Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Fermine, Maxence] Le violon noir

Aller en bas

Le violon noir

50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Fermine, Maxence] Le violon noir

Message par Pinky le Dim 03 Juil 2016, 12:33



Roman édité chez Point en janvier 2003

128 pages

Résumé

A Venise, alors envahie par les troupes napoléoniennes, Johannes Karelsky, violoniste au talent reconnu dès l'enfance, enrôlé dans l'armée française et blessé au combat, trouve domicile chez un mystérieux luthier, passionné d'échecs et amateur d'eau-de-vie.
Très vite, entre ces deux hommes du secret, se noue une complicité faite de respect, de silence et de musique, qui se changera en une amitié que la simple évocation d'une voix de femme, dont on ne sait au juste où elle les entraînera, scellera jusque dans la mort. Le violon noir, douleur et chef-d'œuvre du luthier, est-il en fin de compte l'instrument de leur perte ou de leur rédemption ?
Après Neige, Maxence Fermine nous donne à lire un roman envoûtant, écrit dans une langue concise et poétique.

Mon ressenti

Une histoire courte, intense, magnifique : une rencontre entre deux hommes que tout semble opposé, vont tisser ensemble une complicité autour de leur passion, se découvrir, se comprendre, s’estimer.

Le violon noir est à lui seul une musique où les regards, les ressentis sont les notes et le silence la pause. Ces deux hommes se révèlent autour d’une même femme qui les a marqués à vie, le souvenir persiste jusqu’à faire perdre les frontières entre la réalité et le fantasme. Au-delà de l’amour qui unit, chacun cherche la paix, l’épanouissement et se réalise. L’art est un bon exutoire pour entendre, voir, faire, toucher, transformer, transcender.

Au rythme de la lecture, la musique du violon noir m’a pénétrée et emportée dans sa danse. J’ai énormément appréciée l’émotion que fait naître l’écriture et la poésie de l’auteur.

A découvrir absolument

avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6206
Age : 55
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermine, Maxence] Le violon noir

Message par Ancalina le Lun 04 Juil 2016, 10:34

Merci pour ton avis, je note!
avatar
Ancalina
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1702
Age : 27
Localisation : Metz
Date d'inscription : 29/04/2015

http://www.thepearloflight.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermine, Maxence] Le violon noir

Message par Pinky le Jeu 07 Juil 2016, 07:51

merci Ancalina pour ta visite, belle découverte du violon noir
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6206
Age : 55
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermine, Maxence] Le violon noir

Message par louloute le Jeu 07 Juil 2016, 09:16

Merci Pinky pour ta critique qui donne envie de si plonger, je le note   Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 11283
Age : 50
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermine, Maxence] Le violon noir

Message par Pinky le Ven 08 Juil 2016, 08:02

merci Louloute pour ta visite, bonne découverte de ce livre
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6206
Age : 55
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermine, Maxence] Le violon noir

Message par LOUBHI 49 le Sam 10 Nov 2018, 19:35

Coïncidence, "Neige" du même auteur devait être le livre qui me lança sur le le forum Partage Lecture et ce style mi poétique, mi philosophique m'avait conquis et en a fait pour moi un auteur que je suis de manière régulière par ailleurs.

Et bien une fois de plus le charme a opéré, on partait déjà sur un décor dont je suis fan depuis sa découverte ; Venise, c'est aussi une évocation historique, on y parle du jeu d'échec et la place de la musique y est prépondérante et en plus en une certaine manière c'est un conte philosophique. Tous les éléments sont donc réunis pour me séduire.

126 pages d'un récit fulgurant, sans fioriture et avec une concision toute horlogère. L'histoire de Johannes Karelsky, violoniste de génie, une oreille musicale absolue, dès l'enfance, exhibé et abusé par une mère castratrice et possessive à l'excès tel un certain Mozart, son destin semblait tracé d'avance jusqu'à ses 31 ans. C'est Napoléon Bonaparte et sa guerre d'Italie qui le propulsa, alors qu'il avait pris la décision de cesser toute exhibition pour se consacrer à l'écriture de son Opéra, dans l'horreur de la Guerre d'Italie.

Griévement blessé, à la frange de la mort, victime ou non de la vision d'une étrange femme cavalière au chant et à la voix envoûtante, il échappe à la mort pour se retrouver en villégiature à Venise et connaître alors une sorte de seconde chance et vie auprès d'un vieux luthier de génie, passionné de musique et à l'histoire personnelle si proche finalement de Johannes. Entre pratique du jeu d'échec, partage d'émotions commune et seul  témoin des souvenirs troubles du vieux maître luthier et toujours à la recherche de la pureté et de la création de son oeuvre, nous sommes plongés dans une écriture aussi passionnante que concise sur les traces de la voix parfaite, d'histoires d'amours tragiques et de folies comme d'un étrange violon noir aux pouvoirs bien peu naturels...

_________________
Lectures en cours :

- "Sharko" Franck Thilliez.
- "Fille du Silence" Caroline Declercq.
- "Le Fou prend le Roi - Tome 2 Le Bçatard de Kosigan" de Fabien Cerutti.

La pensée du moment :

"Les Hommes sont malheureux parce qu'ils ne réalisent pas les rêves qu'ils ont" Jacques Brel.
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2297
Age : 52
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermine, Maxence] Le violon noir

Message par typhaine le Sam 10 Nov 2018, 19:40

Vos avis donnent envie, je note
avatar
typhaine
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 23
Localisation : MONTBELIARD
Emploi/loisirs : éduc spé
Genre littéraire préféré : tout, ça dépend des moments (sauf la poésie)
Date d'inscription : 09/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermine, Maxence] Le violon noir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum