Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Lavoine, Marc] L'homme qui ment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'homme qui ment

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Lavoine, Marc] L'homme qui ment

Message par Pinky le Jeu 9 Juin 2016 - 13:10

L'HOMME QUI MENT



Témoignage édité au livre de poche en mars 2016

216 pages

Résumé

« Tu vivais dans un film italien, comme si la vie n’était pas suffisante, pas assez colorée, pas assez tout court. Tu évoquais l’Algérie, ta frustration de ne pas avoir fait médecine à cause de… la guerre, l’argent, la vie et ton mariage peut-être trop tôt. En fait, tu noyais tous ces regrets dans le sexe des femmes, comme pour apaiser les douleurs de ta mémoire, pour soigner l’homme blessé de l’intérieur. Les filles, c’était du sirop, une médecine d’urgence pour apaiser les maux de l’âme et du cœur. Ça pesait dans mon cartable, et je partageais ça avec mon frère, qui essayait de temporiser, évoquant les blessures de Lulu. Ça me clamait de façon passagère, mais ça ne changeait rien. »
Un sujet intime et universel que Marc Lavoine traite sans fausse pudeur, juste avec le cœur. Sophie Delassein, Le Nouvel Observateur.
Un récit très touchant. Judith Korber, Metronews.
Loin de juger son père, le fils en parle avec la tendresse de ceux qui ont pardonné. Nathalie Dupuis, Elle.

Mon ressenti


C’est avec franchise que Marc Lavoine fait le portrait de ses parents, devenu orphelin à ce jour. Que reste-t-il de l’enfance, lorsque les témoins se sont éteints ? Que reste-t-il de nos parents ? C’est au travers de ces lignes que se dessine le petit Marc, entre ce héros invisible et cette mère qui se fane ; puis cet adolescent avec son regard vif, voire assassin, de faire payer et faire disparaître l’injustice ; aujourd’hui, l’homme brosse un portrait en demi-teinte, en prenant ou laissant ce que ses parents lui ont transmis.

Une époque révolue somme toute pour beaucoup qui entre en résonance avec la mienne, certains moments de notre histoire que j’ai partagée sous un autre regard.
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5860
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum