Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Eaton, Anthony] La petite fille qui vivait dans une grotte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Eaton, Anthony] La petite fille qui vivait dans une grotte

Message par Sharon le Dim 1 Nov 2015 - 15:49



Titre : La petite fille qui vivait dans une grotte.
Auteur : Anthony Eaton.
Editeur : Rageot
Nombre de pages : 140 pages.

Présentation de l’éditeur :

Kate déteste les samedis. Et elle hait les dimanches. Ses semaines ne sont pas drôles non plus…
Imaginez que vous habitiez dans une grotte et que vous soyez obligés d’obéir à d’horribles parents adoptifs. Vous n’auriez pas envie que votre vie change ?

Mon avis :

J’aime la littérature jeunesse. Cependant, je n’aime pas quand elle se contente de brasser des clichés, de reprendre les codes des contes sans vraiment innover. Ce livre est de ceux-là.
Kate est une pauvre enfant, non scolarisé, entièrement réduite en esclavage par son oncle et sa tante. Les contes n’ont pas besoin de vraisemblance. J’en ai cependant assez que les personnages obèses soient systématiquement assimilés à des ogres cruels, malpropres, paresseux. Un peu d’imagination, mes chers auteurs! Bien sûr, elle est mariée à un homme très maigre et particulièrement sadique avec la petite fille. Je n’ai garde d’oublier qu’elle est contrainte de vivre dans une grotte, sise au fond du jardin de son oncle et sa tante. Heureusement, ils n’ont pas de voisins, heureusement, les services sociaux ne se penchent pas sur le cas de cette gamine, qui n’est tout de même pas arrivée ici par hasard.
Il faut vraiment attendre les deux tiers du livre pour que l’action s’emballe enfin et pour que le destin de Kate change ! Je ne vous parlerai pas des invraisemblances, elles sont possibles dans un conte, du moment que l’on accepte un univers merveilleux, elles le sont moins quand le récit se colore de réalise. Et si le message de ce conte est » rien ne vaut d’être avec ses parents », il est tout de même un peu trop évident.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 6993
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum