Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Sapienza, Goliarda] L'art de la joie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre opinion sur L'art de la joie

50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 2

[Sapienza, Goliarda] L'art de la joie

Message par Algue le Lun 28 Sep 2015 - 20:57



Éditions le Tripode
640 pages
978-2-37055-044-6

Présentation de l'éditeur

Le livre

« Le vent de ses yeux m’emporte vers lui, et même si mon corps immobile résiste, ma main se retourne pour rencontrer sa paume. Dans le cercle de lumière la vie de ma main se perd dans la sienne et je ferme les yeux. Il me soulève de terre, et dans des gestes connus l’enchantement de mes sens ressuscite, réveillant à la joie mes nerfs et mes veines. Je ne m’étais pas trompée, la Mort me surveille à distance, mais juste pour me mettre à l’épreuve. Il faut que j’accepte le danger, si seul ce danger a le pouvoir de rendre vie à mes sens, mais avec calme, sans tremblements d’enfance. »
Dix ans après sa première parution en France, dans une traduction entièrement revue et conforme à l’édition italienne, la nouvelle édition du chef-d’œuvre de Goliarda Sapienza.

L’auteur

Goliarda Sapienza (1924-1996) est née à Catane dans une famille socialiste anarchiste. Son père, avocat syndicaliste, fut l’animateur du socialisme sicilien jusqu’à l’avènement du fascisme. Sa mère, Maria Giudice, figure historique de la gauche italienne, dirigea un temps le journal Il grido del popolo (Le Cri du peuple).

Tenue à l’écart des écoles, Goliarda reçoit pendant son enfance une éducation originale, qui lui donne très tôt accès aux grands textes philosophiques, littéraires et révolutionnaires, mais aussi à la vie populaire de sa ville natale. Durant la guerre, à seize ans, elle obtient une bourse d’étude et entre à l’Académie d’art dramatique de Rome. C’est le début d’une vie tumultueuse. Elle connaît d’abord le succès au théâtre avant de tout abandonner pour se consacrer à l’écriture. S’ensuivent des décennies de recherches, de doutes, d’amours intenses. Mais son œuvre complexe et flamboyante laisse les éditeurs italiens perplexes et c’est dans l’anonymat que Goliarda Sapienza meurt en 1996. Elle ne trouve la reconnaissance qu’après sa mort, avec le succès en 2005 de la traduction en France du roman L’Art de la joie. Les éditions Le Tripode entreprennent désormais la publication de ses œuvres complètes.

Mon avis

A vrai dire cela fait déjà plus d’une semaine que j’ai refermé L’art de la joie. Si j’ai tant tardé à en écrire la critique, c’est que je la voulais à la mesure de l’impression que m’a laissée cette lecture, et la tâche est ardue.

L’héroïne naît pauvre et paysanne, et ne tarde pas à quitter la maison de son enfance au détour d’une scène atroce, si pénible rien que pour nous, lecteurs, qu’on a du mal à imaginer comment cette petite fille peut y survivre. Surtout ne vous arrêtez pas si le chapitre vous soulève le coeur, il n’est pas représentatif de la suite.

Car il n’y a pas un gramme de misérabilisme dans L’art de la joie, bien au contraire. Toute seule et démunie que soit son personnage principal, ce n’est jamais de sa survie qu’il est question, mais de sa vie, d’une soif de vivre grande à en déplacer les volcans.

Dans l’Italie du début du XX° siècle, la jeune Modesta - quel prénom ! - recueillie par des religieuses découvre assez vite qu’elle ne croit pas en Dieu. Fine observatrice, elle comprend également qu’il n’est pas question de faire étalage de son incrédulité. Tout en cultivant l’apparence d’une jeune fille discrète et irréprochable, elle profite intelligemment de toutes les occasions pour lire - y compris, sacrilège, des ouvrages communistes - et gagner en indépendance. Tous les tabous de la société de l’époque sont passés au crible de son esprit frondeur et rationnel. Modesta rejette l’idée que la femme est inférieure à l’homme, aime passionnément hommes et femmes sans se sentir le moins du monde coupable. Telle une Merteuil moderne, elle excelle à préserver son rang dans une société conservatrice tout en agissant chez elle selon les principes libertaires qui sont les siens. La ressemblance s’arrête là : tandis que la marquise des Liaisons Dangereuses cherche surtout à assouvir des projets amoureux et personnels (même si je me plais toujours à lui prêter des revendications féministes), Modesta a clairement une ambition politique. Elle s’emploie à bâtir, avec l’aide de ses proches, un monde meilleur, en accord avec ses valeurs et sa vision du monde. Elle s’oppose en cela à la religion, mais surtout fait face au fascisme et à la guerre. Au-delà des intrigues familiales, ce livre est également une formidable fresque qui montre la Sicile traversant un XX° siècle riche en espoirs et en désillusions.

Vous l’aurez compris, j’ai été séduite corps et âme par Modesta, dont l’existence est une leçon de liberté et de courage, ainsi que par ses compagnons de fête et de lutte. Incontestablement, ce fut un coup de cœur !


Dernière édition par Nisa le Lun 28 Sep 2015 - 22:11, édité 2 fois (Raison : Mise aux normes du sondage)

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 269
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sapienza, Goliarda] L'art de la joie

Message par Nisa le Lun 28 Sep 2015 - 22:13

J'ai modifié le sondage car il manquait le "apprécié", en même temps, il y a du avoir un vote car j'en vois deux. Comme j'ai décalé les choix, merci à la personne qui a voté "pas du tout apprécié" de vérifier si c'est bien le vote désiré  Embarassed
J'ai activé l'annulation du vote.

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5354
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sapienza, Goliarda] L'art de la joie

Message par Algue le Lun 28 Sep 2015 - 23:50

Oups, j'oublie tout le temps le "apprécié", je vais essayer de me concentrer la prochaine fois, pardon !
Et si le vote "pas apprécié du tout" n'est pas une erreur, et bien il va y avoir un peu de débat :-)

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 269
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sapienza, Goliarda] L'art de la joie

Message par Nisa le Lun 28 Sep 2015 - 23:57

Ce n'est pas grave Algue, tu n'es pas la seule.
N'hésite pas à t'aider de ce sujet, il suffit de faire un copier-coller des options de sondage, c'est ce que je fais à chaque nouvelle critique Wink

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5354
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sapienza, Goliarda] L'art de la joie

Message par Pinky le Mar 29 Sep 2015 - 8:33

merci Algue pour cette présentation
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5801
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sapienza, Goliarda] L'art de la joie

Message par Cassiopée le Mar 29 Sep 2015 - 13:14

A regarder aussi: ici
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8806
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sapienza, Goliarda] L'art de la joie

Message par Algue le Mer 30 Sep 2015 - 0:15

Cassiopée a écrit:A regarder aussi: ici

En effet Cassiopée, j'ai lu ta critique et je compte bien me mettre en quête de ce témoignage qui a l'air passionnant !

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 269
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sapienza, Goliarda] L'art de la joie

Message par Hortensia le Mer 30 Sep 2015 - 1:02

Celui là, ça me plairait bien de le lire ! Very Happy
avatar
Hortensia
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1620
Age : 26
Localisation : La Lothlórien
Emploi/loisirs : Lecture, voyage et sieste.
Genre littéraire préféré : Tout ! ( sauf la poésie )
Date d'inscription : 08/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sapienza, Goliarda] L'art de la joie

Message par Véronique M. le Mer 30 Sep 2015 - 19:27

Voilà j'ai revoté. En fait c'était "pas terminé" car je n'ai pas réussi à entrer dans le récit...
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sapienza, Goliarda] L'art de la joie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum