Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Vaillant, Maryse] Il m'a tuée

Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Vaillant, Maryse] Il m'a tuée

Message par nouka2000 le Sam 22 Oct 2016 - 16:34



Titre : Il m'a tuée
Auteur : Maryse Vaillant
Editeur : Editions De La Martinière
Nombre de page : 284 pages
Année de parution : 2002

Présentation de l'éditeur : On a retrouvé la grand-mère pendue, son fils prostré à ses pieds. Avant de mourir, la mère écrit pour accuser son mari de l'avoir empoisonnée. La fille a voulu mourir avec l'homme qu'elle aimait. Trois générations, trois femmes, trois morts suspectes. Dans cette famille, les femmes ont la sombre manie de faire de l'homme de leur vie l'homme de leur mort. La corde, le poison, le rasoir... Nous ne sommes pourtant ni dans un roman policier ni dans une tragédie grecque, mais dans une histoire vraie : l'histoire familiale de Maryse Vaillant qui a entrepris l'enquête impossible en fouillant dans les replis de son âme. Ainsi reconstitue-t-elle la trame du roman de sa famille pour y faire la lumière. Son récit nous entraîne vers les blessures d'enfance, dans l'histoire des femmes et des hommes de nos campagnes, à la rencontre des ombres et des fantômes de notre passé. Un drame poignant qui donne à cette histoire si particulière la portée et l'émotion des fables universelles. Un plaidoyer pour la vie qui triomphe malgré les blessures.

Note sur l'auteure : Maryse Vaillant était psychologue clinicienne de formation analytique. Longtemps chargée de mission à la Protection judiciaire de la jeunesse, elle s'est spécialisée dans les questions éducatives relatives à la délinquance et la violence à l'adolescence. Elle s'est ensuite consacré à l'écriture d'essais, de récits et de romans. Elle est décédée en 2013 d'un cancer.

Mon avis : Je ne connaissais pas Maryse Vaillant. Je ne savais rien d'elle. J'ignorais qu'elle était psychologue, j'ignorais qu'elle avait écrit plus d'une vingtaine de romans. Le moins que l'on puisse dire, c'est que je ne m'attendais pas à ça. Lorsque j'ai trouvé ce livre plein de poussière dans la maison d'une amie, je ne m'attendais à rien de plus qu'un simple témoignage d'une inconnue comme on en voit beaucoup, avec une histoire touchante mais superficielle, une écriture un peu maladroite, le genre de livre qu'on oublie quelques minutes après avoir tourné la dernière page. N'ayant pas d'autres livres sous la main, j'ai commencé ma lecture...

Dès les premières lignes, j'ai compris que je m'étais trompée. Pas de phrase mal construite ou à rallonge mais une écriture envoûtante et sincère, un style si particulier... Je me suis laissée embarquer. Maryse Vaillant enquête : elle cherche à découvrir les secrets et à faire parler les silences de sa famille. Mais surtout elle cherche à comprendre ce schéma sombre et morbide qui s'est répété sur trois générations, elle veut expliquer pourquoi les femmes de sa famille (sa grand-mère, sa mère et elle-même) ont cette « sombre manie de faire de l'homme de leur vie l'homme de leur mort ». Ce n'est pas une enquête sur le terrain, non, elle ne part pas à la recherche d'un énigmatique cousin éloigné qui détient toute la vérité ni d'une grand-mère à moitié folle que tout le monde a oublié... Non, rien de tout ça, aucune recherche si ce n'est que dans ses souvenirs, aucun témoignage si ce n'est que le sien, aucune vérité si ce n'est que la sienne. Maryse Vaillant part en quête de réponse, elle fait appelle à sa mémoire et nous raconte son enfance, son adolescence et sa vie d'adulte. Elle nous décrit ses relations complexes avec les membres de sa famille : avec sa grand-mère, tout d'abord, Marie qu'elle n'a jamais connue (en vie du moins), puis avec sa mère Geneviève, avec Dominique, avec Lucienne et avec son père... Autant de personnes qui l'ont entourée et qui, chacun à leur manière, l'ont aimée. Que ce soit d'un amour démesuré et destructeur, égoïste ou encore indifférent, l'amour est bien présent, au cœur de l'histoire de famille.

Sa vie défile au rythme où on tourne les pages, tout est décrypté, analysé, et on comprend. On comprend comment tout cela est arrivé, comment elle s'est construite, comment elle a surmonté cette enfance si difficile. Une mère instable et étouffante et un père indifférent. Fuyant l'emprise de la première, recherchant l'amour du second. Inlassablement. J'ai beaucoup aimé l'analyse qu'elle fait de sa relation avec sa mère. L'amour d'une mère, le lien qui l'unit à son enfant est une chose indéfinissable. Un amour à double tranchant. Il peut être bénéfique pour l'enfant mais il peut tout autant tout compromettre. Il peut terroriser. Il peut étouffer. Il peut anéantir. C'est ce qu'à dû supporter Maryse Vaillant. Parce que « ma dette n'était pas la dette ordinaire de tout enfant. […] Non, c'était une dette de viande. Une véritable dette charnelle de vie bouillonnante. Le corps de ma mère réclamait mon corps. Sa maigreur voulait ma vigueur ; ses maladies ma santé ; ses morts, ma vie ». Elle nous parle donc avec beaucoup de justesse de l'amour destructeur que lui porte sa mère et comment elle est parvenue à lui échapper et à s'en protéger "Ainsi je deviens experte dans l'art subtil qui consiste à veiller sur le bon état de sa mère. C'est assez facile. On peut acquérir de véritables dons de médium : on se branche sur la météo maternelle, on enregistre la moindre vibration, on anticipe la moindre perturbation".

Malgré toutes ces souffrance accumulées, Maryse Vaillant a décidé d'être heureuse. Elle utilise sont sourire et sa joie de vivre comme une arme de défense :« Rien ne protège mieux qu'un sourire. […] la bonne humeur éveille moins de curiosité que la morosité. On n'interroge pas sur sa vie privée celle qui s'illumine de toutes ses dents en riant de bon cœur. Tout va bien. Il n'y a rien à en dire, les gens heureux ne font pas d'histoire ». J'admire cette femme pour son courage, sa détermination et son envie de vivre malgré tout. Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ce roman qui m'a fait réfléchir et qui m'a donné envie de découvrir d'autres œuvres de Maryse Vaillant. Je terminerais sur une dernière citation, qui pour moi résume parfaitement ce roman :"L'amour du grand ne doit pas tuer le petit."
avatar
nouka2000
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1209
Age : 17
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : musique / course à pied
Genre littéraire préféré : de tout !!
Date d'inscription : 24/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Vaillant, Maryse] Il m'a tuée

Message par Hortensia le Sam 22 Oct 2016 - 17:30

Très bonne critique Nouka. J'aurais bien envie de découvrir ce livre, du coup. Very Happy
avatar
Hortensia
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1857
Age : 27
Localisation : La Lothlórien
Emploi/loisirs : Lecture, voyage et sieste.
Genre littéraire préféré : Tout ! ( sauf la poésie )
Date d'inscription : 08/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Vaillant, Maryse] Il m'a tuée

Message par nouka2000 le Dim 23 Oct 2016 - 14:57

Contente de t'avoir tentée Hortensia, si il croise ton chemin n'hésites pas ! drunken
avatar
nouka2000
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1209
Age : 17
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : musique / course à pied
Genre littéraire préféré : de tout !!
Date d'inscription : 24/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Vaillant, Maryse] Il m'a tuée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum