Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Tharaud, Virginie] De chant et d'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Tharaud, Virginie] De chant et d'amour

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Tharaud, Virginie] De chant et d'amour

Message par lalyre le Ven 11 Nov 2016 - 20:02

[Tharaud, Virginie]
De chant et d’amour
Editions JC Lattès novembre 2016
ISBN 978 2 7096 5613 9
380 pages
Présentation de l’éditeur
Novembre 1766. Abandonnée enceinte à dix-huit ans par le baron de Beaumesnil, Adélaïde de Villars serait condamnée au couvent par son père si ses dons de musicienne ne lui offraient un refuge, l'Académie royale de musique, où les femmes sont sous la seule autorité du roi. Elle remplace au pied levé la grande Sophie Arnould et triomphe sous le nom de « Mlle Beaumesnil » espérant ainsi attirer l’attention de son amour perdu. Ce rêve l’aide à affronter le quotidien, la jalousie de Sophie, les rivalités, les manœuvres, les protecteurs qu’il faut bien s’assurer...
Adélaïde séduit par le duc de Chartres, dont elle attend un enfant, mais tandis que le destin de l’Opéra bascule avec l’arrivée de Glück qui ambitionne de révolutionner l’art lyrique, tous ses espoirs s’écroulent : elle perd l’enfant, le baron la rejette, le maître la dédaigne. Pour trouver la force de se relever, Adélaïde devra accomplir sa vraie vocation : composer.

Mon avis
Dans ce roman, beaucoup de personnages sur fond de musique et d’opéra accompagnent Adélaïde sans nom, sans passé avoué, devenue Mlle Beaumesnil, elle a pris ce nom qui est celui de son premier séducteur. Une belle couverture pour ce roman qui n’est qu’intrigues, jalousies, adultères et histoire d’amour, j’ai imaginé les spectateurs de l’époque tapant et sifflant pour exprimer leur mécontentement. Virginie Tharaud dans ses remerciements spécifie que la vie privée d’Adélaïde, peu connue, lui a permis de laisser libre cours à son imagination tout en respectant les éléments authentiques : son succès , débutante, en remplaçant au pied levé la grande Sophie Arnould, une chanteuse capricieuse. Quand à Mlle Beumesnil son succès va grandissant, sa carrière est florissante et malgré les revers elle se voue à sa passion, elle a créé Tibulle et Délie à Versailles en 1784 et à l’Académie royale de musique la même année, ensuite la Révolution efface ses traces….L’auteure avec minutie décrit le monde de l’opéra avec ses triomphes, les jalousies amoureuses et artistiques ainsi que les rivalités. On y rencontre Rameau, Sacha Guitry, Gluck, les débuts du jeune Mozart et d’autres. Mais ce livre que j’ai apprécié est avant une ode à l’amour et à l’art musical. 4,5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5708
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum