Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Carvalho de, Mario] Le salon Magenta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Carvaluo de, Mario] Le salon Magenta

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Carvalho de, Mario] Le salon Magenta

Message par lalyre le Ven 9 Sep 2016 - 19:24

[Carvalho de, Mario]
Le salon Magenta
Editions Les Allusifs 7 septembre 2016
ISBN 978 2 923682 53 2
189 pages
Quatrième de couverture
Recueilli par sa sœur après avoir subi une agression, Gustavo, cinéaste sexagénaire en fin de course, rumine ses innombrables blessures intérieures... À travers cette introspection burlesque, Mário de Carvalho met en scène les discordances qui dérèglent les relations entre les hommes et les femmes : l'inépuisable Désamour, en somme…

Mon avis
Que dire de ce livre difficile à résumer, peut-être présenter les personnages avec leurs qualités et leurs défauts….Voyons le personnage central, il s’appelle Gustavo qui médite sur son passé, sa passion pour la mystérieuse Maria Alfreda et tous ses autres amours bancals, il pourrait dresser le petit catalogue des femmes qu’il a eu, mais surtout, celui bien plus important, de celles qui l’avaient rejeté, et auxquelles il ne pardonnait pas. C’est un homme faible, qui cependant au moindre appel au secours, suffisait à faire éclore en lui, sous son cynisme de façade, des élans de générosité ou de sympathie, toujours maladroitement et de façons grotesques. Sa sœur Martha était une femme réservée et pudique à laquelle Gustavo répondait par des grognements, mâchoires serrées. Elle allait se replier toute seule sur son chagrin, enfermée dans sa chambre. Elle ne méritait pas la suffisance de son ex-mari, la vulgarité de son fils, ni la médiocrité de son frère, ni la fadeur d’un quotidien sans joies. Claudio, le fils de Martha est un personnage antipathique, effronté et menteur, plusieurs femmes font partie de l’histoire sans en dire plus. Un roman ironique et subtil ou il faut s’accrocher, des mœurs sexuelles par le biais de Gustavo, les dérèglements entre les hommes et les femmes, de belles descriptions des paysages de l’Alentejo. J’estime que c’est de la belle littérature que Mario de Carvalho nous offre avec ce livre…..4,5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5842
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum