Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Skowronek, Nathalie] Un monde sur mesure

Aller en bas

[Skowronek, Nathalie] un monde sur mesure

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Skowronek, Nathalie] Un monde sur mesure

Message par lalyre le Sam 18 Mar 2017 - 20:18

[Skowronek, Nathalie]
Un monde sur mesure
Grasset mars 2017
ISBN 978 2 246 86333 5
188 pages

Quatrième de couverture
Des marchés où s’était épuisée notre arrière-grand-mère aux magasins de prêt-à-porter montés par nos parents, tout nous ramenait aux tailleurs juifs des shtetls de Pologne.
Quatre générations plus tard, on ne se fournissait plus dans le Sentier, à Paris, mais chez d’invisibles intermédiaires qui ramenaient la marchandise du Bangladesh, du Pakistan ou de Chine. Qu’importait la provenance des pièces, qui les avaient confectionnés et comment, nous devions reconnaître parmi les vêtements entassés les articles susceptibles de plaire. Il fallait être rapide, choisir juste. Nous prenaient de cours ces nouvelles enseignes qui ouvraient dans toute l’Europe. Le shmattès yiddish allait bientôt disparaître. »

Mon avis
Ce récit nous livre l’histoire familiale de l’auteure, au centre de l’histoire, le vêtement, d’un côté le magasin de son inconsolable grand-mère, peuplé des fantômes de la Shoa, de l’autre les flamboyants, qui tournant le dos à la tragédie, jouent le jeu de leur époque avant d’être dépassés par le succès. Entre eux, une jeune femme veut exister sans renier ses origines elle les évoque avec une acuité sensible qui sera peut-être le fin du Yiddishland. On apprend que les aïeux de l’auteure ont fui la Pologne antisémite pour la Belgique ou, depuis trois générations, la famille s’est spécialisée dans le prêt-à-porter. Puisque issue d’une longue lignée de tailleurs sur mesure, elle nous parle de l’atelier de ses ancêtres aux magasins de prêt-à-porter de ses parents, de la transformation du métier aux profits des fournisseurs étrangers, ces gens qui n’hésitent pas à faire travailler des enfants pour vendre moins cher et faire plus de bénéfices. La romancière a travaillé avec ses parents dans les fringues, cependant je me pose une question ; Comment a-t-elle s’échapper de cette environnement pour devenir cette écrivaine à la si jolie plume ? Sans doute pour échapper au nouveau monde de la couture moderne mais aussi se retourner sur le passé de l’immigration et nous le décrire ainsi que d’autres choses intéressantes telle la création de la machine à coudre par l’américain Isaac Merritt Singer en 1851 etc.. Une belle et plaisante lecture…..4,5/5

Copie-collé chez Wikipédia
Le Yiddishland (en yiddish : ייִדישלאַנד) est l'appellation donnée à un vaste espace dans lequel s’insèrent les communautés juives d'Europe orientale avant leur destruction lors de la Seconde Guerre mondiale. Par extension, c'est un nom donné à ces communautés juives elles-mêmes. Cet espace est marqué par l'utilisation du yiddish comme langue principale. Il constitue un élément important de l'histoire du judaïsme en Europe.
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6672
Age : 86
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum