Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Duras, Marguerite] Dix heures et demie du soir en été

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE AVIS

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Duras, Marguerite] Dix heures et demie du soir en été

Message par Elo le Jeu 19 Mai 2016 - 17:49

Auteur : Marguerite Duras
Titre : Dix heures et demie du soir en été
Editions : Folio
Nombres de pages : 151 pages
Date de parution : Février 2012 (Premier dépôt légal en 1985 pour cette édition ; Première parution en 1960)
ISBN : 978-2-07-037699-5



La 4ème de couverture :

C'est encore une fois les vacances. Encore une fois les routes d'été. Encore une fois des églises à visiter. Encore une fois dix heures et demie du soir en été. Des Goya à voir. Des orages. Des nuits sans sommeil. Et la chaleur.
Un crime a lieu cependant qui aurait pu, peut-être, changer le cours de ces vacances-là.
Mais au fond qu'est-ce qui peut faire changer le cours des vacances ?

Mon avis :

Maria et son mari Pierre font route vers Madrid, accompagnés de leur fille de quatre ans, Judith. Et d'une amie, Claire.
Des violents orages les obligent à s'arrêter pour la nuit dans un petit village où un meurtre vient d'avoir lieu. Un certain Rodrigo Paestra a tué un dénommé Perez et Maria, une jeune femme âgée de 19 ans. Tous les policiers cherchent Rodrigo Paestra, le village est bouclé, il ne pourra partir, il suffit d'attendre la fin de l'orage.
Maria, Pierre, Claire et Judith doivent en faire de même, et comme beaucoup de touristes bloqués à cause de l'orage, ils devront dormir dans les couloirs de l'hôtel mais Maria, assoiffée d'alcool, n'a pas sommeil...

C'est un court roman. L'histoire se déroule sur 48 heures à peine. C'est un tour de force. Aborder de si nombreux sujets dans un laps de temps si court : la signature d'un grand auteur. Tout y passe : la naissance d'un amour, la mort d'un autre, le pardon, l'amour maternel, la peur, la justice.
Marguerite Duras intime beaucoup de tension dans ces pages, on sait que la fin est proche, rapide, elle guette le lecteur aussi bien que les personnages et aucun des deux ne peut deviner ce qu'il va advenir.

Je pense être passée à côté de la fin, je ne l'ai totalement comprise. A moins que cela soit une volonté de laisser un flou, de laisser le lecteur à son imagination, de ne pas figer ses vacances qui commencent..

_________________
Et puis, de toute façon je m'en fiche, je suis une princesse ! king


avatar
Elo
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 28
Localisation : 92
Emploi/loisirs : Cuisine, cause animale, jardinage, loisirs créatifs
Genre littéraire préféré : Les romans contemporains. Et beaucoup d'autres !
Date d'inscription : 27/11/2014

http://elo-lit.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum