Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Swift, Graham] Le dimanche des mères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Swift, Graham] Le dimanche des mères

Message par lili78 le Lun 20 Fév 2017 - 19:24



Swift Graham - Le dimanche des mères

Gallimard – 144 pages


Quatrième de couverture : Angleterre, 30 mars 1924. Comme chaque année, les aristocrates donnent congé à leurs domestiques pour qu’ils aillent rendre visite à leur mère le temps d’un dimanche. Jane, la jeune femme de chambre des Niven, est orpheline et se trouve donc désœuvrée. Va-t-elle passer la journée à lire? Va-t-elle parcourir la campagne à bicyclette en cette magnifique journée? Jusqu’à ce que Paul Sheringham, un jeune homme de bonne famille et son amant de longue date, lui propose de le retrouver dans sa demeure désertée. Tous deux goûtent pour la dernière fois à leurs rendez-vous secrets, car Paul doit épouser la riche héritière Emma Hobday. Pour la première – et dernière – fois, Jane découvre la chambre de son amant ainsi que le reste de la maison. Elle la parcourt, nue, tandis que Paul part rejoindre sa fiancée. Ce dimanche des mères 1924 changera à jamais le cours de sa vie.

Graham Swift dépeint avec sensualité et subtilité une aristocratie déclinante, qui porte les stigmates de la Première Guerre – les fils ont disparu, les voitures ont remplacé les chevaux, la domesticité s’est réduite… Il parvient à insuffler à ce court roman une rare intensité, et célèbre le plaisir de la lecture et l’art de l’écriture.

Mon avis : Jane, jeune domestique, entretien une relation secrète avec Paul, le fils d’une famille d’aristocrate voisine. Le dimanche des mères, c’est un jour férié pour tous les domestiques, le jour où tous rentrent voir leur mère. Jane étant orpheline, elle décide d’accéder à la demande de son amant et d’aller dans sa belle demeure, alors déserte, goûter au plaisir d’être ensemble une dernière fois avant que Paul soit obligé d’épouser une jeune et riche aristocrate.

Le récit se déroule au fil de cette journée et des pensées de la narratrice, elle nous livre son passé mais aussi son futur, parce que cette journée sera le tournant de son existence.

J’ai beaucoup aimé la plume de Graham Swift, sensible et lucide : on goute le bonheur de cette belle journée printanière, l’attente d’un mariage, seul espoir de bonheur parce que la vie et l’Histoire ont volé la vie des autres enfants de la famille.

Le début du roman m’a demandé un petit temps d’adaptation. Les sauts dans le temps, passé, présent, futur et la façon qu’a l’auteur de tomber dans les répétitions, de buter sur un mot, comme pour le disséquer...tout cela est déconcertant. Mais peut-être est-ce là le style de Graham Swift, que je découvre, moi, ici, pour la première fois.

Le dimanche des mères est un très beau roman, je l’ai beaucoup apprécié et je lirai avec plaisir d’autres œuvres de cet auteur.

Extraits : « Nous sommes tous du combustible. Sitôt nés, nous nous consumons, et certains d’entre nous plus vite que d’autres. Il existe différentes sortes de combustion. Mais ne jamais brûler, ne jamais s’enflammer, ne serait-ce pas triste ? »
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2268
Age : 45
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum