Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Eschenazi, Carole-Anne] Extrasystoles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Eschenazi, Carole-Anne] Extrasystoles

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Eschenazi, Carole-Anne] Extrasystoles

Message par zazy le Mer 4 Nov 2015 - 0:12


Extrasystoles
Carole-Anne Eschenazi
Edition Cent Mille Milliards
juillet 2015
184 pages
ISBN : 9791091601269

4ème de couverture :
« J’ai pris le rouleau à pâtisserie qui traînait pas loin, et j’ai frappé. A coups redoublés. Frappé comme un bœuf. Bam, bam, bam, bam, BAM. Et il s’est effondré. Mort. Mes yeux en sont restés un instant aussi vitreux que les siens, toute surprise que j’étais par ce que j’avais fait. C’était pas prémédité, ni rien. C’est juste venu, brutalement, comme une envie de vomir. L’atrocité de mon geste m’est alors apparue en pleine lumière, celle des néons de la cuisine. Qu’est-ce que j’allais faire maintenant ? Qu’allais-je faire du corps ? J’ai eu un moment de flottement. J’ai été me servir un verre d’alcool de prune. J’en ai bu plusieurs rasades.
Après ça allait mieux, j’ai commencé à y voir plus clair. »

L’auteur :
Carole-Anne Eschenazi est une artiste pluridisciplinaire dont la plume s’exprime sous de multiples formes : scenarii, poésie, contes, nouvelles, romans… Déjà auteur de « Ma balance et moi »

===========


Extrasystole, contraction anormale du cœur, m’apprend le dictionnaire. Le cœur va souffrir et nous avec ? Dès la première nouvelle, le ton est donné. Amour, solitude, névrose, haine, cynisme, désespoir, laideur, égoïsme… La mort rôde autour de certains, la vie renait pour d’autres. Carole-Anne Eschenazi ne cherche pas à nous rendre sympathiques ses personnages, mais elle sait les rendre vivants (tant qu’ils ne sont pas morts aurait dit Lapalisse). Elle adapte son écriture à chaque nouvelle, à chaque « héros ».
Il y a du cru, du direct « Anthony est partageur. Quand il baise une nana, il aime bien la refiler ensuite à son meilleur pote. Ou, encore plus scabreux, à son propre père ».
Du romantique : « Je ne pense qu’à vous. Tout le temps, la nuit, la journée, en cours, chez moi, dans la rue. Je vous vois tout le temps en train de jouer du piano. Ça me monte dans la tête, j’ai l’impression d’étouffer. Vous êtes la seule à qui pense. Et puis… enfin… voilà, je vous aime. »
Du mélancolique : « En soi, Jeff n’est pas spécialement pour la clope, ou pour la biture, mais c’est vrai qu’il est un peu nostalgique de ces soirées où le monde pouvait être refait, arrondi, adouci, dans les volutes des gitanes et la chaude couleur du whisky. Cela avait un côté feu de camp originel, quelque chose d’un peu archaïque et de fondamentalement viril. »

De la Madeleine sans Proust, de la tambouille à la sauce gribiche, de la cuisine à 0% saignante. Il arrive même que ce soit mathématique ou pathétique. Par bonheur, il y a une violette qui a une madeleine. Chaque nouvelle a sa propre dynamique, la fin est inattendue, bonne ou mauvaise, violente ou tendre. J’ai aimé voir le personnage d’une nouvelle venir faire le lien avec une autre histoire, cela donne encore plus de corps.

Les personnages sont à vifs, cabossés, coupés dans leur élan (au propre pour certains et au figuré). Aucun ne sort indemne de la plume de Carole-Anne Eschenazi  qui mitonne ses nouvelles aux petits oignons

Quand je vous dis ; les « petites » maisons d’éditions ont tout d’une grande. Je vous en apporte encore la preuve avec ce livre. En regardant la couverture, très élégante et minimaliste comme je les aime, j’ai appris une chose, Cent Mille milliards est égal à 1014

Une bonne surprise.


Dernière édition par Nisa le Sam 7 Nov 2015 - 12:46, édité 2 fois (Raison : Correction sondage, suppression image non hébergée (Cassiopée) + ajout image hébergée (Nisa))
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Eschenazi, Carole-Anne] Extrasystoles

Message par Nisa le Sam 7 Nov 2015 - 12:48

Remplacement de l'image non hébergée par une image hébergée.

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5360
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum