Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Mention, Michaël] Le carnaval des hyènes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Mention, Michaël] Le carnaval des hyènes

Message par Cassiopée le Dim 31 Jan 2016 - 0:29



Le carnaval des hyènes
Auteur : Michaël Mention
Éditions : Ombres Noires (Juillet 2015
224 pages
ISBN : 978-2081347922

Quatrième de couverture

Carl Belmeyer est une figure emblématique du paysage audiovisuel français. Présentateur du JT depuis plus de trente ans, il dissimule derrière son sourire une personnalité narcissique. Arrogant et manipulateur, il méprise tout le monde, à commencer par son public qui l'adore. Quand Barbara, une bimbo de l'émission de téléréalité Villa Story, meurt en direct sous les yeux horrifiés des téléspectateurs, le scandale secoue durement la chaîne. Elle doit rapidement redorer son blason et compte bien utiliser l'image charismatique de Belmeyer. Il redevient alors reporter de terrain et part couvrir la guerre civile qui fait rage au Liberia. Le message doit être clair pour l'audience : la chaîne se recentre sur l'essentiel.

Mon avis

En plein dans le PAF !!!

Carl Belmeyer a été journaliste, mais ça, c’était il y a longtemps… Maintenant, il est le roi du PAF, le Monsieur Journal Télévisé incontournable, connu de tous, adulé, depuis trente ans….
Il sait ce qu’il faut faire pour que le téléspectateur se scotche sur l’écran, l’écoutant comme un divin récitant. Juste ce qu’il faut mais pas trop, le bon dosage quoi… Et ce dosage, pour l’obtenir, et bien, il faut un peu d’exagération (mais c’est pour la bonne cause, pour que les gens comprennent mieux, pas vraiment du mensonge…), un peu de buzz (si c’est trop « lisse », comment voulez-vous que les personnes s’intéressent ??), un peu de provocation, un peu de suggestion… mais juste un peu, n’est-ce pas, comme si, finalement, il n’y avait presque rien…. Et de toute façon, c’est pour l’audimat….Et l’audimat, tout le monde le sait, c’est le nerf de la guerre….

Ah bon ? Cela vous fait penser à des situations existantes ou ayant existé… Euh, je vous arrête, c’est un roman donc…. Enfin, moi, ce que j’en dis…l’auteur n’a pas cité ses sources d’inspiration….

Carl est donc le « boss », le meilleur, le patron … et il le sait…. et il s’en sert….. Méprisant, puant, arrogant, il est détestable dans le quotidien sous un faux sourire et des airs affables… Comment lui « rabattre son caquet » alors que tous ceux qui le côtoient souffrent d’un sentiment d’infériorité ?

Un problème sur la chaîne qui le fait travailler et le voilà pressenti pour redorer le blason… Partir sur le terrain, à nouveau, comme à ses débuts, et revenir plus haut, plus fort… En voilà une idée qu’elle est bonne !! Il hésite peu et n’oublie pas de négocier un petit (euh non, très gros, il ne perd pas le Nord) pécule qu’il trouvera à son retour…

Et le voilà parti, là-bas, loin, en Afrique, au Libéria, pour un reportage détonnant, un super coup médiatique…. Ce reportage exceptionnel sera porté par qui ? Je vous le demande…. Le fantastique Carl Belmeyer !!!! (Là, on se met debout et on applaudit bien fort – Pardon, je m’emballe, le livre a déteint sur moi –). Le beau gosse pense, qu’une fois encore, il va tout maîtriser, manipuler, orchestrer, comme à son habitude. Pourquoi, d’ailleurs, en serait-il autrement ?
Parfois, c’est facile, « sur le papier », et puis, une fois confronté à la réalité, à la vraie vie … les choses sont différentes… Et notre homme va l’apprendre à ses dépends….

Accompagné par une playlist tonitruante (les titres choisis et glissés ça et là par l’auteur cadencent la lecture), l’intrigue est elle-même rythmée par une écriture décapante, brute de décoffrage, ne se cachant pas derrière de faux semblants. Michaël Mention écorche le paysage audiovisuel, et pas que… Il ose, il dit, il dénonce et on prend plein les yeux…. Qui manipule qui ? Pourquoi de nombreux spectateurs sont-ils passionnés par la télé réalité, qu’est ce qu’un vrai journaliste ? Jusqu’où les informations qu’on nous livre quotidiennement sont-elles crédibles ?

Sous un aspect romancé, l’auteur pose les vraies questions, nous renvoie en pleine face notre crédibilité, notre facilité à croire ce qu’on nous offre comme « nouvelles », sans chercher à aller plus loin… Est-ce que parce qu’on fait confiance trop facilement, ou parce que c’est plus facile, que ça nous arrange de ne pas chercher à approfondir, à vérifier ….Parce qu’après tout « on n’est pas si loin de la vérité » (vieil adage bien connu…)

Cet opus en énervera quelques uns (il n’en rajoute pas un peu là, il n’en fait pas trop ?), en ravira d’autres (ah enfin un écrivain qui met des mots sur ce qu’on pense tout bas,), interpellera peut-être certains (ou beaucoup)…..
« ….et nous voilà aujourd’hui dans un drôle de monde. L’homme n’y existe plus qu’à travers son besoin de représentation. » est-il écrit page 197… à chacun de se faire sa propre opinion….


avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8999
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum