Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ferrante, Elena] L'amie prodigieuse - Tome 1: Enfance, adolescence

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Votre opinion sur L'amie prodigieuse

39% 39% 
[ 7 ]
28% 28% 
[ 5 ]
0% 0% 
[ 0 ]
11% 11% 
[ 2 ]
6% 6% 
[ 1 ]
16% 16% 
[ 3 ]
 
Total des votes : 18

Re: [Ferrante, Elena] L'amie prodigieuse - Tome 1: Enfance, adolescence

Message par Véronique M. le Lun 16 Juil 2018 - 16:31

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman. Quelle belle description de l'enfance et de l'adolescence! J'ai aimé la débauche de sentiments exprimée par le narrateur mais aussi la pudeur des personnages entre eux. C'est tellement réaliste, toutes ces choses ressenties et non exprimées car l'adolescent se connaît si peu lui-même, comment connaîtrait-il vraiment l'autre, même le plus cher.
J'ai aimé l'intolérance, l'impertinence mais aussi la résilience, le retour au principe de réalité. C'est la vie, belle et cruelle.
J'ai aimé découvrir Naples des années 50, ses multiples facettes, l'importance du quartier dans la vie des deux filles.
Bref, j'ai adoré et je me dis que j'aurais pu voter "coup de coeur"... J'attends de pouvoir emprunter le deuxième.
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1668
Age : 49
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ferrante, Elena] L'amie prodigieuse - Tome 1: Enfance, adolescence

Message par Cassiopée le Mar 7 Aoû 2018 - 14:18

Mon avis

Un perpétuel jeu d’échanges et de renversements

Sur la couverture de ce roman, deux petites filles qui jouent, souriantes. La première semble chercher le regard de l’autre, la deuxième a un dos un peu bossu, comme déjà abimé par la vie mais ses yeux sont dirigés ailleurs, vers l’horizon, les rêves, comme si, déjà, elle avait besoin d’autre chose ….

Cette photo me paraît une bonne approche de la relation qui va se créer entre les deux amies, puisqu’il faut les appeler ainsi. Une espèce de rapport de force fait d’un mélange d’admiration, de fascination, d’effroi, le tout mêlé dans une enfance et une adolescence très agitées. Où est l’équilibre entre Elena et Lila ? Laquelle a le plus besoin du regard de l’autre pour exister ? Ne sont-elles pas, sans cesse, même parfois sans s’en rendre compte, en compétition ? Ce lien qui les unit, les sépare également, est-il « sain » ou toxique ?
« Un perpétuel jeu d’échanges et de renversements qui, parfois dans la joie, parfois dans la souffrance, nous rendait indispensables l’une à l’autre. »
Elles se cherchent, se détestent, s’aiment tout autant. Que veulent-elles se prouver ? J’ai eu l’impression qu’elles ne savaient pas trouver leur place, ni l’une, ni l’autre. Il y a le poids de la famille, des traditions italiennes, de la société dans laquelle elles évoluent (lorsqu’on est d’un milieu simple, a-t-on le droit à de longues études ?) mais surtout, sans cesse, ce besoin de justifier ses actes … Je me pose une question : Lila est-elle d’une jalousie maladive ou orgueilleuse au point de toujours vouloir être mieux que les autres ? On dirait parfois qu’elle « joue » et lorsqu’elle a obtenu le jouet, elle le casse, ou le jette car il ne l’intéresse plus. Que le jouet soit un objet, une activité ou une personne d’ailleurs….

C’est Elena qui raconte. Est-ce que cela peut fausser le point de vue, n’offrir qu’une vision des événements ? Pas forcément, car dans le récit, elle semble s’en tenir aux faits en retranscrivant les sentiments et émotions de chacun. L’atmosphère de l’époque est bien retranscrite et apporte une toile de fond intéressante. C’est une lecture agréable, fluide (bien traduite) qui m’a captivée car l’auteur a un style et une écriture qui accrochent le lecteur.


_________________
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 10242
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum