Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Kelly, Mary-Louise] Balle perdue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Kelly, Mary-Louise] Balle perdue

Message par Cassiopée le Ven 8 Juil 2016 - 13:18



Balle Perdue
Auteur : Mary Louise Kelly
Traduit de l’anglais par Aline Azoulay-Pacvoñ
Éditions : Marabout (Juin 2016)
ISBN : 9782501103954
374 pages

Quatrième de couverture

Caroline Cashion, professeure de littérature française à l'université de Georgetown, découvre lors d'une IRM qu'elle a une balle logée à la base du crâne. Or elle est sûre de ne jamais avoir essuyé aucun tir. Elle apprend qu'elle a été adoptée après le meurtre de ses parents biologiques quand elle avait 3 ans. L'enquête n'a jamais été bouclée et la jeune femme devient une cible.

Mon avis


Voici un premier roman parfaitement abouti et mené de main de maître. Si l’intrigue (une jeune femme qui est la cible d’un malfrat) n’a rien d’exceptionnel, le fait que cette situation soit liée à une balle reçue dans la tête (et restée en place ), il y a plus de trente ans, est assez extraordinaire. D’ailleurs, qui est le personnage principal : Caroline ou le projectile qu’elle a à la base de la nuque ?

La jeune femme qui menait jusqu’à cette découverte, une vie linéaire et bien classique, va se retrouver confronter à l’inconnu. C’est tout un pan de son existence qui n’est plus ce qu’elle croyait. Dans l’écriture de l’auteur, on sent très bien, le mal-être de Caroline qui augmente au fur et à mesure des découvertes déstabilisantes qu’elle fait. La professeure n’a, d’un coup, plus de racines, plus de bases solides sous les pieds et c’est terrifiant pour elle. Le lecteur prend alors fait et cause pour elle tant ses questions nous interpellent. Comment aurions-nous réagi à sa place, qu’aurions-nous fait ? Lorsque ce que qu’on croit vrai depuis plus de tente ans, se révèle faux, que faire, que dire ?

Caroline va décider d’aller sur les traces de son passé. On la comprend mais tout cela est loin, si loin, que va-t-il en rester ? Obstinée, tenace, elle n’aura de cesse de vouloir aller plus loin, de savoir d’où vient cette balle. Cela va l’entraîner dans une spirale infernale où elle va être un gibier car certains ne souhaitent pas que la vérité (dérangeante forcément) éclate…. La révélation finale sera stupéfiante, déroutante mais bien pensée !

Le style est vif, la traduction excellente et l’ensemble des chapitres très harmonieux. On suit Caroline, on assiste à « la destruction » de la personne qu’elle était, comme si sa personnalité avait été faussée et qu’il lui faille repartir autrement…. Et de ce fait, on la verra petit à petit, tout en souffrant, « se reconstruire » pour devenir celle qu’elle décidera d’être, au plus profond d’elle-même. Pour cela, il lui faudra du temps. Que ce soit sa famille, son médecin ou ceux qui vont apparaître dans sa vie suite à ses recherches, chacun se devra de respecter son rythme, ses silences, ses colères, son cheminement …..

Ce roman est captivant d’un bout à l’autre. Le suspense va grandissant et quelques fois, ce qu’on tenait pour acquis s’avère faux, ainsi on repart avec d’autres indices, d’autres suggestions...
Mary Louise Kelly qui est journaliste reporter, a parcouru le monde. Peut-être que le soir, lorsqu’elle se retrouvait au calme, son esprit vagabondait et s’inventait des histoires ? Son attachante héroïne va d’ailleurs voyager dans cet opus et les descriptions sont très précises.

J’ai beaucoup apprécié cette lecture, j’ai été très intéressée par l’évolution de Caroline en fonction de ses découvertes, ses doutes, ses certitudes puis parfois tout qui s’ébranle avant qu’elle se donne les moyens de cerner les tenants et les aboutissants de ce passé qui s’éclaircit par bribes. C’est d’ailleurs une des forces de ce recueil. Ce qu’on lui dévoile, petit à petit, n’est pas exprimé de la même façon par les différents individus. On s’aperçoit qu’à la relecture des faits, chacun a une interprétation, cela va plus loin que le regard ou le souvenir. Les faits n’ont pas le même sens, les mêmes raisons d’être pour les protagonistes rencontrés. Chacun d’eux les présente avec, en filigrane, ce qu’il a ressenti, ce qu’il ressent face à Caroline, ce qu’il souhaite qu’elle comprenne…..

C’est une lecture comme je les aime. Elle ouvre sur des questionnements personnels car on peut s’identifier à cette femme. Elle nous accroche au texte et nous permet d’avoir des belles heures de détente.

avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8991
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kelly, Mary-Louise] Balle perdue

Message par Tchezare le Mer 1 Fév 2017 - 19:05

Caroline, 37 ans, professeure
Il a fallu une douleur au poignet pour que la nécessité d'une IRM lui montre la présence d'une balle à la base de son crâne. Balle présente, elle l'apprendra, depuis 34 ans sans qu'elle n'en ait jamais eu conscience...
Un policier comme je me plais à m'y perdre où la jeune femme va au fur et à mesure de ses recherches apprendre des vérités cachées, enterrées, inavouée à travers mensonge et non-dit...
De là, notre héroïne va se lancer dans une course pour découvrir la vérité sur cette balle et de ce fait sur son passé... Un point de vue différent car la police est présente mais n'est en rien responsable quant à l'avancement de l'intrigue.
Il a aussi été fort appréciable de suivre l’ascension de l'histoire, en suivre le déroulement jusqu'à se dire que tout ça était trop louche, et que le coupable présumé était bien trop facile à identifier...
Jusqu'au moment où on s'aperçoit encore une fois que nous n'avons pas toutes les cartes en mains et que certaines personnes ont aussi leur mensonge mais pour des raisons toutes autres voire pour de "bonnes raisons" d'un avis qui leur est moral.

Ce fut un magnifique moment de lecture

_________________

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Lecture en cours :
N'éteins pas la lumière
de Bernard Minier




avatar
Tchezare
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 3129
Age : 30
Localisation : Sens/Yonne
Emploi/loisirs : Chauffeur livreur
Genre littéraire préféré : un peu de tout
Date d'inscription : 18/07/2013

https://leslecturesdetchez.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum