Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Kuo-Chun, Huang] Essais de micro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Essais de micro

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Kuo-Chun, Huang] Essais de micro

Message par Pinky le Mar 25 Oct 2016 - 15:25

ESSAIS DE MICRO



Textes
édité chez Acte Sud en juin 2009

183 pages

Résumé


Un cafard amoureux, un mannequin en plastique vivant, un micro-ondes qui parle, tels sont quelques-uns des personnages insolites qui peuplent l'univers fantasque et hilarant de Huang Kuo-chun. Dans la plus pure veine du non-sens, l'auteur épingle les absurdités de la vie moderne et nous livre au passage, à travers mille et un détails et clins d'oeil, un portrait décalé du Taipei contemporain, livré à la toute-puissance des médias et aux excès de la société de consommation. Sous les éclats de rire pointent à tout moment la noirceur et le désespoir d'un jeune homme doué, figé dans un éternel rôle de l'oser. Et même l'amour rêvé, incarné par la radieuse Sally, ne fait que rendre le sentiment de solitude plus irrémédiable. Au-delà de leur dérision, ces petits textes doux-amers ne cessent de redire le mal de vivre lancinant qui emportera à la fin cet histrion mélancolique.

Mon ressenti


A l’instar de l’essai de micro, 1-2, 1-2, ce recueil de saynètes dissèque notre société de consommation. Teintées d’un humour chargé d’absurde ou d’incongruité, parfois d’humour noir, grinçant, ces textes ne laissent pas indifférents puisque l’auteur pointe nos petits défauts.

D’autres saynètes ont une teinte mélancolique ou triste. Pas toujours d’accord avec la vision de l’auteur des choses et de la vie, j’ai néanmoins apprécié de faire cette ballade kafkaïenne. Il permet en tout cas, de lever les illusions dans lesquelles parfois notre société nous y porte.

L’auteur sème à droite et à gauche de nombreuses petites phrases de génie comme celle-ci : « Quand tu as envie de pleurer, va-t-en couper des oignons dans la cuisine »…

A découvrir




avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5801
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum