Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ginzburg, Natalia] Tous nos hiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Ginzburg, Natalia] Tous nos hiers

Message par Cassiopée le Mer 2 Nov 2016 - 15:23



Tous nos hiers
Auteur : Natalia Ginzburg
Traduit de l’italien par Nathalie Bauer
Éditeur : Liana Levi (2004)
ISBN : 2867463343
415 pages


Quatrième de couverture

Ce roman, écrit en 1952, relate le cheminement de quatre adolescents de la bourgeoisie italienne confrontés à un drame familial –la disparition prématurée des parents– et à un drame historique –la lourde présence du fascisme. Avec leur “liberté” d’orphelins, les quatre jeunes parcourent chacun un itinéraire propre, toujours profondément marqué par l’expérience violente de la guerre. Le récit plonge le lecteur dans l’univers de ces années cruciales pour la formation d’une génération.


Mon avis


Je viens de terminer ce livre et mon avis sera très mitigé. J’ai lu, en fin d’ouvrage une note de la traductrice, qui explique que le style indirect (utilisé de façon quasi exclusive), le vocabulaire pauvre et les répétitions (comme un refrain) étaient un choix délibéré, non pas pour faire « du genre » et se démarquer mais que ces procédés « littéraires » avaient été instaurés pour donner toute sa place à la famille et surtout aux quatre adolescents.

Dans les premières pages, j’ai été déstabilisée par cette façon de faire puis j’ai trouvé une certaine poésie dans le propos.  Arrivée à la moitié du contenu, je me suis lassée et de ce fait la lecture m’a de plus en plus pesé. J’avais du mal à rester sur le fond car la forme m’exaspérait…. Du coup, je n’ai pas appréhendé tout ce que contenait ce recueil avec la sérénité nécessaire pour apprécier la découverte de ce pan d’histoire.

C’est dommage car on découvre à mots couverts, à travers le regard de ces jeunes adolescents les difficultés du quotidien, les drames et  parfois les petits bonheurs, la vie tout simplement de chaque jour sans pathos excessif.  Je ne me suis attachée à aucun personnage et cela induit un certain détachement qui fait que je ne me suis pas sentie concernée par cette lecture.

_________________
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9132
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum