Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Zola, Emile] La joie de vivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis:

67% 67% 
[ 4 ]
0% 0% 
[ 0 ]
33% 33% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 6

[Zola, Emile] La joie de vivre

Message par Mounain le Ven 24 Avr 2009 - 10:25




La joie de vivre

auteur : Emile Zola
Edition: Les classiques de poche
nombre de pages : 489

Quatrième de couverture :  Près d’Arromanches, dans la maison du bord de mer où ils se sont retirés après avoir cédé leur commerce de bois, les Chanteau ont recueilli Pauline, leur petite cousine de dix ans qui vient de perdre son père. Sa présence est d’abord un surcroît de bonheur dans le foyer puis, autour de l’enfant qui grandit, les crises de goutte paralysent peu à peu l’oncle Chanteau, la santé mentale de son fils Lazare se dégrade, l’héritage de Pauline fond dans les mains de ses tuteurs, et le village lui-même est rongé par la mer. En 1884, lorsqu’il fait paraître ce roman largement autobiographique, le douzième des Rougon-Macquart, c’est pour une part ironiquement que Zola l’intitule La Joie de vivre. Car en dépit de la bonté rayonnante de Pauline qui incarne cette joie, c’est l’émiettement des êtres et des choses que le livre raconte. Après Au Bonheur des Dames, grande fresque du commerce moderne, c’est un roman psychologique que l’écrivain propose à ses lecteurs, un roman de la douleur où les êtres sont taraudés par la peur de la mort face à une mer destructrice.


Mon appréciation : J'ai beaucoup aimé ce livre et particulièrement le personnage de Pauline. Son désir d'aider les autres et d'être aimé fait finalement son malheur mais elle choisit de sacrifier sa santé et sa fortune afin de subvenir aux besoins de sa famille.  Et quelle famille... Je les ai trouvés détestables à tout point de vue, hormis au début du récit où ils semblent s'attacher à Pauline. Celle-ci est la générosité même et tente de garder le sourire en toutes circonstances, ce qui est difficile dans la situation où elle se trouve. Un livre émouvant...


ma note : 16/20
avatar
Mounain
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1175
Age : 25
Localisation : 51
Emploi/loisirs : professeure de français et étudiante cynopsy (formation en éducation et comportement canins)
Genre littéraire préféré : tout ce qui me tombe sous la main
Date d'inscription : 23/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Zola, Emile] La joie de vivre

Message par Invité le Mer 13 Mai 2009 - 2:35

Le plus beau livre que j'aie jamais lu de Zola. Loin de la simple critique sociale que chacun aime à voir dans ses livres, ici, c'est un roman presque philosophique, et d'une exactitude psychologique qui m'a troublée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Zola, Emile] La joie de vivre

Message par Invité le Lun 15 Juin 2009 - 17:21

Un des mes romans préférés de cet auteur, que j'aime entre tous.
La critique sociale est quand même présnte, dans cet avarice et cet acharnement arpès l'argent de Madame Chanteau, le type de la bourgeoise de province, qui n'hésite pas à ruiner sa nièce trop gentille pour le désir de posséder.
Mais ce n'est pas le plus important, en effet : c'est un roman psychologique qui, contrairement à son titre, parle de la douleur de la vie : douleur morale de Lazare, de la domestique qui finit par se suicider, douleur physique de Monsieur Chanteau, de l'accouchement de Louise, l'agonie du brave chien Mathieu.

Au milieu de ces souffrances, Pauline reste digne, forte : elle même endure de grandes douleurs physiques et morales, mais elle survit, et reste joyeuse grâce à son don d'amour des autres. Un beau roman émouvant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Zola, Emile] La joie de vivre

Message par Invité le Mar 17 Aoû 2010 - 16:29

Je suis totalement d'accord avec Sylbao...
Pour moi, c'est le meilleur livre que je n'ai jamais lu !!!!!!!!!!!!!!!!
J'ai pleuré et ri, espéré et regretté, tout ce qu'il faut à mon goût pour un bon roman ... De plus il n'est pas sans dire qu'il nous apporte beaucoup de choses, je pense que certaines de mes réactions et préjugés ont changé grâce à ce livre. Je pense que c'est le meilleur des Zola^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Zola, Emile] La joie de vivre

Message par Mordue-de-lecture le Mer 17 Aoû 2011 - 16:50

"La joie de vivre" a été mon tout premier Zola (emprunté à la bibliothèque) et j'ai trouvé ça tellement touchant que je me suis tout de suite prise "d'affection" pour cet auteur. D'ailleurs je compte acheté ce livre et le relire ;D
Évidement je conseille vivement ce livre à ceux qui ne l'auraient pas encore lu.
avatar
Mordue-de-lecture
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 21
Localisation : Loire Atlantique
Emploi/loisirs : Lecture et écriture, Sport (Badminton)
Genre littéraire préféré : Petit penchant pour les romans fantastiques.
Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Zola, Emile] La joie de vivre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum