Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ardelius, Gunnar] La liberté nous a conduits ici

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ârdelius, Gunnar] La liberté nous a conduits ici

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

[Ardelius, Gunnar] La liberté nous a conduits ici

Message par lalyre le Ven 30 Oct 2015 - 20:09

[Ardelius, Gunnar]
La liberté nous a conduits ici
Actes Sud 7 octobre 2015
ISBN 978 2 330 05641 4
239 pages
Présentation de l'éditeur
Nous sommes à la fin des années 1960. Venus du froid de la Suède, Hektor, Margret et leur fils Marten s'installent tout juste au Liberia. Recruté par la compagnie d'exploitation minière Lamco, Hektor se réjouit à l'idée d'assurer la fonction de directeur du personnel. Mais ses espoirs de réussite tournent court : choqués par l'attitude des dirigeants vis-à-vis de la population locale, les employés s'agitent et une grève violente se prépare. De son côté, confinée dans son rôle de femme d'expatrié, Margret peine à trouver sa place. La chaleur et la poussière lui tapent sur les nerfs, les Libériens l'angoissent et la panique s'empare d'elle lorsqu'elle se retrouve confrontée à ses propres préjugés. Quant à Marten, il rêve de révolution mondiale et de solidarité internationale du prolétariat, se lie d'amitié avec le Garçon-serpent - le jardinier - et l'incite à lutter aux côtés des Libériens opprimés contre les nouveaux colonisateurs... Dans ce roman, Gunnar Ardelius dépeint la face obscure des débuts de la mondialisation. D'une écriture riche et sensuelle, il parvient à capter toute l'ambiguïté des années 1960, qui oscillent entre un optimisme inconscient et une insatisfaction désabusée, et la cristallise dans la subtilité psychologique de ces personnages pris au piège de la néo-colonisation.

Mon avis
Gunnar Ardelius dénonce les dommages causés sur l’environnement par l’exploitation stupide des ressources naturelles du Tiers-Monde et cela avec une écriture sensible. C’est à travers les aventures d’une famille suédoise arrivée avec ses espoirs et ses projets au Libéria, un pays avec sa pauvreté, ses exploitations de minerais de fer mais aussi ses multinationales, que l’on explore un pan de l’Histoire de ce pays, une réflexion sur l’avenir difficile, que devront gérer les prochaines générations. L’auteur dans ce roman souligne les dérives au cœur du Libéria réel, telles que les conditions de travail, les revendications sociales et politiques. Un beau roman malgré l’atmosphère glauque qu’il dégage et une fin telle que je l’imaginais.
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5931
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ardelius, Gunnar] La liberté nous a conduits ici

Message par Algue le Sam 31 Oct 2015 - 17:34

Merci Lalyre, cela a l'air très intéressant !

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 287
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum