Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Modiano, Patrick] Un pédigrée

Aller en bas

[Modiano, Patrick] Un pédigrée

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Modiano, Patrick] Un pédigrée

Message par lalyre le Sam 30 Mai 2015 - 19:18

[Modiano, Patrick]
Un pédigrée
Folio octobre 2014
ISBN 978 2 07 032102 5
126 pages
Quatrième de couverture
J'écris ces pages comme on rédige un constat ou un curriculum vitae, à titre documentaire et sans doute pour en finir avec une vie qui n'était pas la mienne. Les événements que j'évoquerai jusqu'à ma vingt et unième année, je les ai vécus en transparence - ce procédé qui consiste à faire défiler en arrière-plan des paysages, alors que les acteurs restent immobiles sur un plateau de studio. Je voudrais traduire cette impression que beaucoup d'autres ont ressentie avant moi : tout défilait en transparence et je ne pouvais pas encore vivre ma vie

Mon avis
Ce petit livre ne saurait être une autobiographie détaillée de la l’enfance et de l’adolescence de Patrick Modiano. Mais tout de même on peut se faire une idée de ce que fut cette jeune vie avec des parents qui ne se sont jamais occupé de lui, le plaçant en internat, Sa mère actrice, femme légère, son père a exercé divers métiers, souvent magouilleur, toujours sans argent. Des parents qui ont cependant côtoyé des personnages illustres, sa mère eut Arletty comme amie mais presque ignoré leurs enfants puisque l’auteur a un frère. Ce petit livre qu’il faut absolument lire nous fait très bien ressentir le désarroi des enfants livrés à leur sort sans aucune tendresse. Je ne puis m’empêcher de transcrire ce petit passage parlant de sa mère, qui m’a beaucoup émue.

Je m’efforcerai de lui trouver par mes propres moyens ces malheureux billets de cinquante francs à l’effigie de Jean Racine, mais sans réussir à désarmer l’agressivité et le manque de bienveillance qu’elle m’aura toujours témoigné. Jamais je n’ai pu me confier à elle, ni lui demander une aide quelconque. Parfois, comme un chien sans pédigrée et qui a été un peu trop livré à lui-même, j’éprouve la tentation puérile d’écrire noir sur blanc et en détail ce qu’elle m’a fait subir, à cause de sa dureté et de son inconséquence. Je me tais. Et je lui pardonne..
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6610
Age : 86
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Modiano, Patrick] Un pédigrée

Message par Sharon le Dim 11 Déc 2016 - 12:43

Mon avis :
Ce livre se lit rapidement, mais je n’ai pas ressenti grand chose en le lisant. J’ai eu l’impression de lire un catalogue de personnalités qui ont côtoyé les parents de Modiano. Le terme « faille dysfonctionnel » est encore trop faible pour les désigner, entre un père très occupé à tenter de monter des entreprises plus ou moins glauques, et une mère qui ne se préoccupe pas vraiment de ses deux fils (ou de son fils survivant, après la mort de Rudy). Je n’ai pas ressenti d’émotions peut-être aussi parce que Patrick Modiano se confie sur des événements difficiles, douloureux en adoptant une écriture plate – se confier, oui, s’épancher, non. Chaque mot, chaque phrase, semble mesurée, pesée, y compris ce moment où il exprimer toute son émotion face à ce qu’il ne se sent pas le droit de raconter.
Les rapports entre parents et enfants sont-ils si différents de nos jours ? Hier comme aujourd’hui, il est des parents qui trouvent toujours moyen de se débarrasser de leur enfant, d’une manière ou d’une autre. Il est toujours moyen de se servir de l’enfant comme moyen de pression. Ce qui a changé est le regard que l’institution judiciaire porte sur les rapports familiaux : exit la puissance paternelle, exit la majorité à 21 ans.
Non, pas grand chose à dire sur ce livre, presque aussitôt oublié que lu.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8460
Age : 40
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum