Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Palach, Jean-Marie] Du sang sur le tapis rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Palach, Jean-Marie] Du sang sur le tapis rouge

Message par Cassiopée le Dim 22 Mai 2016 - 20:11



Du sang sur le tapis rouge
Auteur : Jean-Marie Palach
Éditions : Corsaire éditions
Collection : Pavillon Noir
Nombre de pages : 352
ISBN : 9782917843970

Quatrième de couverture

Depuis douze ans, un accident endeuille chaque année le Festival de Cannes. La victime est toujours un proche de Claude Bergerac, le célèbre producteur de films. A la veille de la soixante-septième édition, la commissaire Clémence Malvoisin est dépêchée sur la Croisette, sous une identité d’emprunt. Adoptée par les stars, elle tente de prévenir le prochain meurtre et de confondre le mystérieux assassin.

Mon avis


Sur les marches….

Lorsqu’on retrouve des personnages récurrents qui nous plaisent, on a vraiment l’impression d’être avec des familiers, de vieilles connaissances. Alors on rentre encore plus vite dans le roman. Je connais Clémence Malvoisin depuis ses débuts. Elle est commissaire, une pointure dans son métier et il n’est pas rare qu’on l’appelle pour des cas épineux. C’est encore ainsi cette fois ci et c’est sur la Croisette au moment du festival de Cannes qu’elle va se retrouver à enquêter. Son mari n’aime pas tellement l’idée que son épouse fréquente des stars et ce milieu de paillettes et de faux semblants mais elle ne peut laisser de côté un nouveau défi à relever. Elle est comme ça Clémence, opiniâtre, toute dévouée à son métier, elle ne lâche rien tant qu’elle n’y arrive pas et les hommes qui l’entourent au travail sont plutôt admiratifs de sa façon d’être. Elle est vive, parfois trop et je l’aurais bien disputée lorsqu’elle est partie trop vite à un rendez vous….C’est une jeune femme moderne et dynamique, belle de surcroit et dotée d’un excellent cerveau qui la pousse au plus loin dans ses raisonnements.

Clémence va donc prendre une identité d’emprunt pour se mêler aux people du festival. Pour parfaire le tout, tenues, coiffures et conversations seront adaptées et elle tiendra son « rôle » le mieux possible (et même en y prenant goût, la coquine !). Elle va donc essayer d’arrêter la série de meurtres perpétrée dans l’entourage du cinéaste Claude Bergerac. Elle devra comprendre ce qui s’est passé, et pourquoi, afin d’éviter que cela ne se reproduise. Se promenant incognito dans ce milieu de vedettes, elle va faire des rencontres (celle de Gérard est un vrai régal….je sais : toute ressemblance avec des personnages etc…mais l’auteur précise « inspiré de faits réels ») et au fil du temps, faire le maximum pour démêler l’écheveau.

L’intrigue est bien construite, les indices arrivent petit à petit, nous égarent vers de potentiels coupables avant de nous aiguiller vers d’autres. Les protagonistes sont très visuels et je verrai volontiers une adaptation filmée de cet opus. Les clins d’œil à des êtres existants dans la vraie vie sont le petit plus qui tisse une atmosphère empreinte d’humour et de bonne humeur. Cela m’a conquise ! Clémence Malvoisin s’étoffe au fil des romans (je ne parle pas de sa silhouette toujours impeccable), son personnage prend de la consistance, elle « ose » plus et on apprend à la connaître en profondeur.

L’écriture est fluide, les chapitres s’enchaînent rapidement et on suit la commissaire avec plaisir. En outre, Jean-Marie Palach a rajouté quelques événements perturbants à Paris où est restée le reste de son équipe qui doit, elle aussi, mener l’enquête. Cela offre quelques allers –retours entre la capitale et la Côte nous permettant d’élargir notre horizon et de remettre les pieds sur terre, des fois que l’or et les paillettes nous tournent la tête….

J’ai beaucoup apprécié cette lecture. Les individus, l’ambiance sont bien en place, les références à la vie réelle sont amusantes, écrites dans un style correspondant aux personnes évoquées. « Willem ! Willem ! Mon chou, mon minot ! s’exclama Mordarieu en ouvrant théâtralement les bras. » Alors, à votre avis qui est-ce ? Si je vous dis que son prénom commence par un G ?....Trop facile et surtout trop drôle!!!!
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8802
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum