Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bourdeaut, Olivier] En attendant Bojangles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

votre avis

17% 17% 
[ 1 ]
67% 67% 
[ 4 ]
16% 16% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 6

[Bourdeaut, Olivier] En attendant Bojangles

Message par lili78 le Lun 28 Mar 2016 - 17:07



Bourdeaut Olivier - En attendant Bojangles
Finitude – 160 pages

Résumé : Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui mène le bal, c'est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n'a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom.

Cet ouvrage a obtenu le Grand Prix RTL - Lire 2016, Le Roman des étudiants 2016 France Culture - Télérama ainsi que le Prix France Télévision 2016.

Mon avis : « En attendant Bojangles » parce qu’ils l’attendent tout le temps, cette délicieuse chanson de la superbe Nina Simone. Ils, ce sont ses parents dont l’enfant raconte l’histoire. L’histoire drôle, touchante, et bouleversante d’un amour fou. Elle, elle change de nom chaque matin, elle tutoie les étoiles, préfère les mensonges à la réalité trop triste, et ne se sépare jamais de son drôle d’oiseau. Lui a juste signé le contrat, il connaît les règles, accepte les conditions générales et a pris connaissances des contreparties. Ce couple atypique ne vit qu’extravagante fantaisie.

J’ai beaucoup aimé ce roman pétillant, drôle et poétique qui aborde un sujet délicat. Les personnages sont très attachants, j’aurai aimé que la musique jamais ne s’arrête.

Hélas, la toute fin m’a un peu déplu,
Spoiler:
vis-à-vis de l’enfant, j’ai trouvé la décision du père égoïste.

Extraits : « Certains ne deviennent jamais fou…Leurs vies doivent être bien ennuyeuses. » Charles Bukowski
« Tu sais fiston, Suzon a beaucoup d’imagination, elle joue avec tout, même avec sa filiation, mais dans l’arbre (généalogique), ta Maman, ce sont les racines, les feuilles, les branches et la tête en même temps, et nous, nous sommes les jardiniers, nous allons faire en sorte que l’arbre tienne debout et qu’il ne finisse pas déraciné.
»
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2261
Age : 45
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bourdeaut, Olivier] En attendant Bojangles

Message par Ancalina le Mar 29 Mar 2016 - 11:18

Merci pour ton avis, il est sur ma liste!
avatar
Ancalina
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1702
Age : 26
Localisation : Metz
Date d'inscription : 29/04/2015

http://www.thepearloflight.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bourdeaut, Olivier] En attendant Bojangles

Message par Eiger le Mer 28 Sep 2016 - 19:37

Quelques mots sur l’auteur :
 
Olivier Bourdeaut est né au bord de l’Océan Atlantique en 1980. L’Education Nationale, refusant de comprendre ce qu’il voulait apprendre, lui rendit très vite sa liberté. Dès lors, grâce à l’absence lumineuse de télévision chez lui, il put lire beaucoup et rêvasser énormément.
Durant dix ans il  travailla dans l’immobilier allant de fiascos en échecs avec un enthousiasme constant.  Puis, pendant deux ans, il devint responsable d’une agence d’experts en plomb, responsable d’une assistante plus diplômée que lui et responsable de chasseurs de termites, mais les insectes achevèrent de ronger sa responsabilité. Il fut aussi ouvreur de robinets dans un hôpital, factotum dans une maison d’édition de livres scolaires – un comble – et cueilleur de fleur de sel de Guérande au Croisic, entre autres.
Il a toujours voulu écrire, En attendant Bojangles en est la première preuve disponible.
 
Maintenant, place au livre !
 
Ce livre est une chanson, une danse, une petite rêverie …
Le style poétique de ce livre nous entraine, nous emmène en promenade…
 
C’est l’histoire d’un petit garçon, qui n’est autre que l’auteur, qui nous raconte sa vie, sa famille, sa rêverie, sa folie !
 
On rencontre des personnages atypiques, le petit garçon, prit dans l’envol des rêveries de ses parents, une mère qui porte un nouveau prénom chaque jour, un père, Georges qui fait tout pour réaliser les rêves de sa petite famille, l’Ordure, un ami sénateur de la famille dont le rêve est de pouvoir poser son assiette sur son ventre sans que celle-ci ne tombe, Mademoiselle Superfétatoire un oiseau à la corde vocale épanouie !
 
C’est sur un air de Jazz qu’Olivier Bourdeaut nous embarque dans un univers dont rêvent tous les enfants… Une mère déjantée qui fait danser le père et le fils sur Bojangles, un slow festif qui entraîne la famille et leurs amis même à l’improviste. Il y a toujours une fête improvisée chez eux, l’appartement accueille toutes sortes de personnages.
 
C’est l’histoire d’un enfant qui apprend ce qu’est la vie, qui la découvre à travers les mensonges à l’endroit, à l’envers de ses parents, qui la découvre et qui comprend que cette vie n’est pas donné à tout le monde et qu’il arrive un jour où il faut grandir … Mais plus tard.
 
Ce livre est beau, il n’y a pas de longueur, un style d’écriture envoûtant et un rythme de slow ou de jazz.
 
Une fois le livre posé, on a envie de continuer à danser …
 
Je vous invite dans cette danse et à vous éclater !

_________________
Fini : "Le cercle" - Dave EGGERS - bientôt ma chronique sera posté Very Happy 
En cours  study : "Le monde m'attend" - MIANNAY

Challenge PàL 2017 : 100% !!!! Mais je n'arrête de lire Wink
avatar
Eiger
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1078
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bourdeaut, Olivier] En attendant Bojangles

Message par remydu13 le Jeu 24 Aoû 2017 - 18:03

J'ai apprécié cette histoire surprenante pour moi. Je ne m'attendais pas à cela. J'avais demandé à mon libraire un conseil de lecteur, dont l'histoire à des passages avec un peu d'humour, il m'a conseillé celui-ci.
Plusieurs personnages dont trois principaux, le père, la mère et le fils. La maman est malade et sa mari et son fils vont tout faire pour qu'elle soit heureuse ou du moins essaye de l'être, ensemble.
J'ai écouté le titre en rapport avec le livre, mais il n'a donné que de la tristesse, j'ai aimé ce que l'auteur a essayé de faire passer via cette idée de roman, c'est-à-dire du point de vue de la mère qui lorsqu'elle entendait cette chanson de Nina Simone, entrée dans une transe et aimait danser, écouter cet air "triste et enjoué à la fois".
avatar
remydu13
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 1045
Age : 32
Localisation : Tarascon
Emploi/loisirs : loisirs : photo lecture ballade
Genre littéraire préféré : roman, historique, biographie
Date d'inscription : 12/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bourdeaut, Olivier] En attendant Bojangles

Message par maily7 le Sam 28 Oct 2017 - 10:42

Ce livre est un petit bijou : l'écriture presque légère d'un auteur plein de promesse.

Le point de vue du narrateur est celui d'un jeune garçon qui assiste et participe à la vie, au premier bord, farfelue de ses parents...Farfelue, oui, mais surtout envahie par la folie au début "gentille" et touchante puis maladive de sa maman.

Dans la première partie du livre, le lecteur est le spectateur d une tranche de vie, d'une famille un peu particulière, sur un ton enfantin. Puis peu à peu, on se rend compte que cette folie joviale et communicative est bien plus qu'une façon de vivre, elle est beaucoup plus grave.

Je suis peu à peu passée d'un etat joyeux à celui de tristesse ... La fin est tellement triste ...
Rien que pour cela, l'auteur mérite la récompense qu'il s'est vu attribué : il n'est pas facile de jouer avec les sentiments du lecteur ( avec les miens du moins), et il y est arrivé avec brio.
avatar
maily7
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2414
Age : 37
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Lecture
Genre littéraire préféré : Bit-Lit, Romance, Policier, thriller, fiction
Date d'inscription : 24/01/2010

http://histoire-de-livres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bourdeaut, Olivier] En attendant Bojangles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum