Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Dumas, Alexandre] Le lièvre de mon grand-père

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le lièvre de mon grand-père

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Dumas, Alexandre] Le lièvre de mon grand-père

Message par Pinky le Mer 12 Aoû 2015 - 17:32

LE LIÈVRE DE MON GRAND-PÈRE



Nouvelle classique édité au serpent à plumes en mars 2008

187 pages

Résumé

Un homme raconte l'histoire de son grand-père, Jérôme Palan, un brave homme qui a deux passions : la science qui l'a rendu impie, et la chasse... Un jour, il tue accidentellement le garde-chasse. Il s'apprête à cacher le corps lorsqu'il aperçoit un immense lièvre aux yeux de braise assis sur le cadavre. Cette vision va le mener à sa perte... Le Lièvre de mon grand-père mêle le fantastique et le burlesque pour le plus grand plaisir du lecteur : saint Hubert, le saint des chasseurs, la forêt et ses habitants y occupent une place importante. Sur la même thématique, Les Chasses du comte de Foix met en scène Gaston Phébus, les forêts du Béarn et une partie de chasse sous le signe du surnaturel. Deux contes de Dumas pour faire redécouvrir ce pan de son œuvre encore méconnu.

Mon ressenti

Contes sympathiques qui allient fantastique et burlesque comme aime faire Dumas. Passionné de chasse et de bonnes chaires, Dumas n’a pas toujours le temps de s’y rendre. Il doit écrire, encore écrire pour payer ses dettes. C’est donc un ami qui raconte et lui qui met en mots. Les  contes se lisent facilement et le lecteur est porté par la simplicité et le plaisir qui s’en dégage. Le fantastique est amené petit à petit et l’histoire reste crédible.

Dans le lièvre de mon grand-père, c’est son impiété plutôt que son crime qui aura raison du héros. Ce lièvre immense hantera notre homme jusqu’à sa mort pour expier somme toute ses défauts : égoïsme, remord, orgueil.  

Dans les chasses du comte  de Foix à l’époque médiévale, là encore il est question faute à expier, de remord, dans un décor féérique avec une laie fantastique, un ours dont le squelette se transforme en squelette d’homme…

A découvrir
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5830
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum