Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Moresco, Antonio] La Petite Lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sondage

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Moresco, Antonio] La Petite Lumière

Message par creuse le Lun 25 Jan 2016 - 20:19




MORESCO ANTONIO

La Petite Lumière

Roman traduit de l’Italien par
LAURENT LOMBARD

EDITION VERDIER
Collection « Terra d’altri »

Edition JUIN 2014

124 PAGES



Quatrième de couverture :


« Je suis venu ici pour disparaître, dans ce hameau abandonné et désert dont je suis le seul habitant » : ainsi commence La Petite Lumière.
C’est le récit d’un isolement, d’un dégagement mais aussi d’une immersion. Le lecteur, pris dans l’imminence d’une tempête annoncée mais qui tarde à venir, reste suspendu comme par enchantement parmi les éléments déchaînés du paysage qui s’offrent comme le symptôme des maux les plus déchirants de notre monde au moment de sa disparition possible.

L’espace fait signe par cette petite lumière que le narrateur perçoit tous les soirs et dont il décide d’aller chercher la source. Il part en quête de cette lueur et trouve, au terme d’un voyage dans une forêt animée, une petite maison où vit un enfant. Il parvient à établir un dialogue avec lui et une relation s’ébauche dans la correspondance parfaite des deux personnages. Cette correspondance offre au narrateur l’occasion d’un finale inattendu.

La petite lumière sera comme une luciole pour les lecteurs qui croient encore que la littérature est une entreprise dont la portée se mesure dans ses effets sur l’existence.


Mon avis

Le narrateur est un homme solitaire dont nous ne saurons pas pour quelle raison il s’est retiré dans ce village en ruine. Cependant nous apprenons beaucoup grâce à de magnifiques descriptions de la nature selon les saisons, des oiseaux, insectes, animaux,  diurnes,  nocturnes... Il aborde de grandes interrogations sur le monde, l’univers…

Il vit selon un rituel bien établi, en contemplatif de la nature, - "je suis venu ici pour disparaître", dit-il.

Un soir, il voit  une lumière  s'allumer sur les collines qui lui font face, au milieu de ce qui lui semble être une forêt impénétrable. Cette lumière l'intrigue. Il décide d'aller voir. La difficulté apparaît, la route est rude, il va devoir d’abord découvrir le chemin pour y accéder. Il lui faudra plusieurs essais et enfin avec sa vieille voiture il surmontera tous les obstacles. Il découvre une petite maison et là un enfant seul s’apprête à faire sa lessive de drap.

Il visitera de plus en plus souvent cet étrange enfant solitaire comme lui, qui fait sa cuisine, tient sa maison, va à l’école du soir, fait ses devoirs. L’enfant se confie, notre narrateur  poursuit ses interrogations, quel est ce mystère ? L’enfant  se dévoile petit à petit dans l’avancement de cette fable ou roman.

Et maintenant à vous de vous plonger dans cette lecture forte que j’ai beaucoup appréciée et j’irai même à parler de I love you

Extraits

« Je suis venu ici pour disparaître, dans ce hameau abandonné et désert dont je suis le seul habitant.
Le soleil vient tout juste de s'effacer derrière la ligne de crête. La lumière s'éteint. En ce moment, je suis assis à quelques mètres de ma petite maison, face à un abrupt végétal. Je regarde le monde sur le point d'être englouti par l'obscurité. »

« Le ciel est traversé par les dernières hirondelles qui volent, çà et là, comme des flèches. Elles passent en rase-mottes au-dessus de moi, s’abattant tête la première sur de vastes sphères d’insectes suspendus entre ciel et terre. Je sens le vent de leurs ailes sur mes tempes. Je vois distinctement devant moi le corps noir, plus caréné et plus grand, de quelque insecte englouti par une hirondelle qui le suivait le bec grand ouvert en lançant des cris. Le silence est tel que j’arrive même à entendre le craquement de son corps qui continue à souffrir, broyé et démembré, dans le corps de l’autre animal qui remonte grisé dans le ciel. »…..
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2451
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Moresco, Antonio] La Petite Lumière

Message par lalyre le Mar 26 Jan 2016 - 0:18

Merci de me faire connaître cet auteur, je note flower
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5836
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Moresco, Antonio] La Petite Lumière

Message par Ancalina le Mar 26 Jan 2016 - 15:28

Je note aussi, merci creuse Smile
avatar
Ancalina
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1702
Age : 26
Localisation : Metz
Date d'inscription : 29/04/2015

http://www.thepearloflight.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Moresco, Antonio] La Petite Lumière

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum