Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Soul of London

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Perrin-Guillet, Gaëlle] Soul of London

Message par Cassiopée le Mer 27 Avr 2016 - 15:47




Soul of London
Auteur : Gaëlle Perrin-Guillet
Éditions : Fleur Sauvage (1 er Avril 2016)
Collection : Thriller
Nombre de pages : 254
ISBN : 979-1094428146

Quatrième de couverture

Londres, 1892. Un climat de peur. Un flic qui boîte et un jeune orphelin. Tous deux face à un meurtre... ... dont il ne fallait plus parler.

Mon avis

Dark and Terrible London

Avant toute chose, une mention particulière pour la magnifique couverture sobre et élégante, ainsi que pour la citation de Tim Burton en début d’ouvrage. Elles « collent » toutes les deux parfaitement au contenu évoqué dans ce roman.

Ensuite, félicitations à l’auteur. Il n’est jamais simple d’écrire une intrigue se déroulant dans une période du passé. Il faut avoir le ton juste, le vocabulaire adapté, ne pas écrire d’anachronisme, et établir une atmosphère réaliste. Et parfois, à trop vouloir s’appliquer, ceux qui écrivent en oublient le reste. En voulant s’attacher au décor, les personnages disparaissent sous trop de détails d’époque. Gaëlle Perrin-Guillet a géré avec intelligence et brio tous ces écueils. Son histoire est installée à Londres (une ville qui me plaît beaucoup et qui a du charme) en 1892 et on s’y croirait !

Henry Wilkes, un policier, a souffert d’un accident corporel et sa démarche boitillante l’a relégué aux « chiens écrasé » et autres faits divers peu intéressants. Ses collègues sont un tantinet méprisants envers cet homme qui n’a plus le physique pour courir après les malfrats. Cantonné dans un bureau à l’écart, il fait « marcher » son cerveau et apporte un autre regard sur certaines situations délicates, quand on veut bien l’écouter…. Il s’est pris d’affection pour un jeune garçon qui traînait dans les rues et leur binôme est particulièrement attachant, l’un complétant l’autre. En effet, le jeune Billy est doué pour « croquer » en quelques traits un portrait et il porte un regard acéré sur ce qu’il voit. Henry peut s’appuyer sur lui au sens propre et figuré et en contre partie, il offre la sécurité et l’écoute, un avenir plus sûr également. Leurs conversations sont intéressantes et permettent un regard extérieur sur les faits qui nous sont présentés. Les voilà confrontés à des actes surprenants : des chiens sont retrouvés tués de façon peu naturelle….une jeune femme est assassinée et sa sœur ne croit pas à une seconde à une mauvaise rencontre et elle en appelle à Henry Wilkes, le suppliant de prendre les choses en main et de découvrir ce qui s’est réellement passé. Voilà notre duo qui va nous promener en fiacre, à pied, dans les rues, les égouts, les endroits sombres et reculés, en se cachant parfois, dans Londres au temps de Jack l’Eventreur, en hiver avec le froid, la pluie, la neige, les rues mal éclairées et une mauvaise visibilité.

J’ai beaucoup apprécié ce roman. L’auteur a su m’emporter à sa suite et j’ai vraiment ressenti tout ce qu’elle décrivait. Plusieurs enquêtes s’imbriquent et le duo « Billy » et « Henry » a de longs jours devant lui. On sent qu’il ne s’agit pas d’une relation à sens unique. Le policier n’a pas choisi Billy pour avoir « un bâton de vieillesse » et une jambe valide en plus pour l’aider à courir lorsqu’il ne peut pas. Ils ont réellement besoin l’un de l’autre et cela est exprimé avec beaucoup de délicatesse, de tendresse et de doigté.

En conclusion, un excellent roman policier émouvant par les rapports humains qu’il présente, intéressant par le côté enquêtes et un auteur à suivre.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8815
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum