Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Balzac, Honoré (de)] La femme abandonnée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre opinion sur La femme abandonnée

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Balzac, Honoré (de)] La femme abandonnée

Message par Algue le Mer 13 Juil 2016 - 23:46



ISBN : 2253163821
Éditeur : Le Livre de Poche
128 pages

Résumé

À elle seule, la vicomtesse de Beauséant incarne l'élégance, la beauté et le goût parisien. Pourtant, par amour pour un marquis qui l'a abandonnée, elle sacrifie son confort et sa vie brillante, car, humiliée, elle est contrainte de se retirer à la campagne. Elle va y faire la rencontre du jeune Gaston de Nueil, qui tombe immédiatement sous son charme.

Mon avis


Depuis qu’en quatrième, je me suis endormie au début du Lys dans la vallée, je croyais que Balzac n’était pas pour moi. Mais ce qu’on ne dit pas aux collégiens, c’est que Balzac n’a pas seulement écrit de longs romans.

La femme abandonnée est un bel exemple des formes courtes qu’il a aussi pratiquées - je ne sais pas s’il faut parler de nouvelle ou d’un court roman. Pas de description indigeste au menu, l’auteur n’hésite pas à sauter plusieurs années pour aller droit au but. L’intrigue est une histoire d’amour entre un jeune homme et une marquise plus âgée. Cela commence assez mal : la marquise, femme scandaleuse car séparée de son mari, est mise au ban de la société de la petite ville où s’installe le héros. On s’attache facilement à ces deux personnages et on ne peut s’empêcher d’espérer, le cœur battant, qu’ils parviendront à s’aimer en dépit du qu’en dira-t-on. Je conseille vivement ce livre à tous ceux qui comme moi ont besoin de se réconcilier avec Balzac, et cela en vaut vraiment la peine !

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 269
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum