Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Marklund, Liza] Fondation Paradis

Aller en bas

Qu'avez vous pensé de ce livre ?

[Marklund, Liza] Fondation Paradis Vote_lcap0%[Marklund, Liza] Fondation Paradis Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Marklund, Liza] Fondation Paradis Vote_lcap0%[Marklund, Liza] Fondation Paradis Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Marklund, Liza] Fondation Paradis Vote_lcap100%[Marklund, Liza] Fondation Paradis Vote_rcap 100% 
[ 2 ]
[Marklund, Liza] Fondation Paradis Vote_lcap0%[Marklund, Liza] Fondation Paradis Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Marklund, Liza] Fondation Paradis Vote_lcap0%[Marklund, Liza] Fondation Paradis Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Marklund, Liza] Fondation Paradis Vote_lcap0%[Marklund, Liza] Fondation Paradis Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Marklund, Liza] Fondation Paradis Empty [Marklund, Liza] Fondation Paradis

Message par vally le Sam 28 Nov 2015 - 0:05

[Marklund, Liza] Fondation Paradis Index11

Collection : Black Moon Thriller
Editions : Hachette Livre
Nombre de pages : 438
Année de parution : 2012

4ème de couverture :
"Stockholm. Une nuit d'ouragan. Deux hommes, abattus d'une balle dans la tête. Et une jeune étrangère, qui échappe de justesse au tueur en se jetant dans la Baltique déchaînée. Pour Annika Bengtzon, c'est l'automne de toutes les rencontres. Aida Begovic, jeune Serbe en fuite, toujours poursuivie par l'assassin. Rebecka Björkstig, créatrice de la fondation Paradis, qui offre une nouvelle vie aux personnes menacées de mort en effaçant leur passé.
Et Thomas Samuelsson, simple comptable de banlieue. Quatre destinées, irrémédiablement imbriquées. Annika vient de pénétrer dans un monde lourd de secrets, un jeu de cache-cache... fatal ? "

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon avis :
J'ai bien aimé ce roman suédois !
D'habitude, je ne suis pas trop fan des romans parlant d'escroquerie, de mafia ...
Mais ce roman là est très bien passé, car c'est un tout. L'auteure évoque effectivement l'escroquerie, mais il y a une enquête palpitante, des personnages auxquels on finit par s'attacher au fil du livre ... Ce n'est pas que de la violence et de la magouille, c'est un scénario bien construit et intéressant à suivre.

J'avoue néanmoins qu'au début, j'ai hésité à poursuivre, et je me suis prise au jeu, finalement j'ai lu le livre d'un trait.
Ce n'est pas un coup de coeur, mais j'ai quand même passé un moment agréable.

On suit l'enquête d'une jeune femme, journaliste. On entre dans le milieu du journalisme, j'ai trouvé ça intéressant.
Il y a aussi des histoires familiales, d'amour ... ce qui rend le livre plus large au niveau des différentes péripéties.

Ma note : 15.75/20
vally
vally
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2240
Age : 32
Localisation : moselle
Emploi/loisirs : secrétaire médicale
Genre littéraire préféré : policier !
Date d'inscription : 17/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Marklund, Liza] Fondation Paradis Empty Re: [Marklund, Liza] Fondation Paradis

Message par louloute le Sam 28 Nov 2015 - 1:39

Merci Vally pour ta critique   Very Happy
louloute
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 11823
Age : 50
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Marklund, Liza] Fondation Paradis Empty Re: [Marklund, Liza] Fondation Paradis

Message par Sharon le Mer 31 Juil 2019 - 9:18

[Marklund, Liza] Fondation Paradis Cover157

Mon avis :

Dans l’ordre chronologique de la vie d’Annika, c’est la deuxième enquête. Deux ans ont passé depuis qu’elle a été disculpée de la mort de Sven, son petit ami qui l’avait totalement vampirisée. Elle travaille comme correctrice à La Presse du soir, c’est à dire qu’elle ne se contente pas de corriger les articles, mais le plus souvent de les réécrire, petite main de l’ombre pour que le journal paraisse en temps et en heure. Ses relations avec les autres sont compliquées et difficiles. Deux ans après la mort de Sven, Annika ne s’en est toujours pas complètement remise, parce qu’on ne peut pas complètement se remettre d’avoir tué quelqu’un, parce que la psychanalyse, pardon, l’obligation de soin, ne remplace pas le soutien, la bienveillance de proches. La seule personne sur qui elle a pu s’appuyer est sa grand-mère, ou encore, mais un peu moins, Anne, son amie hypocondriaque.

Annika en est là quand une femme la contacte, elle fait partie de la fondation Paradis, une fondation qui aide les personnes à « disparaître » quand elles sont en danger, menacés. Oui, l’état suédois fait déjà pour protéger ces personnes, mais la fondation Paradis va encore plus loin. Rebecca (prénom de la jeune femme) ne peut bien sûr tout révéler. Elle sent cependant qu’elle a fait vibrer la corde sensible chez Annika, elle qui sait ce que le mot « violence » signifie.

D’un autre côté, nous suivons monsieur Propret. Ah, pardon, il se nomme Thomas et il est comptable. Il vit dans une belle maison, il a une très belle femme, même s’il se plaint que son ventre n’est plus aussi ferme, qu’elle ne sait pas se servir d’un magnétoscope, qu’elle aime regarder des débats ennuyeux et qu’elle n’est pas toujours disponible pour lui. Bref, il se plaint, alors qu’il n’a pas de réels problèmes. Il veut changer sa vie, déménager ? Il n’a même pas pensé à la solution que lui propose sa femme : pourquoi, s’il veut vraiment travailler à Stockholm, ne va-t-il pas y travailler avec sa voiture ? Ressasser des problèmes n’est pas chercher à les résoudre. Il rencontre alors dans le cadre de son travail Annika. Non, elle n’a toujours pas la possibilité d’écrire à nouveau des articles, elle a reçu le droit d’enquêter plus avant sur la fondation Paradis. Ces deux-là vont se rencontrer et tomber dans les bras l’un de l’autre. Cliché ? Oui, un peu, parce qu’Annika est dans l’excès, tout de suite, imprudente, et que Thomas est capable de se comporter, que ce soit envers elle ou envers sa femme comme le dernier des goujats. Voilà, c’est dire : même s’il est un personnage « de papier », il se comporte comme un macho qui feint de comprendre les femmes.

Les femmes. Dans la série des enquêtes d’Annika, nous sont racontées tout ce qu’elles subissent, endurent, et pour une qui parvient à s’en sortir, combien remplissent les hôpitaux, les cimetières ? Et combien se font du beurre sur le dos de leur souffrance ? Que dire aussi de ses guerres et de ses victimes oubliées, qui cherchent à se reconstruire après avoir dû fuir leur pays, parce qu’elles n’y étaient plus/pas en sécurité ? Beaucoup de questions, et c’est un des mérites de ce livre de nous les poser. Il nous demande aussi quelles informations l’on a vraiment envie de lire, quelles manipulations peuvent se trouver derrière elles. Etre journaliste est une chose, accomplir pleinement son métier en est trop souvent une autre.[/justify]
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9311
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de lettres modernes/mes chats, la lecture, le cinéma, la généalogie
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars, littérature jeunesse
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Marklund, Liza] Fondation Paradis Empty Re: [Marklund, Liza] Fondation Paradis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum