Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Kerangal, Maylis (de)] Pierre feuille ciseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Kerangal, Maylis (de)] Pierre feuille ciseaux

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Kerangal, Maylis (de)] Pierre feuille ciseaux

Message par zazy le Mer 4 Nov 2015 - 1:19


Pierre feuille ciseaux
Récit de Maylis de Kerangal
Photos de Benoît Grimbert
Editions Le bec en l’air
88 pages
ISBN : 9782916073767
 
4ème de couverture :
« Les jeunes du Clos appellent “Champ” cette réserve d’espace non affectée, indécise, entre Stains et Saint-Denis. Pour eux, il s’agit d’un monde en suspens, sorte d’alvéole acquise à l’imprévisibilité et au biologique : ils y sont mal à l’aise, ils n’y entrent pas comme ça, il leur faut une raison supérieure, un cas de force majeure, quelque chose à planquer ou un assaut du désir à vivre au revers d’un buisson, couchés dans l’herbe drue, toi Jane moi Tarzan. »
Pierre, feuille, ciseaux mais aussi îlot, parcelle, lisière… De mot en mot, au gré d’analogies et de fictions embryonnaires, apparaît un territoire composite fait de mystérieuses friches et de zones maraîchères, vestiges agricoles d’un autre temps. On y croise une vieille dame ex-chef de bande de la Cité-Jardin, une fillette qui conserve ses trésors dans une boîte à chaussures, on y trouve des centaines de téléphones portables qui recèlent des milliers de textos, une perle noire soigneusement enfouie au fond d’une commode, un cahier de couture et d’amples chorégraphies pour rejouer son existence aux yeux du monde.
Fidèle à son écriture puissante et aux thèmes qui la mobilisent, Maylis de Kerangal s’appuie sur les photographies de Benoît Grimbert pour construire un récit en forme de jeu de piste.
===========
3 récits, 3 personnages, 3 zones.
2 univers séparés par une friche. Le premier, village ouvrier du début du siècle avec ses pavions en meulières, transmis, pour notre héroïne, aux générations futures. L’autre, le Clos Saint Lazare, barres d’immeubles avec sa violence, ses jeunes désœuvrés, sa délinquance, ses propres règles. Au milieu, la friche. Sorte de no man s’land qui abrite des jardins ouvriers et « la frontière » l’immeuble en construction qui abritera les archives nationales. Ah oui, tout cela compose Stains, commune du 9-3.
« La jeune fille de la Cité-Jardin »  devenue une femme aux cheveux gris se souvient de sa jeunesse dans ce quartier enchanteur pour elle « cité modèle créée pour loger les populations ouvrières employées dans les usines de Saint-Denis, de la Courneuve ou du Bourget, une cité conçue pour donner forme à l’expansion urbaine de la banlieue parisienne : ici, une forme de toile d’araignée, une forme d’étoile ». Pas de tours, pas de barres d’immeuble à cette époque « Autour de la Cité-Jardin, tout autour, c’est vert. ». « Désormais, la jeune fille de la Cité-Jardin qui a tant aimé le rire et la déconne en bande a peur de la jeunesse. » Petit moment de bonheur lorsqu’une ado du Clos Saint-Lazare lui a proposé la moitié de son sandwich.
Puis, J’ai rencontré « Le garçon du Clos Saint-Lazare » découvre le paradis à 4 ans lorsque la famille déménage dans l’aile du papillon, au 4ème étage. Ce sentiment de liberté et d’euphorie le quittera. Petit à petit, au fil des constructions, le Clos Saint-Lazare devient le « Clos » tout court et ce « nom donne un tour d’écrou à l’ensemble, il isole et retranche. » La liberté, le sursaut arrive grâce à une jeune fille de la Cité-Jardin qui lui fera traverser la friche. Quant à « L’enfant de a prêtresse », un petit bijou que cette petite fille qui dans le noir, lorsque tout le monde dort, sort sa boîte à trésors emplis de souvenirs qu’elle garde précieusement.
J’ai aimé ce petit livre où les photos de Benoît Grimbert et le texte de Maylis de Kerangal s’emboitent à merveille pour nous proposer une autre vision du Clos Saint Lazare.
Un récit très court qui marque un attachement à un lieu. Les 3 personnages nous servent de guide pour cette promenade insolite


Dernière édition par Nisa le Ven 6 Nov 2015 - 9:38, édité 1 fois (Raison : remplacement image non hébergée par image hébergée)
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kerangal, Maylis (de)] Pierre feuille ciseaux

Message par Nisa le Ven 6 Nov 2015 - 9:38

Remplacement de l'image non hébergée par une image hébergée

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5484
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kerangal, Maylis (de)] Pierre feuille ciseaux

Message par creuse le Mer 11 Nov 2015 - 22:36

merci Zazi pour cette critique, un auteur que j'apprécie. Ce nouveau roman me semble intéressant
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2453
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kerangal, Maylis (de)] Pierre feuille ciseaux

Message par zazy le Ven 11 Déc 2015 - 12:47

Il s'agit d'une commande et, c'est superbement bien écrit.
C'est vraiment le style architectural des petites églises berrichonnes campagnardes que je remarque sur ta photo. Je les aimes beaucoup
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kerangal, Maylis (de)] Pierre feuille ciseaux

Message par creuse le Mar 15 Déc 2015 - 4:10

Zazy a écrit :

C'est vraiment le style architectural des petites églises berrichonnes campagnardes que je remarque sur ta photo. Je les aimes beaucoup

Je viens d'acheter le livre et j'ai été agréablement surprise, c'est une belle édition. Il attend sagement sur l'étagère.

Nous avons en Berry, ma région d'adoption de belles églises campagnardes avec de magnifiques fresques redécouvertes grâce à la volonté de passionnés.

avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2453
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kerangal, Maylis (de)] Pierre feuille ciseaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum