Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Arbol del, Victore] La veille de presque tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Arbol del, Victore] La veille de presque tout

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Arbol del, Victore] La veille de presque tout

Message par lalyre le Ven 6 Jan - 1:38

[Arbol del, Victore]
La veille de presque tout
Actes noirs/Actes Sud janvier 2017
ISBN 978 2 330 07266 7
306 pages
Présentation de l’éditeur
L’inspecteur Ibarra a été transféré depuis trois ans dans un commissariat de sa Galice natale après avoir brillamment résolu l’affaire de la petite disparue de Málaga. Le 20 août 2010, 0 h 15, il est appelé par l’hôpital de La Corogne au chevet d’une femme grièvement blessée. Elle ne veut parler qu’à lui. Dans un sombre compte à rebours, le récit des événements qui l’ont conduite à ce triste état fait écho à l’urgence, au pressentiment qu’il pourrait être encore temps d’éviter un autre drame.
À mesure que l’auteur tire l’écheveau emmêlé de ces deux vies, leurs histoires – tragiques et sublimes – se percutent de plein fouet sur une côte galicienne âpre et sauvage.
Une fillette fantasque qui se rêvait oiseau marin survolant les récifs, un garçon craintif qui, pour n’avoir su la suivre, vit au rythme de sa voix, un vieux chapelier argentin qui attend patiemment l’heure du châtiment, un vétéran des Malouines amateur de narcisses blancs…
Aucun personnage n’est ici secondaire et l’affliction du passé ne saurait réduire quiconque au désespoir. Chacun est convaincu que le bonheur reste à venir, ou tente pour le moins de s’inventer des raisons de vivre. C’est ainsi que, dans ce saisissant roman choral, l’auteur parvient à nimber de beauté l’abjection des actes, et de poésie la noirceur des âmes.

Mon avis
. Mais le refuge, et l’anonymat que Germinal avait pensé avoir obtenu est décevant pour lui car son repos sera vite interrompu par l'allel d'une femme à l’hôpital avec des contusions montrant des signes de grande agitation, ne voulant parler qu’à lui. C’est une femme mystérieuse nommée Paola qui essayant de fuir ses propres fantômes, est arrivée il y a trois mois dans un village isolé de la côte galicienne âpre et sauvage. Elle a emménagé en tant qu’invitée chez une certaine Dolores qui la reçoit sans trop de questions.
C’est sans doute un bon polar cependant je n’ai pas trop aimé parce que les deux histoires s’entremêlent, il faut dire que je ne suis pas fan de polar, de plus ces aller-retours en font des trajectoires sinueuses et ma note ne saurait être que très basse car je n'ai pas apprécié cette lecture....
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5699
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 06/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum