Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Mankell, Henning] Les bottes suédoises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mankell, Henning] Les bottes suédoises

33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
67% 67% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Mankell, Henning] Les bottes suédoises

Message par lalyre le Ven 19 Aoû 2016 - 19:23

[Mankell, Henning]
Les bottes suédoises
Editions Seuil 18 août 2016
ISBN978 2 02 130389 6
353 pages
Quatrième de couverture
Fredrik Welin, médecin à la retraite, vit reclus sur son île de la Baltique. Une nuit, une lumière aveuglante le tire du sommeil. Au matin, la maison héritée de ses grands- parents n’est plus qu’une ruine fumante. Réfugié dans la vieille caravane de son jardin, il s’interroge : à soixante-dix ans, seul, dépossédé de tout, a-t-il encore une raison de vivre ? Mais c’est compter sans les révélations de sa fille Louise et sans l’apparition de Lisa Modin, journaliste de la presse locale. Tandis que l’hiver prend possession de l’archipel, tout va basculer de façon insensible jusqu’à l’inimaginable dénouement. Après l’immense succès des Chaussures italiennes, auquel il fait suite, Les Bottes suédoises brosse le portrait en clair- obscur d’un homme qui revisite son destin, tenaillé par le doute, le regret, la peur face à l’ombre grandissante de la mort, mais animé aussi par le désir et la soif d’amour. Tel est l’ultime roman de Henning Mankell : une œuvre d’une sobriété élégiaque et poignante, traversée et portée par la beauté crépusculaire des paysages.

Mon avis
C’est avec l’incendie de sa maison sur l’île que Fredrik a tout perdu, Il va devoir apprendre à vivre d’une autre façon, à supporter sa fille Louise avec ses fantasques, mais surtout il aimerait vivre une histoire d’amour avec Lisa Modin, une jeune journaliste de la presse locale. D’autres incendies se déclarent dans des propriétés de l’île, alors là il y a un mystère car tout le monde se connait. Lors de l’incendie de sa maison, Fredrik est soupçonné mais lorsqu’il y en a d’autres, trop de questions se posent….Cependant pour lui, alors que la vieillesse l’oppresse, l’espoir va renaître grâce aux révélations de Louise. Soif d’amour, désir, mensonge, solitude, culpabilité, peur de la mort et surtout ce dénouement inattendu qui m’a réconciliée en partie avec l’histoire que j’ai trouvé trop simple, cela comparativement aux chaussures italiennes dont on retrouve quelques personnages dans Les bottes suédoises sans que ce soit une suite.
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5900
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mankell, Henning] Les bottes suédoises

Message par Step le Mar 25 Avr 2017 - 16:08

Lu dans le cadre de la lecture commune Mars-Avril 2017.

J'ai laissé Fredrik quelques années auparavant dans "les chaussures Italiennes", je le retrouve dans cet opus, toujours seul sur son Ile glaciale de la Baltique, ayant très peu de contact avec ses lointains voisins, son facteur hypocondriaque et toujours habité par l'idée de sa vieillesse et de sa mort.
Tout au début du roman sa maison, héritée de ses grands parents brûle, il se réfugie donc dans le chalet de sa fille Louise...

Les maisons brûlent, les décès se multiplient, des soupçons pèsent  sur Fredrik, la mort est très présente dans l'esprit de ce vieillard de 70ans qui espère encore pouvoir vivre de la tendresse, de l'amitié, de l'amour. Qui s'interroge sur la vieillesse et son rôle dans la famille car sa fille a renoué avec lui. Sa générosité, sa tolérance le rapproche d'une jeune journaliste, il se met à rêver!

C'est le dernier livre de Mankell, et c'est un coup de cœur car les sentiments ici sont finement ciselés, je l'ai pris comme un cadeau qu'il faisait en signe d'adieu à ses lecteurs. 9,5/10

_________________
 study   "Le goût du bonheur T3 - Florent " Marie Laberge  study

         

Mes listes et challenges


flower Challenge Partage -Lecture 4/7 flower Challenge Bis-repetita 8/8 Terminé flower Challenge suivi d'auteurs illimité  flower
avatar
Step
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6550
Localisation : Fontainebleau
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mankell, Henning] Les bottes suédoises

Message par Pinky le Jeu 27 Avr 2017 - 10:27

merci Lalyre et Step pour ces présentations, j'ai beaucoup aimé les chaussures italiennes. J'ai noté les bottes suédoises sur mon petit carnet
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5880
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mankell, Henning] Les bottes suédoises

Message par Cassiopée le Jeu 27 Avr 2017 - 19:40

Mon avis

« Les chaussures italiennes », du même auteur, est un roman qui m’a beaucoup plu et j’ai été contente de retrouver l’atmosphère précédente dans cette nouvelle lecture. Je n’apprécie pas les polars d’Henning Mankell mais j’aime lorsqu’il parle de vieillesse, de temps qui passe, de vie quotidienne….

Bien sûr, on pourrait se dire que c’est un peu déprimant car la mort n’est pas loin lorsque les années s’accumulent …. Ici, Fredrik, qui n’est plus tout jeune, se retrouve du jour au lendemain sans rien. Sa maison a brûlé, ses souvenirs avec mais aussi tout ce qui constituait son présent… Qui et pourquoi ? Car l’origine criminelle ne fait pas de doute…. L’important n’est pas réellement là (même si le lecteur aura des réponses) mais plutôt dans la réflexion de cet homme face à ce coup du sort. Cet événement va être l’occasion de renouer avec sa fille puis de la connaître mieux … Tout en progressant dans une certaine forme d’intimité avec elle, il se penche sur son passé, mais aussi sur son présent et son avenir. Quels peuvent être les désirs d’une personne de son âge, qu’en est-il de l’amour et des occupations lorsque rien ne nous oblige à nous lever chaque matin ? Que faut-il faire de ce corps qui répond moins vite, qui trahit quelques fois ?

Evidemment, les réflexions sur la vie ont de temps à autre un petit air de morale, de déjà vues mais quand on sait que l’auteur a écrit alors que l’heure de passer sur l’autre rive approchait, peut-être était-ce une façon pour lui de laisser ses ressentis sans s’appesantir sur son cas ?

Comme dans « Les chaussures italiennes », j’ai apprécié la météo, le décor, l’ambiance, le rythme lent comme s’il suivait le cœur de celui qui prend le temps de vivre encore et encore même si la mort se rapproche…..

_________________
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9086
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mankell, Henning] Les bottes suédoises

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum