Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Dongala, Emmanuel] La sonate à Bridgetower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Dongala, Emmanuel] La sonate à Bridgetower

100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Dongala, Emmanuel] La sonate à Bridgetower

Message par lalyre le Jeu 5 Jan 2017 - 20:26

[Dongala, Emmanuel]
La sonate à Bridgetower
Actes Sud janvier 2017
ISBN 978 2 330 07280 3
Quatrième de couverture
N’en déplaise à l’ingrate postérité, la célèbre Sonate à Kreutzer n’a pas été composée pour le violoniste Rodolphe Kreutzer, qui d’ailleurs ne l’a jamais interprétée, mais pour un jeune musicien tombé dans l’oubli. Comment celui-ci est devenu l’ami auquel Beethoven a dédié l’un de ses morceaux les plus virtuoses, voilà l’histoire qui est ici racontée.
Au début de l’année 1789 débarquent à Paris le violoniste prodige George Bridgetower, neuf ans, et son père, un Noir de la Barbade qui se fait passer pour un prince d’Abyssinie. Arrivant d’Autriche, où George a suivi l’enseignement de Haydn, ils sont venus chercher l’or et la gloire que devrait leur assurer le talent du garçon…
De Paris à Londres, puis Vienne, ce récit d’apprentissage aussi vivant qu’érudit confronte aux bouleversements politiques et sociaux – notamment la mise en cause de l’esclavage aux colonies et l’évolution de la condition des Noirs en Europe – les transformations majeures que vit le monde des idées, de la musique et des sciences, pour éclairer les paradoxes et les accomplissements du Siècle des lumières.

Mon avis
C’est le parcours de Georges Bridgetower, précoce violoniste virtuose qui s’est produit à l’âge de onze ans dans la salle du Panthéon à Paris en avril 1789, c’est aussi son voyage d’artiste à travers l’Europe de 1789 à 1803, cela sur fond de grande musique, d’Histoire et de rencontre avec beaucoup d’artistes réputés, car dans ce roman on est complètement dans le monde de l’art. Je peux en citer quelques-uns, Angelo Soliman, Alexandre Dumas, le chevalier de Saint-Georges, Lavoisier et bien sûr Bethoven et bien d’autres…Georges est un garçon sensible et intelligent, d’ailleurs Bethoven le qualifiait de la façon suivante ; c’est un virtuose très compétent qui possède une maitrise totale de son violon. Il est guidé par son père Frédérick de Augustus Bridgetower , prince d’Abyssinie, c’est en tous cas ce qu’il proclame pour avoir accès au monde de l’art, cet homme est rusé, joueur et ambitieux. La sonate à Bridgetower est un roman intéressant et passionnant, ce n’est pas vraiment une biographie car l’histoire se termine en 1803, ayant lu pendant mes recherches qu’il est mort en 1860. De nombreux problèmes se sont présentés lors de ses débuts car il était noir, de souche esclavagiste de la Barbade, il faut aussi dire que c’est une époque de grands bouleversements, Marie-Antoinette est guillotinée, les progrès scientifiques se font jour, le siècle des Lumières va vivre des changements, les salons littéraires s’établissent, principalement dans le faubourg Saint-Antoine, cependant tout ne sera pas rose car l’esclavage est aboli lors de la Révolution française alors qu’une décennie après Bonaparte le rétabli, plusieurs faits historiques sont effleurés dans ce roman d’ailleurs le racisme est très présent en citant comme exemple le cas du Chevalier de Saint-Georges. Heureusement la musique reste et traverse le monde et nous reste quelques soient les événements de l’Histoire. Un gros coup de cœur en remerciement à Emmanuel Dongola qui a dû faire de nombreuses recherches pour nous écrire ce très beau roman. 5/5

avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5839
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum