Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Abbey, Edward] Désert solitaire.

Aller en bas

Votre avis

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Abbey, Edward] Désert solitaire.

Message par Sharon le Ven 9 Sep 2016 - 0:16


Titre : Désert solitaire.
Auteur ; Edward Abbey.
Edition : Gallmeister
Nombre de pages : 354 pages.

Présentation de l’éditeur :

Peu de livres ont autant déchainé les passions que celui que vous tenez entre les mains. Publié pour la première fois en 1968, Désert solitaire est en effet de ces rares livres dont on peut affirmer sans exagérer qu’il « changeait les vies » comme l’écrit Doug Peacock.
À la fin des années 1950, Edward Abbey travaille deux saisons comme ranger dans le parc national des Arches, en plein cœur du désert de l’Utah. Lorsqu’il y retourne, une dizaine d’années plus tard, il constate avec effroi que le progrès est aussi passé par là. Cette aventure forme la base d’un récit envoûtant, véritable chant d’amour à la sauvagerie du monde, mais aussi formidable coup de colère du légendaire auteur du Gang de la Clef à Molette.

Mon avis :

Lisez-le tout simplement, au lieu de lire mon avis, même si le livre ne vous semble pas « glamour ». Je suis presque sûre que beaucoup ignorent qu’il y a des déserts aux Etats-Unis, et se disent, après avoir appris son existence, qu’il ne doit pas s’y passer grand chose. Edward Abbey nous prouve le contraire.
Ce qui domine une fois le livre refermé ? L’impression que l’homme ne sera jamais raisonnable, et préférera toujours le profit à la beauté de la nature. Il la « canalise », il la détruit plutôt, pour le meilleur des touristes et le pire pour la faune et la flore locale. Ce livre n’est pas un tombeau, même si ce qu’il décrit n’existe plus. Ce livre est un hymne à la nature « libre », aux hommes qui ont la chance d’y vivre ou d’y avoir vécu, sans avoir pensé à la domestiquer et à en tirer profit.
Bien sûr qu’Edward Abbey parle de lui dans ce livre puisque c’est son expérience qu’il nous livre, et certaines aventures furent périlleuses, d’autres émouvantes. La colère, oui, mais l’humour aussi, face aux charmants touristes qui n’ont aucune envie de sortir de leur voiture pour découvrir la nature qui les entoure.
Désert solitaire – sur lequel il veille.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8286
Age : 40
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum