Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bauer, Nathalie] Les indomptées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
60% 60% 
[ 3 ]
20% 20% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
20% 20% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 5

[Bauer, Nathalie] Les indomptées

Message par Elyuna le Jeu 24 Mar 2016 - 20:48



Titre: Les Indomptées
Auteur: Nathalie Bauer
Editeur original: Philippe Rey
Edition lue: Points
Année de parution: 2014 (édition originale) - 2015 (édition poche)
Nombre de pages: 496
ISBN: 978-2-7578-5277-4


Quatrième de couverture.

Menacées par la ruine, Noélie, sa soeur Julienne et leur cousine Gabrielle doivent trouver des solutions pour sauver le domaine ancestral. L'une d'elles consiste à héberger Zoé, petite-nièce alcoolique et un brin mythomane. L'autre, à écrire l'histoire de leur famille, dans le fol espoir que se renouvelle un vieux succès de librairie. Elles n'imaginent pas que leur vie va en être bouleversée.



Mon avis.

Pourquoi ce livre?

Pourquoi pas ai-je envie de répondre ;-) Les partenariats sont une sorte de loterie et des fois elle est gagnante, d'autres fois perdante! J'ai décidé de postuler pour ce partenariat déjà pour le titre du livre "Les indomptées". Ce terme, au féminin de surcroît, promet une lutte acharnée pour défendre ses valeurs et sa liberté, enfin c'est de cette manière que je le perçois. Et puis suivre une lutte féminine, cela faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivée, alors je me suis dit pourquoi pas.
La photo de la couverture donne également envie de plonger dans cette histoire; la tenue de la femme semblant un peu d'époque, se plonger dans le passé est quelque chose que j'aime beaucoup.

Finalement, il se dégage quelque chose de cette couverture et de ce titre qui donne envie de découvrir l'histoire, de s'arrêter quelques instants pour écouter ce que Nathalie Bauer a à nous raconter.

La quatrième de couverture ne révèle pas grand chose finalement, on apprend le nom des protagonistes et leurs liens familiaux, qu'il y a un domaine ancestral à sauver et qu'il est question de l'écriture d'un livre. Elle n'en dit pas beaucoup et j'ai été très étonnée de la tournure du roman, ne m'attendant pas à ça avec le peu que révélait cette couverture. Mais je n'ai pas été déçue.


Qu'ai-je pensé de l'atmosphère de l'histoire?

J'ai beaucoup apprécié ce roman car c'est finalement une saga familiale se déroulant sur quatre générations et qu'on prend le temps de découvrir. Une grande partie de l'histoire se déroule dans la propriété familiale, une grande ferme avec de nombreuses terres autour et bien évidemment de nombreux personnages.
On plonge complètement dans cette famille, commençant par les grand-parents, fiers parents de 5 enfants, qui eux-même ont eu de nombreux enfants et ces derniers ont même des enfants!! Il y a plusieurs générations qui se mêlent au cours du récit. Qu'elles se mêlent les unes aux autres pour des moments partagés ou qu'elles se succèdent suivant l'époque où se déroule le récit. Car il n'y a pas de réel fil conducteur dans ce livre, parfois nous sommes au présent, vivant l'histoire des trois cousines, parfois nous sautons dans le passé pour commencer l'histoire du domaine du début, là où tout a commencé.

J'aime beaucoup les flash-back, les sauts dans le temps, ça apporte toujours énormément au récit et ici cela a été bien traité. Un léger regret peut-être, que les dates ne soient pas toujours précisées parce que parfois, je ne savais plus bien à quelle époque j'étais. J'ai pris plus de plaisir à suivre l'histoire de la famille dans le passé que l'histoire présente des trois cousines et de leur nièce quelque peu dérangée. J'ai adoré suivre l'évolution des personnages, du domaine, des relations entre les uns et les autres, sur fond d'agriculture, de passion et de guerre.

La guerre justement est vécue du côté des familles (je n'ai pas eu l'occasion de lire beaucoup de livres sur la guerre) et j'ai trouvé ce point de vue très intéressant!! L'angoisse du départ, des départs, les nouvelles qui arrivent ou qui n'arrivent plus, les décès qui prennent tout le monde au dépourvu et les mois qui s'allongent en année. On suit aussi tout le problème du travail avec tous ces jeunes gens partis à la guerre, où ceux qui restent doivent continuer à faire tourner les terres agricoles pour survivre avec l'aide des hommes trop âgés pour la guerre et les femmes qui sont restées en arrière!


Tous ces personnages, pas trop perdue?

Et bien pas trop!! Il y a au début du livre, un arbre généalogique que j'allais régulièrement consulter pour être sûre de ne passer à côté de rien et être sûre des liens familiaux. C'est une excellente idée de l'avoir mis et il m'a beaucoup servi, je l'avoue.

J'ai eu un coup de coeur pour les deux frères Henri et Louis, deux des fils d'Edouard et Virginie, les piliers de cette famille!! J'ai adoré leur relation, la voir évoluer au fil des ans, toujours ensemble, unis, très proches, qu'importe ce qu'ils ont du vivre! Cela se répercute sur leurs enfants qui vivent la même relation et c'est super de suivre tout ça!!
Bien évidemment comme dans toute famille, il y a des querelles, de nombreuses querelles, surtout quand les héritages sont en jeux mais ça ne fait que renforcer le plaisir de la lecture. On suit de vrais gens et ça fait du bien.

Je n'ai pas réussi à accrocher avec Noélie, à part peut-être sur la fin. Je n'ai pas accroché à son caractère, sa façon de penser, de son plus jeune âge à son âge avancé où nous la suivons sur la fin. Je crois qu'elle est un peu à l'opposée de ce que je suis et du coup, je n'ai pas pu me projeter.

Trop de personnages ensuite pour m'arrêter sur eux, ils sont nombreux, différents, réels et bien vivants. C'est leur diversité qui rend l'unicité intéressante et j'ai aimé les suivre tous autant qu'ils sont.


Des regrets?

En effet, deux regrets... Le premier concerne les images qui jalonnent le livre et que j'ai trouvé très intéressantes, rendant la lecture très vivante. Mais il n'était pas précisé qui était sur les photos et si des fois c'était évident, à d'autres moments c'était plus compliqué. J'ai passé du temps à relire les pages où étaient les photos pour comprendre qui y était représenté et parfois je n'ai pas su... C'est un petit regret, pas énorme car j'ai vraiment apprécié ces photos!! Ca plonge dans le monde de l'époque, ça fait connaître les visages, les tenues, la vie tout simplement.

Mon second regret concerne la fin du livre. Je l'ai trouvé trop rapide... Une résolution tellement rapide, que j'ai cru que j'avais oublié de lire des pages... Du coup j'ai été un peu décontenancée par cette presque brutalité, contrastant avec le reste du livre qui prend son temps. Ca m'a un peu déçue, comme si, l'auteur ne savait pas trop comment le finir alors elle l'avait bâclée... Dommage.


Et pour conclure?

Je garde un bon souvenir de ma lecture, d'autant plus que ce n'est pas mon genre préféré de livres!! Mais j'ai passé un bon moment, ressenti diverses émotions à la lecture et c'est ce que j'attends d'un bon livre Very Happy
Je remercie les Editions Points et le forum PartageLecture de m'avoir permis de découvrir cet ouvrage et de m'avoir fait confiance.

_________________
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."
Mark Twain


Very Happy  drunken  Very Happy
avatar
Elyuna
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4617
Age : 28
Localisation : Grenoble
Emploi/loisirs : Infirmière
Genre littéraire préféré : Un peu de tout.
Date d'inscription : 05/03/2010

http://lecturesdelyuna.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bauer, Nathalie] Les indomptées

Message par lalyre le Dim 27 Mar 2016 - 23:38

Et bien Elyuna, je me sens toute petite devant ta superbe chronique
Comme dit l’auteur dans sa note, ce roman l’a inspirée en partie par l’histoire de sa famille maternelle, ce faisant, elle nous raconte l’ascension et la chute d’une famille d’où émergent surtout de beaux portraits de femmes. Dans la première partie du roman on fait la connaissance de Gabrielle, Julienne et Noélie, une première partie qui m’a paru très longue car je n’arrivais pas à accrocher. De 1904 à 1987, nous allons suivre le destin des personnages, tout en alternant les époques. Dans cette histoire, des femmes révoltées et volontaires qui ont connu la splendeur et la richesse, luttent pour conserver le domaine familial et comme il y a manque d’argent, Gabriel et Julienne incitent Noélie à écrire un livre sur l’histoire de leur famille (à mon avis on peut rêver et croire au miracle) Oui bien sûr c’est une saga ou tourments, secrets, amour, rancœur, conflits mais aussi joie et peine accompagnent le destin des femmes et hommes sur plusieurs générations, car des hommes il y en a dans ce roman, mais voilà la guerre et la maladie ont eu raison de certains d’entre eux et ce sont principalement les femmes attachantes qui luttent. Il y a aussi les enfants sur qui pourrait reposer l’espoir de jours meilleurs, mais pour l’instant c’est pour les femmes que tournent les problèmes, d’autant plus qu’un fermier voisin les houspillent pour acheter une partie des terrains du domaine, mais voilà ces femmes sont indomptées et malgré les préjugés et les obstacles vont faire face au destin. J’ai aimé le passage du roman ou Jenny vient de mettre au monde la petite Julienne et que Henri découvre sa merveilleuse petite fille, j’ai ressenti ce duo d’amour très émouvant. Cela dit, j’aurais pu mieux apprécier ce roman si certains passages et descriptions trop longs ne m’avaient ennuyée, cependant l’histoire est belle et j’ai vraiment aimé les reproductions d’anciennes photos.
Un tout grand merci au staff de PartageLecture et aux Editions Points pour m'avoir permis de découvrir ce livre
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5844
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bauer, Nathalie] Les indomptées

Message par bella333 le Dim 10 Avr 2016 - 16:34

J’aime beaucoup les sagas familiales. Suivre l’évolution d’une famille et d’un domaine sur plusieurs générations me passionne. Mon amour pour la généalogie doit y être pour quelques choses. Les grands arbres généalogique en général ne me dérange pas, bien au contraire j’adore m’y perdre.  Le fait que le livre soit ponctué de photos d’époque est un plus qui m’a ravi.

Il y avait donc tout les ingrédients pour que ce livre me plaise, pourtant… Pourtant la mayonnaise n’a pas pris ! Comme je le regrette.
Si j’ai aimé les chapitres du passé, les disputes autour des héritages, la vie du domaine, les différences de pensée entre  générations etc. je n’ai pas accroché au passage des années 80. L’écriture de l’auteure doit y être pour quelque chose. Je l’ai trouvé froide et avec des longueurs de ce fait je n’ai pas réussi à apprécier, à m’attacher aux personnages (Je ne supportais pas Noélie). Ni même aux paysages. Je suis restée en retrait dans ce livre alors que j’aime vivre avec les personnages, rire, pleurer avec eux.

Même les photos qui sont un beau témoignage du passé sont posées là comme si l’auteure voulait les ajouter mais sans savoir pourquoi. Pourquoi ne pas donner d’explication sur celle-ci ? Tisser vraiment autour d’elles puisqu’elles sont insérées dans l’ouvrage ?  Je trouve cela dommage. De ce  fait on aurait pu s’en passer.

Je me demande si je ne suis pas passée à côté en voyant d’autre avis. En tout cas je n’ai pas aimé plus que ça.

Je remercie Points et Partage Lecture pour cette envoi.


Dernière édition par bella333 le Jeu 14 Avr 2016 - 7:23, édité 2 fois

_________________
"Verba volant, scripta manent.   "Les paroles s'envolent, les écrits restent
Ma Pàl .
avatar
bella333
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4459
Age : 33
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Social/ la lecture, la généalogie, les randonnées, les musées...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 09/06/2012

http://memelessorciereslisent.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bauer, Nathalie] Les indomptées

Message par Sharon le Mar 12 Avr 2016 - 1:45

Merci au forum Partage-Lecture et aux éditions Points pour ce partenariat.

Mon avis :


Il n'est jamais facile de chroniquer un livre que l'on n'a pas totalement aimé. Les indomptées est de ceux-là. Ce livre devrait pourtant plaire, saga d'une famille attachée à transmettre ses terres à l'un de ses descendants, pour que la propriété terrienne reste inchangée, exploitée quels que soient les coups du sort, à charge pour lui de dédommager ses frères et soeurs, ce qui ne va pas sans difficultés (matérielles) ni conflits. Telle une royauté (nous y sommes paraît-il très attachée), le domaine se transmet de père en fils ainé. Les filles ne sont guère prisées. Comme dans les familles les plus modestes, on ne s'attache guère à elles, puisqu'elles sont destinées à être mariées très tôt, quittant ainsi le domaine sans rien lui apporter. Comme dans les familles les plus modestes, on ne leur demande guère leur avis, et très rapidement, elles doivent s'occuper d'une nombreuse progéniture, sans que jamais l'une d'entre elles ne se plaignent. Aussi, il est pour le moins surprenant de suivre, en alternance avec les chapitres qui nous plongent dans le passé, les destinées de trois cousines célibataires ou divorcées, trois cousines qui, pour des raisons diverses, ont refusé les voies toutes tracées.

Gabrielle, et ses cousines Noélie et Julienne, se sont singularisées dès leur jeunesse, la première par sa volonté de prendre le voile, la seconde par sa singularité (fille au milieu d'une nombreuse fratrie, peu sont ceux qui font réellement attention à elle), la troisième parce qu'elle est la dernière née, inattendue. Malgré leur âge et les épreuves, il restera toujours un frère, un neveu pour s'opposer à leurs décisions - solidarité masculine bien ancrée dans leur éducation. Bien que nous les connaissions toutes les trois depuis leur enfance, je ne me suis réellement attachée à aucune d'entre elles, non plus qu'à d'autres membres de leurs familles, sauf peut-être Jorge, le fils "différent" de Julienne. Ils sont nombreux, les Randan, et l'arbre généalogique placé en début du livre n'est pas de trop quand il s'agit de se reconnaitre. Ils sont nombreux, et pourtant ils ne se singularisent pas réellement les uns des autres. Ils sont nombreux, et pourtant, mis à part quelques figures fortes, ils s'estompent tous assez aisément du récit, leur vie étant presque souvent résumés. Et pourtant, j'aurai aimé que le destin de certains (Edouard, Paul ou même Victor) ne soit pas connu en un simple paragraphe. Les descriptions, par contre, sont belles, de la nature et de ses changements, du soin donné aux animaux. Des moments apaisés dans une intrigue qui ne m'a pas vraiment captivée.

Parfois, j'ai eu l'impression de lire des passages obligés - le départ aux pensionnats pour les jeunes filles de bonne famille, l'achat de la première auto, et toujours cette distinction des garçons pour lesquels on s'inquiète, et des filles qui peuvent bien se blesser. Des photos - faits inédits - accompagnent le récit et cela m'a presque dérangé, non parce que l'identité des personnes est incertaine, mais parce qu'elles prouvent que ces personnes ont bien existé, et je n'ai pas aimé rentré dans leur intimité (même si ce sont des photos posées comme elles l'étaient à l'époque).

S'il est de beaux moments et si la deuxième partie du roman est plus intéressante à mes yeux que la première, je garde pourtant le sentiment que cette saga familiale aurait pu être davantage développée, ou qu'ils auraient réellement fallu ne se concentrer que sur les trois héroïnes de l'époque contemporaine.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7373
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bauer, Nathalie] Les indomptées

Message par Lilo85 le Mer 13 Avr 2016 - 22:47

Mon avis :

Voilà une critique que j'aurais préféré ne pas écrire. J'aurais voulu aimer ce livre, mais voilà, c'est la surprise qui entoure les Partenariats : parfois on aime, parfois moins. Je remercie toutefois le forum PartageLecture et les éditions Points pour cet envoi.

Malheureusement, je suis complètement passée à côté de cette saga familiale. Je ne sais pas si je suis dans une période de panne de lecture ou une période trop occupée et avec pas assez de temps pour lire, mais j'ai commencé ce livre quelques jours après l'avoir reçu, mais j'ai avancé très lentement, sans avoir cette envie de trouver même un tout petit moment pour avancer 2-3 pages, à tel point que dimanche passé, je n'étais pas encore à la page 100. J'ai donc décidé de donner une vraie chance à ce livre dimanche et je me suis mise dans la lecture intensive. En vain… J'ai abandonné à la page 214.

L'idée me plaisait énormément. La citation du Monde sur le 4ème de couverture relate qu'il s'agit d'une prodigieuse saga romanesque. Ma curiosité était aiguisée mais malheureusement cette saga m'a laissée indifférente. J'ai trouvé un peu brouillon les aller-retour présent-passé et j'ai regretté que les dates ne soient pas plus précisément indiquées. J'ai régulièrement dû retourner à l'arbre généalogique lorsque l'auteur parlait de l'âge d'un protagoniste pour savoir à quelle période on se situait. J'ai trouvé ça dommage. En ce qui concerne l'histoire à proprement parlé, j'ai apprécié l'idée dans nous plonger dans l'histoire d'une famille de propriétaire terrien entre héritage et querelles, mais j'ai trouvé que l'histoire avançait très (trop?) lentement et j'attendais le bouleversement annoncé par le 4ème de couverture.

S'agissant du style de l'auteure, je l'ai trouvé difficile d'accès. Les phrases sont extrêmement longues et alambiquées, si bien qu'au moment où la phrase se terminait, au point, je ne me souvenais plus d'un début et je ne compte pas le nombre de phrases que j'ai relues à plusieurs reprises. J'ai eu de la peine à voir où l'auteure voulait en venir et j'ai été un peu perdue entre les mots. Il y avait à mon sens trop de détails, ce qui alourdissait le récit. J'ai trouvé le texte trop compact et je crois que c'est ce qui m'a bloquée.
Je ne suis malheureusement pas entrée dans l'histoire et je le regrette, mais je remercie toutefois les éditions Points et PartageLecture pour cette expérience.

_________________
Lecture en cours :  study  Ruta Sepetys - Le sel de nos larmes study
                                                                         
avatar
Lilo85
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 2147
Age : 32
Localisation : Au milieu des montagnes
Emploi/loisirs : Juriste
Genre littéraire préféré : Tout et même plus... Je me laisse surprendre !
Date d'inscription : 22/05/2012

http://m-selle-lit.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bauer, Nathalie] Les indomptées

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum