Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Raabe, Melanie] Le piège

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Raabe, Melanie] Le piège

Message par Cassiopée le Mer 14 Sep 2016 - 18:39



Le piège
Auteur : Melanie Raabe
Traduit de l’allemand par Céline Maurice
Éditions : Jean-Claude Lattès (14 Septembre 2016)
Collection : Suspense
350 pages
ISBN : 978-2709649322

Quatrième de couverture

Linda Conrads, écrivain à succès, n'a pas quitté sa maison depuis que sa soeur est morte il y a onze ans, hantée par son souvenir et par le visage de son assassin, qu'elle a vu fuir. Elle le reconnaît un jour à la télévision et décide alors de le confondre en racontant le drame dans son nouveau thriller et en acceptant une seule interview, celle de cet homme.

Mon avis

« Le piège de la haine, c’est qu’elle nous enlace trop étroitement à l’adversaire. »
Milan Kundera

Linda vit recluse depuis l’assassinat de sa sœur. Elle écrit et publie au rythme d’un livre par an. Elle ne sort pas de chez elle mais elle n’est pas totalement coupée du monde. Elle suit l’actualité, rencontre des personnes : son jardinier, son aide-ménagère …, en reçoit d’autres : son éditeur, son médecin, des ouvriers pour une tâche ponctuelle…. Mais aller à l’extérieur, dehors, elle ne peut pas l’envisager. Alors, elle s’invente des territoires, des voyages et elle continue d’avancer malgré tout …. Elle communique peu avec ses parents, comme si le décès de sa sœur avait créé une faille, un gouffre infranchissable….

Et voilà, qu’un visage apparaît sur l’écran du téléviseur, un soir et elle est persuadée de reconnaître celui dont elle a croisé le regard il y a douze ans : l’assassin de sa sœur. C’est un journaliste du petit écran .… Sa décision est prise : elle écrira un livre relatant ce qui s’est passé, elle le piégera, lui fera avouer lors de l’entretien exclusif qu’elle lui accordera.

Elle va se préparer comme les grands sportifs, se faisant coacher, lisant, analysant, envisageant toutes les hypothèses, même les plus folles… Elle ne néglige rien, nourrissant et entraînant son cerveau pour avoir les bonnes réactions lorsque cette fameuse rencontre se fera….

Parallèlement au cheminement de Linda, nous découvrons les chapitres du thriller qu’elle écrit. La police de caractère est différente et le lecteur ne peut pas confondre les deux histoires (les prénoms sont changés). Mais le contenu est « en miroir » avec ce qu’elle a vécu, ce qu’elle sait de sa sœur Anna. Cette façon de faire est très intéressante parce qu’elle donne du « poids » au quotidien de Linda, à ses choix, à ses désirs les plus profonds. On sent vraiment qu’on rentre dans son intimité et qu’elle donne tout. Malgré tout, on la sent fragile et on peut se demander où est la normalité dans ses agissements…. Il ne faut pas que la haine l’aveugle, lui enlève tout sens commun, qu’elle ne maîtrise plus rien, qu’elle s’embourbe et qu’elle se trompe ….

Le moment de l’entrevue avec le chroniqueur arrive assez vite dans le récit et on se dit que tout cela va se terminer bien rapidement et qu’il manquera un petit quelque chose à ce roman. Ce raisonnement, c’est sans compter sur une auteur qui a plus d’un tour d’un son sac (autant Melanie Raabe que Linda Conrads). A partir de là, les mots « manipulation » et « machiavélique » prennent tout leur sens. On ne sait plus qui mène l’action, qui ment, qui dit la vérité, si les faits sont ce qu’ils sont, si Linda « se fait des films » et si on saura un jour la vérité…. La jeune écrivain domine parfaitement son sujet et donne, en subtilité, toute sa force dans ces pages.

Si le premier tiers se lit bien mais ne surprend pas, (surtout si on a lu la quatrième de couverture), les deux autres sont beaucoup plus complexes, totalement diaboliques et très addictifs. On fait des suppositions, on imagine, puis un événement nous perturbe et on pense à une autre piste avant de découvrir que c’est sans issue et alors repartir ailleurs…..

L’écriture de Melanie Raabe (merci à la traductrice) est agréable, bien rythmée et agrémentée de nombreux dialogues qui apportent d’autres angles de vue sur les situations présentées. Les chapitres ne sont pas trop longs, on passe rapidement d’un récit à l’autre et ces deux « entrées « dans l’intrigue se complètent parfaitement.

J’ai eu beaucoup de plaisir à lire ce recueil. Il me semble que les auteurs de thrillers essaient de plus en plus d’obliger le lecteur à s’impliquer, à se poser des questions, quitte à le berner pour qu’il se dise que la prochaine fois, il ne se fera pas prendre au piège ;-)
C’est bien, parce que le genre « polar » que certains avaient tendance à mépriser un peu, mérite qu’on se penche sur lui et qu’on aille plus loin qu’un jugement à la va-vite….
Melanie Raabe a de beaux jours devant elle !
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9139
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Raabe, Melanie] Le piège

Message par lalyre le Lun 26 Sep 2016 - 19:07

Mon avis
Que voici un très bon roman ou l’on suit Linda lors de son cheminement en même temps on lit le thriller qu’elle est en train d’écrire en italique, ce qui nous permet de différencier les deux histoires et de mieux comprendre ce qu’a vécu intimement Linda avec sa sœur Anna. J’ai aimé ce style avec des chapitres pas très longs, ce qui permet de réaliser ce qui est peut-être de la folie avec les réflexions troublantes de Linda qui est une femme fascinante et attachante. Un réel suspense avec l’acharnement que met la jeune femme lors de l’interview avec le journaliste étant persuadée que c’est lui l’assassin et pourtant on doute, on veut en savoir plus car Mélanie Raabe parvient à nous stresser avec l’intrigue bien menée, bien que le roman que Linda est en train d’écrire, un peu comme un miroir avec son histoire, atténue un peu l’atmosphère sombre et oppressante. Quelques autres personnages sans trop d’importance apparaissent dans l’histoire, beaucoup de dialogues bien rythmés, je n’ai décelé aucune longueur dans ce thriller, mais alors quel suspense avant de savoir qui a tué car à un certain moment du roman, j’ai cru deviner mais alors…..Pour ce premier roman de cette écrivaine allemande ce sera un coup de cœur sans hésiter….5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5937
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum