Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Abbott, Megan] Avant que tout se brise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Abbott, Megan] Avant que tout se brise

Message par Cassiopée le Mer 24 Aoû 2016 - 11:51



Avant que tout se brise
Auteur : Megan Abbott
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jean Esch
Éditions  du Masque (24 Août 2016)
336 pages
ISBN :  9782702446447


Quatrième de couverture

Elle a les épaules élancées, les hanches étroites et des yeux sombres qui transpirent une détermination presque glaçante. À quinze ans, Devon est le jeune espoir du club de gymnastique Belstars, l’étoile montante sur qui se posent tous les regards, celle qui suscite tour à tour l’admiration et l’envie. Quand on est les parents d’une enfant hors norme, impossible de glisser sur les rails d’une vie ordinaire. C’est du moins ce que pense Katie, la mère de Devon, qui se dévoue corps et âme à la réussite de sa fille, même si cela demande des sacrifices.
Lorsqu’un incident tragique au sein de leur communauté réveille les pires rumeurs et jalousies, Katie flaire le danger s’approcher de sa fille et sort les griffes. Rien ni personne ne doit déconcentrer sa fille ou entraver la route toute tracée pour elle. Mais les rumeurs ne sont pas toujours infondées… et les enfants rarement conscients des montagnes qu’on déplace pour eux. Reste à déterminer quel prix Katie est  prête à payer pour voir Devon atteindre le sommet.

Mon avis

Le sport pour une unique horizon…..

C’est dans le milieu très fermé des gymnases de haut niveau que se déroule ce très bon roman. Devon est ce qu’on appelle une étoile montante, un grand espoir du club de sport où elle évolue. Rien n’est jamais assez beau, assez solide, assez « professionnel » pour elle. Elle porte les espoirs de ses parents, des dirigeants mais également tous ceux des jeunes sportives qui s’entraînent avec elle, qui s’identifient. « Si elle y arrive, pourquoi pas nous ? » Les pères et mères des autres enfants l’admirent et / ou la jalousent suivant les situations…. Les relations amicales ne sont parfois qu’une façade et derrière son dos, les commentaires vont bon train….

Elle, consciente de ce qu’elle porte sur ses épaules, fait le maximum, malgré les doutes, la peur de mal faire quelques fois,  même si elle dit : « J’ai appris à faire de la peur mon esclave. », les blessures, le temps qui file et qui ne tourne qu’autour d’entraînements, de compétitions…. Elle évolue dans un univers clos, dans une « bulle » où seule la gym la « nourrit ».  Quand elle se bat pour une médaille, rien ne l’atteint, son visage est fermé et tout son corps est tendu pour donner le maximum, être la meilleure.

Ses parents ne vivent que pour sa carrière, sa réussite, ses succès, quitte à emprunter, à « négliger » le petit frère, à s’investir trop et parfois mal, en mettant leur couple sur la corde raide… On ressent qu’à certains moments (de prise de conscience ?) leurs idées, leurs ressentis, divergent et que c’est difficile de maintenir un équilibre…. Tout cela est finalement si fragile….

Ce roman pose des questions : jusqu’où peut-on aller lorsqu’on veut tout pour son enfant ? Et le jeune, quels sacrifices lui demande-t-on ? Quelles concessions pour les autres membres de la famille ? Lorsque les soirées, les week-ends n’ont pour d’autre horizon que le praticable, est ce que ce n’est pas « éloigner» le sportif d’un environnement lié à son âge et qu’il devrait connaître ? Est-ce qu’ainsi, pour lui, la réalité n’est pas « déformée » ? Est-ce que les adultes se « réalisent » lorsqu’ils « coachent » un futur athlète et l’aident à être le meilleur ? Est-ce qu’ils pensent au bien-être du jeune ou uniquement à la « gagne » et au retentissement positif que cela aura sur eux  qui en ont fait des vainqueurs?  Forme-t-on des gagnants à la demande ou faut-il avoir un minimum de dons pour réussir ?

L’écriture de l’auteur est fluide, les événements s’enchaînent et il n’y a pas de temps mort. Une large place est laissée à la réflexion et à l’évolution des personnages. J’ai beaucoup apprécié l’attitude de la mère, notamment lorsqu’elle parle (page 204) du sentiment sous-jacent qui l’habite en permanence mais qu’elle choisit, le plus souvent, d’ignorer…. D’autre part, j’ai eu l’impression que Megan Abbott s’était bien renseignée sur ce qu’elle décrit.  Lorsqu’elle parler de l’emploi du temps des futures championnes, c’est très réaliste… Les protagonistes ne sont pas fades, ils ont de la consistance, du caractère, même le petit frère est intéressant à observer dans son approche de ce qui se passe.

Ce récit m’a semblé parfaitement équilibré dans son contenu. Les cinq parties, de longueur inégale, ont chacune une place dans l’ensemble du texte et tout s’emboîte à merveille. J’ai beaucoup pensé à Nadia Comaneci, médaillée olympique…mais à quel prix pour son corps ?

J’ai pris beaucoup de plaisir pour cette lecture que je recommande car le contexte change de ce qu’on lit habituellement pour ce style de manuscrit et c’est très réussi.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9134
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum