Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Sinoué, Gilbert ] L'ambassadrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Sinoué, Gilbert ] L'ambassadrice

Message par Hortensia le Lun 22 Aoû 2016 - 21:29





Auteur : Gilbert Sinoué
Editeur : le livre de poche ( c'est la version que j'ai lu, et non celle de Calmann-Lévy  Wink )
Titre : l'ambassadrice
Genre : Biographie
Nb de pages : 398 

Le quatrième de couverture :

Elle était plus que belle, elle était magnifique. Lady Hamilton, née Emily Lyon, avait l'eau du ciel dans le regard et le feu sur les lèvres. Née le 26 avril 1765, dans un petit hameau naufragé entre le pays de Galles et la mer d'Irlande, elle grandit dans le plus parfait dénuement. Son père, forgeron de métier, meurt deux mois après la naissance de sa fille. Sa mère, Mary, ne sait ni lire ni écrire. La petite Emily, surnommée aussi Emma, va pourtant connaître un destin éblouissant. Femme de ménage, vendeuse, serveuse, courtisée par de jeunes nobles oisifs, fille-mère à l'âge de 16 ans, elle gravira, presque à son insu, tous les échelons de la société londonnienne, jusqu'au jour où elle épousera lord William Hamilton, ambassadeur de sa Très Gracieuse Majesté au royaume de Naples. Il a trente-cinq ans de plus qu'Emily. Il est éperdument amoureux d'elle. Grâce à lui, la jeune paysanne devenue ambassadrice (elle n'a alors que 23 ans) apprivoise le monde des lettres, de l'art, de la musique et les méandres de la politique. Elle devient la confidente de la reine de Naples, Marie-Caroline, fille de Marie-Thérèse d'Autriche. Aiguillonnée par son mari, elle se découvre de véritables dons de cantatrice et surtout d'extraordinaires facultés de mime. Ses apparitions éblouissent les spectateurs les plus critiques.
Un matin d'automne 1793, une rencontre bouleverse sa vie. Un navire, L'Agamemnon, vient d'arriver en rade de Naples. A son bord, un jeune capitaine. Il s'appelle Horatio Nelson, 35 ans, marié depuis six ans et demi. Entre la jeune ambassadrice et le futur amiral, c'est le coup de foudre.

Mon avis :

Je ne connaissais pas vraiment Emma Hamilton et sa vie avant d'aborder la lecture de cette biographie. Je crois connaître surtout le tableau de la célèbre et talentueuse peintre Vigée-Lebrun qui la représente en " bacchante ". Très beau tableau d'ailleurs. Lady Hamilton est certainement un personnage dont l'histoire est bien plus connue en Grande Bretagne qu'en France puisqu'elle fût l'amante du fameux Amiral Nelson. 
Le biographe prends le parti pris de dépeindre Emma Hamilton sous un angle " humain ", et souhaite nous la rendre plus " proche et sympathique " en opposition avec ses contemporains qui la comparait plutôt à " une fille vulgaire , venue des bas fonds , une prostituée ". Du coup, ici, on a affaire avec une femme moderne dans le sens qu'elle vit sa vie " à fond ". Peu importe les soucis d'argent, qui seront pourtant cause de sa " perte ", les critiques... Elle atteindra des sommets, et connaîtra le grand amour. On parle beaucoup de " ses attitudes " , en gros elle prenait des " pauses " devant un public totalement en extase devant ses performances. J'avoue que j'ai du mal à imaginer vraiment la chose, comment elle procédait mais soit...  scratch
On peut se demander quand même par moment si le biographe n'enjolive pas trop " le portrait de la Dame ". A l'entendre c'était vraiment une bonne " pâte ", voir trop qui a fait les frais de l'ingratitude des vautours qui l'entourait. Je dirais plutôt qu'elle a certainement manqué de discernement pour savoir " s'entourer " ! Mais ça c'est encore un autre débat... 
C'est une biographie mais très très accessible , à tel point qu'on se croirait dans un roman. On dirait même que ça se lit comme un roman de Juliette Benzoni. En tout cas j'ai pu découvrir enfin l'histoire d'une personnalité anglaise qui a eu de l'impact en son temps ( même sur une des soeurs de Marie-Antoinette, à savoir Marie Caroline qui fût reine de Naples et de Sicile ). Une jolie découverte , juste dommage que le parti pris du biographe soit trop philanthropique. 

Vote : beaucoup apprécié quand même.
avatar
Hortensia
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1772
Age : 26
Localisation : La Lothlórien
Emploi/loisirs : Lecture, voyage et sieste.
Genre littéraire préféré : Tout ! ( sauf la poésie )
Date d'inscription : 08/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum