Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Groen, Hendrik] The Secret Diary of Hendrik Groen, 83¼ Years Old

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vote

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Groen, Hendrik] The Secret Diary of Hendrik Groen, 83¼ Years Old

Message par Libellule le Mar 10 Jan 2017 - 9:14


Présentation de l'éditeur:

I wish I could meet Hendrik Groen because I know I would absolutely love him. This book is one of the most touching, heart-wrenching stories that I have read in a while. Groen resides in a state-funded nursing home in Amsterdam. At 83 years old, he decides to start writing in his diary to pass the time and to “give the world an uncensored expose': a year in the life of the inmates of a care home in North Amsterdam.” Hendrik Groen proceeds to do just that; I cannot count the times I laughed out loud, and plenty of times I cried as well.

Groen hilariously and poignantly chronicles daily life as an 83 year-old. When he begins writing in his diary, he has two people he counts as friends, Evert who lives in the apartment section of the home and Anja, the assistant to the Administrator of the nursing home. The diary provides Groen an outlet for his frustrations about growing old and spurs him to make something of the life he has left. By the time the year is over, he has an entire group of friends, the Old-But-Not-Yet-Dead Club, loyal and kind individuals who work to help each other when illness or tragedy befalls a member. Sadly, several of his friends have health issues during the year, ranging from losing a leg to the onset of Alzheimer’s to having a stroke. Groen details how he personally and the group deals with these issues, and the support they all provide to each other. The group takes occasional day trips together organized by each member on a rotating basis. Reading about their various day trips was definitely a highlight of the book, from the planning to the execution of each trip and the joy the excursions clearly brought the entire bunch. Midway through the year, after debating at length in his diary, Hendrik purchases an electric scooter.



Mon ressenti:

C’est une histoire drôle, tragi-comique qui réchauffe le coeur.
Le livre est un phénomène culturel traduits en 35 langues. Ce bestseller a fort dépassé mes attentes. Je suis dépassée vraiment pour écrire ce commentaire.

Hendrik Groen veut mourir en riant. Il n'aime pas les personnes âgées, en dépit d'être lui-même. Il vit dans une maison de retraite au nord d'Amsterdam. Il écrit comme si tout l’y amusait – immodium, aspirine, sénilité, négligence du personnel. Il en rigole. Il a commencé ce journal intime, un exposé sans censure de la vie au-delà de la salle d'entrée bien  surveillée de la maison de retraite. Son succès dans l’établissement où il vit, est une belle réussite contre le vieillissement  - c’est grâce à la création du « Le vieux-mais-pas-mort » - club dont la règle numéro un est: «Le but du club est d'accroître la jouissance de l'âge avancé en organisant des sorties » Non pas parce que la maison est mauvaise; Au contraire, c'est assez bon niveau de soins. Mais tout ce que les «détenus» ont en commun, c'est leur « infirmité » - les maladies. Leur seule excitation est ce biscuit sera servi avec le café du matin . Les règles dans la maison sont innombrables. Pas de grille-pain. Seulement deux boissons alcoolisées par personne. Pas d'animaux de compagnie. Donc, cherchons à fuir toutes ces « entraves » de la vie gaie et agréable.

Il y a plein de personnages extrêmement singuliers non seulement à cause de leur âge – l’auteur voit leurs caractères ayant bien résisté malgré les années.
En lisant Le journal secret, j'ai pensé à un conte de fée où les personnages sont les habitants de la maison de retraite et leur vie c’est une tragi-comédie concernant « la lutte » contre la  « tyrannie » des institutions des « personnes indésirables » de la société actuelle.

Profitons du style léger, fluide, drôle à faire sortir des larmes aux yeux, c’est un manuel  de résistance contre le vieillissement.

Tout le monde veut vivre éternellement, a déclaré Jonathan Swift, mais personne ne veut vieillir. Son opinion  satirique aurait pu être renforcée s'il avait vécu pour lire le récit d'Hendrik Groen.


Dernière édition par joëlle le Mar 10 Jan 2017 - 16:03, édité 1 fois (Raison : mise aux normes du titre.)
avatar
Libellule
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 961
Age : 64
Localisation : Le pays d'Orphee
Genre littéraire préféré : Romans contemporains, a part romans de gare ou fantasy
Date d'inscription : 10/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum