Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Morrell, David] La Reine et l'Asssassin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Morrell, David] La Reine et l'Asssassin

Message par Cassiopée le Mar 12 Avr - 23:34



La Reine et l’Assassin
Auteur : David Morrell
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Frédéric Grellier
Éditions : Marabout (Mars 2016)
Collection : Thriller
Nombre de pages : 320
ISBN : 978-2501103787

Quatrième de couverture


Londres, 1855.
La guerre de Crimée fait rage. L’incompétence de l’état major britannique provoque la chute du gouvernement en place. L’empire vacille. C’est dans ce contexte troublé que le sulfureux opiomane Thomas de Quincey et son «équipe» (sa fille et leurs deux acolytes de Scotland Yard) affrontent un tueur d’un genre bien particulier. Ses victimes, toutes des membres de l’aristocratie, sont autant de jalons vers un objectif ultime : l’assassinat de la reine Victoria elle-même. Alors que de Quincey et sa fille se démènent pour protéger la reine, ils mettent au jour les secrets tragiques du passé d’un homme rongé par sa soif de vengeance.

Mon avis


Londres : 1842 et 1855. Les événements que nous découvrons en 1855 sont éclairés par ceux du passé….Qui est ce mystérieux Vengeur qui veut semer (et sème) la terreur jusqu’à vouloir attenter à la vie de la Reine elle-même ? Pourquoi en arrive –t-il à de telles extrémités, qu’a-t-il vécu de si terrible ?

C’est dans un roman foisonnant, intéressant et très bien documenté que nous le découvrons. L’auteur mêle habilement faits réels et imaginaires. Disons qu’il place son intrigue dans un contexte ayant existé et qu’il a soigneusement étudié. Comme il l’indique lui- même dans les dernières pages, il a librement « utilisé » les éléments qu’il a recueillis (une tempête de neige par exemple). Les renseignements que l’auteur a rassemblés sont insérés avec intelligence au cœur des événements présentés et on croirait presque lire un roman « totalement historique ». David Morrell évoque notamment le mouvement « Young England » et m’a donné l’envie d’en savoir plus sur cette action. J’ai trouvé l’ambiance de l’époque très bien retranscrite, les lieux, les événements ont la saveur et le vocabulaire du passé. On s’y croirait tant les personnages évoluent dans une atmosphère victorienne, avec les « accessoires » de cette période. Ce qui est parfaitement habile, c’est le fait que les situations s’intègrent dans le contexte sans qu’on le sente. On aurait pu croire que l’auteur allait planter un décor « historique » basé sur ce qu’il a glané et qu’il allait petit à petit insérer des faits dans ce qu’il présentait. Mais pas du tout, on ne peut pas démêler ce qui est de la fiction, du réel. Et c’est très fort car cela donne un ton très juste, très vrai, très ancré dans l’époque victorienne. Je crois que ce doit être un gros travail d’écriture pour que tout cela reste « lisible » sans devenir rébarbatif.

Les personnages sont « en haut en couleurs », Thomas De Quincey, « l’opium man » est très présent dans les pages. Il apporte un regard plus fantaisiste sur ce qu’il observe. En complément, on a également accès au journal intime d’Emily, sa fille, qui, elle, offre un regard exacerbé sur ce qu’elle voit. Ils vont s’allier et aider d’autres protagonistes, tout faire, ensemble, pour coincer le tueur et empêcher le plus possible de meurtres. C’est une course conte la montre qui s’engage. Il est intéressant de décomposer les raisonnements de Thomas De Quincey. Son esprit, qui pourrait être embrumé par la drogue, est relativement vif et ses déductions valent le détour. Avec lui, les faits s’enchaînent en suivant une logique qui lui est propre et qui paraît évidente lorsqu’il la présente.

C’est un roman qui m’a agréablement surprise. J’ai trouvé l’écriture complète et raffinée, le style de qualité et le contenu très complet. Le traducteur a soigneusement choisi les mots permettant de garder l’ambiance mise en place par l’auteur et le tout est une réussite !
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8817
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Morrel, David] La Reine et l'assassin

Message par Mevlânâ le Jeu 30 Juin - 15:28

.


Mon appréciation :

Merci aux Editions Marabout et au forum Partage Lecture pour m’avoir permis de participer à ce partenariat.

Je m’excuse pour le retard de la rédaction de cette appréciation, des évènements de la vie ne m’ont pas permis de le faire plus tôt.

Tout d’abord, je me rends compte que Marabout a classé ce livre sous la mention Thriller, je l’aurai bien vu plutôt dans le style Roman historique policier. C’est pourquoi, je fais ma critique dans cette section. Si jamais je me trompe, je laisse les modos rectifier mon erreur !  Very Happy
Je dois dire que je ne me suis jamais ennuyée pendant la lecture de cet ouvrage. Toute l’histoire est bien ficelée : un mélange d’intrigue de palais, d’histoire familiale et d’enquête policière.
Je me suis donc laissée embarquer par l’histoire et n’est pas vu arriver le dénouement. La surprise fait donc partie de la réussite de l’intrigue.
La présence du personnage de Thomas de Quincey est dans un premier temps intéressante (même si son goût pour l’opium est constamment rappelé, ce qui devient lassant par moment) et pleine de philosophie puis progressivement, je me suis demandé comment ce personnage en était arrivé à enquêter sur des affaires policières. Dans le roman, il est fait référence à une autre affaire, que Thomas, sa fille et les deux inspecteurs ont déjà mené de concert mais sans plus de détails. Je n’ai donc pas très bien compris la genèse de leur histoire commune.
En revanche, la post-face sur le véritable Thomas de Quincey est très appréciable et bien documentée.

Une bonne lecture pour les amateurs de romans historiques de l’époque victorienne et de romans policiers.

_________________
Lecture en cours :



Mes listes et mon challenge 2012/2013 (17/17) et le Challenge Libido Sciendi

"Tout est impossible jusqu'à ce que quelqu'un le fasse" Nelson Mandela
avatar
Mevlânâ
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2648
Age : 32
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi/loisirs : Kinésiologue, maître Reiki
Date d'inscription : 05/02/2012

http://www.kinesiologue-reiki-69.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Morrell, David] La Reine et l'Asssassin

Message par louloute le Jeu 30 Juin - 15:56

Merci Mevlana pour ta critique    Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10087
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Morrell, David] La Reine et l'Asssassin

Message par Cassiopée le Jeu 30 Juin - 23:00

Le sujet existait déjà...Merci de voter!
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8817
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Morrell, David] La Reine et l'Asssassin

Message par Mevlânâ le Ven 1 Juil - 10:19

Oulala, c'était pas la forme !! je viens de voter. Merci Cassiopée !

_________________
Lecture en cours :



Mes listes et mon challenge 2012/2013 (17/17) et le Challenge Libido Sciendi

"Tout est impossible jusqu'à ce que quelqu'un le fasse" Nelson Mandela
avatar
Mevlânâ
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2648
Age : 32
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi/loisirs : Kinésiologue, maître Reiki
Date d'inscription : 05/02/2012

http://www.kinesiologue-reiki-69.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Morrell, David] La Reine et l'Asssassin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum