Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Robinson, Todd] Cassandra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel est votre avis sur ce roman ?

50% 50% 
[ 2 ]
50% 50% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Robinson, Todd] Cassandra

Message par marie do le Lun 27 Juil 2015 - 23:11


Broché
Editeur : Gallmeister (20 août 2015)
Collection : NEO NOIR
384 pages.
Présentation de l'éditeur :
Boo et Junior ne se sont pas quittés depuis l’orphelinat. Aujourd’hui adultes, ils sont videurs dans un club de Boston. Avec leurs deux cent quinze kilos de muscles et leurs dix mille dollars de tatouages, ça leur va plutôt bien de jouer les durs. Mais quand on leur demande de rechercher la fille du procureur de Boston qui a disparu, ils vont devoir recourir à autre chose qu’à leurs biceps. Que la gamine fasse une fugue, soit. Il faut bien que jeunesse se passe. Mais quand elle se retrouve sous l’emprise de ses mauvaises fréquentations, c’est une autre histoire.

Boston (2010 ?), Bob et junior, videurs, tout en muscles, une enfance en commun, une douloureuse enfance ...
Pourquoi faire appel à eux pour retrouver cette jeune ado de 14 ans ? qui est ce malheureux et mystérieux père qui s’inquiète mais ne veut pas avertir la police, pas encore ...
Les bars de nuit, l'alcool, la drogue, la "baston", c'est l'univers de la 4PC, la "boite" créée par Boo et Junior, chargé de la sécurité, l’enquête ce n'est pas vraiment leur affaire !
Mais l'offre est alléchante et Kelly Reese tellement  drunken  ...

Tout est rondement mené, c'est bizarre  scratch  au tiers du roman tout semble terminé ... mais ce n'est que le début !

On est vite dans l'ambiance du roman, pas de temps mort, l'écriture est fluide, teintée d'humour, sarcastique.
Les principaux personnages sont attachants, pleins de blessures, physiques et morales, la vie aurai pu les briser bien des fois, elle nous les a rendu plus forts mais avec une morale bien à eux ! tout ce saura en son temps ...
L'auteur n'a pas succombé à la mode de l'érotisme violent et surjoué, on est dans un vrai polar noir. Il y a de la violence, de la noirceur, mais pas de glauque, beaucoup de scènes sont suggérées plutôt que décrites.

Tout y est, les politiques, la drogue, la mafia irlandaise ... ça fait un peu cliché, sans doute, mais c'est un polar urbain, un roman noir ... que j'ai dévoré ... A-DO-RÉ !!! un coup de cœur ! Même la couverture est superbe, sobre, sans chichi, une réussite !

Merci aux éditions Gallmeister, pour ce partenariat en avant première (le roman ne sortira que le 20 aout ... et oui, il va falloir attendre  Twisted Evil ),
et à Partage Lecture, pour m'avoir sélectionnée, ce fut un excellent moment de lecture !

Pas de version numérique prévue ?
avatar
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3842
Age : 51
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Robinson, Todd] Cassandra

Message par louloute le Mar 28 Juil 2015 - 18:48

Merci Marie Do pour ta critique   Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10393
Age : 49
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Robinson, Todd] Cassandra

Message par Step le Mer 29 Juil 2015 - 19:54

Quelques mots sur l'auteur:

Todd Robinson est le rédacteur en chef de la revue Thug Lit, une référence pour tous les amateurs de littérature noire et policière aux Etats-Unis. Ancien videur de boite de nuit, il est aussi barman à New-York. Cassandra est son premier roman.

Mon avis:

Tout commence par un concert Punk pour tous les âges au " Cellar "  boite de nuit de Boston, le public est majoritairement composé de jeunes lycéens aux cheveux de toutes les couleurs, un week-end réservé en quelque sorte à la jeunesse !!!

C’était peut-être une bonne idée mais personne ne s’est  vanté de l’avoir eue…
La salle était pleine, le public majoritairement composé de lycéens.

Ainsi commence ce roman noir, ainsi parle Boo toujours accompagné de Junior son frère d’infortune, son frère de "foyer ", inséparables dans la vie et chargés tous deux de la sécurité de ce Club, fréquenté habituellement par des paumés de toutes sortes.

Boo et junior sont deux forces de la nature, Boo autrement dit William Malone, dur au cœur tendre, videur de métier et son frère de souffrance ont une petite entreprise 4PC ? Autrement dit « Plan Pourris Pour Pas Cher » et une sacrée réputation de redresseurs de torts….

C’est pour cela qu’on vient leur demander de retrouver une ado de 14 ans, Cassandra, autrement Cassie, dont le nom de famille reste un secret, et que  Boo a aperçu justement ce fameux jour.

"Une fille aux cheveux teints en rouge vif resta à l’extérieur plus longtemps que les autres. Elle ne devait pas avoir plus de 15 ans, mais il y avait quelque chose de plus âgé derrière son sourire. Quelque chose qui me mettait mal à l’aise.En passant devant moi pour rentrer dans la boite, son corps minuscule me frôla et elle se hissa sur la pointe des pieds pour me poser un baiser sur la joue. Mon héros, chuchota-t-elle doucement dans mon oreille."

Première rencontre avec Cassie : à partir de ce jour leur vie va changer du tout au tout, de cascades en cavalcades, de coups de poings en coup de fusils, de filatures en planques, Boo et Junior vont ajouter quelques plaies et déchirures à leurs corps de costauds malmenés….

C’est un roman en deux parties car après avoir retrouvé Cassie, notre héros va vouloir aller au bout de son enquête et là il va rencontrer la mafia, celle qui n’hésite devant rien…

Tout au long du roman c’est Boo qui parle, sous forme de dialogues il nous raconte son histoire, le langage est très vert, l’argot est à toutes les pages, et certains dialogues font penser à du « Audiard ».

Mais pas de scènes sanguinolentes comme dans certains thrillers à la mode, tout ici est suggéré, et c’est l’humour qui prévaut, pas de poussées d’adrénaline mais quelques bons éclats de rire.

J’ai pris du plaisir à lire ce livre et je remercie les éditions Gallmeister et Partage Lecture de m’avoir permis ce plaisir.

C'est un premier livre remarquable, Je vote très apprécié et je lirai la prochaine parution de Todd Robinson.

_________________
 study   "La faiseuse d'anges" Camilla Läckberg                            
                           " La magie de l'hiver"   de Maude Perrier study


         


Mes listes et challenges


flower Challenge Partage -Lecture 6/7 flower Challenge Bis-repetita 8/8 Terminé flower Challenge suivi d'auteurs illimité  flower
avatar
Step
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6605
Localisation : Fontainebleau
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Robinson, Todd] Cassandra

Message par yaki le Jeu 20 Aoû 2015 - 19:55

Boo et Junior se connaissent depuis toujours, depuis qu’ils ont atterri tous les deux dans un foyer pour enfants. La vie n’a pas toujours été facile avec eux mais ils s’en sortent. Ils sont videurs dans les boites de nuit et ont même monté leur propre petite entreprise. Un jour Boo est contacté pour une mission un peu en-dehors de ce qu’ils sont habituellement, on leur demande de retrouver une jeune fille, Cassandra, 14 ans et fille du procureur. Malgré les premières réticences de Boo, l’argent les convaint assez rapidement d’accepter. Mais ils ne savent pas où ils mettent les pieds, ni où tout cela va les mener, certainement pas là où ils pensaient…

Cassandra est un roman captivant qui m’a beaucoup plu. J’ai aimé les personnages de Boo et de Junior, la relation très forte qui existe entre eux, leur manière d’être, de s’exprimer, de prendre soin l’un de l’autre tout en jouant leurs personnages de “gros durs”. J’ai apprécié aussi les personnages secondaires qui ont tous une personnalité intéressante ou attachante. J’ai surtout aimé les pointes d’humour, le ton du récit, tout ce qui fait que malgré la violence de l’intrigue, on passe un moment de lecture vraiment très agréable. C’est noir mais pas trop ! et c’est très bien écrit, avec une écriture à la fois rythmée et fluide. Une jolie réussite !

Je ne sais pas si l’auteur a prévu une série avec ces personnages comme personnages récurrents mais si c’est le cas j’attendrai le suivant avec joie !

Merci aux éditions Gallmeister et au forum Partage-Lecture pour la découverte de ce roman.
avatar
yaki
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 40
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Lecture, scrapbooking, balades,...
Genre littéraire préféré : Romans contemporains
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Robinson, Todd] Cassandra

Message par Sharon le Lun 14 Mar 2016 - 1:06

Mon avis :

J’ai adoré ce roman. Il y a aura des personnes pour ne pas l’aimer. Je sais pourquoi : le langage particulièrement expressif des deux personnages principaux. Les amateurs de littérature « belle », et aseptisée seront choqués et passeront leur chemin. Je pourrais prétendre qu’utiliser ce langage était nécessaire – un peu comme font les actrices qui s’excusent d’avoir tourné des scènes olé-olé. Ce serait très hypocrite. Non, utiliser un langage aussi percutant n’était pas nécessaire, c’était indispensable pour toucher la vérité de ces deux personnages, Boo et Junior, pour les nommer comme ils ont choisi de s’appeler.
Et là, bim ! Je pourrais utiliser le terme « bromance », terme un brin crétin pour désigner une amitié amoureuse entre deux hommes. Ce serait non seulement impropre pour désigner le lien qui unit ses deux survivants qui n’en ont pas fini de survivre à ce qui leur arrive, ce serait risible, et même dangereux pour peu que vous vous approchiez trop prêt de Junior. Comment cela, il n’existe que dans les pages du livre ? Todd Robinson a réussi à le rendre bien vivant, lui et Boo, le narrateur – comme Boo Radley. On peut utiliser un langage très imagé et avoir des lettres.
Leur mission était de retrouver discrètement Cassandra, fille unique du procureur de la ville, 14 ans, qui a fugué. Elle avait pourtant (presque) tout pour être heureuse, cette petite, sauf l’gattention de son père. Ce que vont découvrir les deux hommes est vraiment très éloigné de ce à quoi ils s’attendaient. Et comme Boo n’aime pas laisser une affaire non terminée, il ira jusqu’au bout – sans que le lecteur puisse avoir la moindre idée quand débute leur enquête de ce que ce « bout » puisse signifier.
Ce qui en prend un coup, comme souvent dans la littérature américaine contemporaine, c’est l’image de la famille modèle américaine. Le procureur ne cherche pas (seulement) sa fille parce qu’il a peur pour elle – sinon, il y a belle lurette qu’il aurait utilisé d’autres moyens pour la retrouver, non – il la cherche parce qu’il est en pleine campagne électorale et ce n’est vraiment pas le moment que son adolescente de fille fasse quelque chose qui pourrait lui nuire. Je ne parle même pas d’autres familles qui, en principe, se veulent particulièrement strictes sur certains sujets, tout en l’étant nettement moins sur d’autres, – je veux parler des familles d’origine irlandaise.dont les dieux lares sont les Kennedy. Ce qui ne change guère, par contre, c’est que les problèmes se règlent dans le cercle de famille – élargi. Il est certains membres que Boo se serait bien passé de rencontrer, et Junior encore plus.
Cassandra est une oeuvre forte, un premier roman noir particulièrement réussi. Bravo, monsieur Robinson.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7523
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Robinson, Todd] Cassandra

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum