Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Love story à l'iranienne [Deuxard, Jane & Deloupy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre opinion sur Love story à l'iranienne

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

Love story à l'iranienne [Deuxard, Jane & Deloupy]

Message par Algue le Mar 26 Juil 2016 - 23:02



   Scénariste : DEUXARD Jane
   Coloriste : DELOUPY
   Illustrateur : DELOUPY
   Editions : Delcourt
   Collection : Mirages
   ISBN : 978-2-7560-6921-0

Présentation de l’éditeur


Les jeunes Iraniens rêvent-ils encore d’en finir avec le régime ? Comment se rencontrer dans cette société qui ne le permet jamais ? Comment flirter ? Comment choisir sa femme ou son mari ? Malgré la tradition, malgré le régime. Des journalistes ont interviewé clandestinement de jeunes Iraniens pour donner un éclairage politique et social. Comment échapper à la police pour vivre sa love story ?

Mon avis


Jane Deuxard est le pseudonyme d’un duo de journalistes qui travaille clandestinement en Iran. Ils s’intéressent à la façon dont les couples se rencontrent et se forment, dans une société où tout est fait pour séparer hommes et femmes, et où les comportements jugés indécents sont sévèrement réprimés (vous avez entendu parler de lapidations, de brûlures à l’acide … Rien n’est nommé dans le texte, sauf la peur immense ressentie par chacun).

Les mariages d’amour ne sont pas la norme en Iran, d’ailleurs tous les jeunes ne rêvent pas du grand amour. Mais les auteurs laissent de côté ceux qui ambitionnent de se conformer à la tradition et de laisser leur famille leur choisir un bon parti. Ils donnent la parole aux rebelles. Aux amoureux - ou à ceux qui aimeraient l’être, mais comment aimer quelqu’un que l’on connaît à peine, que l’on ne peut croiser que quelques minutes par-ci par-là dans un centre commercial, sans pouvoir aborder les questions qu’on a dans le coeur ?

Les témoignages recueillis sont toujours poignants, parfois pathétiques, absurdes ou dramatiques, rarement insouciants. Vu de France, le sujet de la rencontre amoureuse semble léger. En Iran, ce n’est pas du tout le cas. D’ailleurs, les auteurs ont juré à leurs témoins de ne jamais reprendre contact avec eux. Pour leur sécurité, car qui sait ce qui leur arriverait si on les reconnaissait. Ils ont osé remettre en question la doctrine officielle, avouer leurs passions contrariées, leur frustration, parfois même leurs liaisons clandestines. Cela nous paraît bien inoffensif, mais là-bas c’est un crime. On ne peut donc s’empêcher d’admirer le courage de tous ceux qui rendent ce témoignage possible : les auteurs cachés derrière leur pseudonyme, et ces Iranien(ne)s qui se sont livrés, qui dans un café, qui dans une voiture, toujours à la merci des oreilles indiscrètes.

J’ai beaucoup aimé les illustrations, qui restituent fidèlement les visages et l’atmosphère si particulière de l’Iran. Mais nul besoin d’être connaisseur pour apprécier l’esthétique de ces images ! Elles sont si belles que j’ai freiné ma lecture pour les admirer, moi qui d’habitude suis tellement impatiente de lire le texte que je me précipite à la fin des BD, et que je dois les relire pour  apprécier dans un deuxième temps leurs qualités graphiques.

Ce beau livre pourrait être désespérant, il ne l’est pas. Mais il nous fait mesurer notre chance : ce n’est pas drôle (doux euphémisme) de vivre dans une dictature, et d’être surveillé à chaque instant. Nous devrions nous en souvenir tant que nous sommes libres, veiller à préserver nos droits et notre liberté, et surtout prendre soin de ceux que nous aimons. Coup de cœur !

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 275
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum