Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Sanchez Guevara, Canek] 33 révolutions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Sanchez Guevara, Canek] 33 révolutions

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Sanchez Guevara, Canek] 33 révolutions

Message par lalyre le Sam 3 Sep 2016 - 19:16

[Sanchez Guevara, Canek]
33 révolutions
Métaillié 25 août 2016
ISBN 979 10 226 0455 0
110 pages
Quatrième de couverture
Un trentenaire désabusé traîne son spleen à La Havane, entre son bureau et le Malecón… L’espoir se fait rare, la vie est un disque rayé. Rhum, salsa, tabac, et parfois un détour chez la Russe du neuvième étage. Il fait une chaleur criminelle et la révolution semble s’être oubliée au milieu du gué.
Seule la mer, au loin, promet encore quelque chose…
Canek Sánchez Guevara, petit-fils du Che, fait vibrer Cuba comme jamais : le désenchantement s’écrit dans une langue intense, hypnotique, et la crise des balsas est prétexte à un formidable hymne à la liberté.

Mon ressenti
Le pays entier est un disque rayé, chaque jour est la répétition du précédent, chaque semaine, chaque mois, chaque année et de répétition en répétition, le son se dégrade, jusqu’à n’être plus qu’une vague évocation méconnaissable de l’enregistrement original, la musique disparaît, remplacée par un incompréhensible murmure sableux, comme un disque rayé qui se répète sans cesse.
Cette longue phrase est écrite au début de ce beau texte poétique au langage simple presque musical de Sanchez Guevara Canek, c’est d’ailleurs en sa compagnie que l’on déambule dans une écriture mélancolique faite de 33 chapitres, laissant penser aux anciens vinyles 33 tours avec l’image du disque rayé. C’est une écriture engagée, ce n’est pas un roman, c’est un document, en fin du livre on y lit un entretien intéressant peu avant la mort de l’auteur qui est le petit-fils du Che Guevara. Canek faisait partie des enfants rebelles de la révolution, il était membre du MLC (Mouvement libertaire cubain) , dans son entretien, il dévoile, ce qu’est la criminalisation de la différence à Cuba, les persécutions contre ceux qui refusent la culture officielle et préfèrent vivre aux marges de la société : homosexuels, libres-penseurs, syndicalistes et poètes…. Une lecture qui fait partie de celles qu’on n’oublie pas..4,5/5

avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5928
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum