouvelle vie alors que le retour à la vie "civilisée" est extrémement difficile (cette fois plus pour Hannah que pour Becky). je mets "civilisé" entre guillemets car comme le dit la dernière phrase de la quatrième de couverture "et parfois l'humanité est plus sauvage que la nature elle-même" (comme Nisa, cette phrase m'a interpellée).
J'ai été touchée de voir comment les tigres s'occupent et adoptent les fillettes et comment elles les en remercient. Ce qu'elles ont appris au contact de la nature et des animaux ne disparaîtra jamais vraiment. Ce qui m'amène à penser que tout appretissage se faisant tôt est définitivement acquis même si on l'enfouit tout au fond de nous.... a réfléchir pour les futures générations et leur éducation (suis enseignante en zep, peut-être une déformation professionnelle...????).
J'ai été un peu destabilisée par le découpage du texte : on passe d'un épisode à l'autre sans chapitre, les chapitres ne montrent pas un réel changement... Et du fait on ne voit pas vraiment passer le temps.

Ce fut au final un bon moment de lecture, une agréable découverte qui amène à se poser des questions sur nos vies (société de consommation et éducation).

Merci encore aux Editions Pocket et au forum.
avatar
tite_puce
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 765
Age : 36
Localisation : Haut-Doubs/Alpes Maritimes/Singapour
Emploi/loisirs : Maman à la maison de 2 joyeux petits monstres / Prof des écoles
Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nowra, Louis] Les enfants sauvages

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum