Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Tóibín, Colm] Nora Webster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

votre avis

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Tóibín, Colm] Nora Webster

Message par lili78 le Sam 15 Avr 2017 - 18:49



Tóibín Colm - Nora Webster
Robert Laffont – 414 pages


Quatrième de couverture : Irlande, fin des années 1960. Nora, qui élève seule ses quatre enfants depuis la mort de son mari, tente de refaire sa vie sous l'œil critique des habitants de la petite ville où elle vit depuis toujours. Opiniâtre et indocile, elle s'affranchit peu à peu des cancans et s'autorise de menues libertés : prendre des cours de chant, s'acheter une chaîne stéréo... La profondeur des émotions que soulève en elle la musique s'accorde au réveil de sa sensibilité et de sa personnalité.
Le récit de la renaissance de Nora dans une société irlandaise en pleine mutation est magistralement servi par une prose musicale, délicate et nuancée : " Ce sont les phrases renfermant de l'émotion qui m'intéressent, dit Colm Tóibín. À travers le rythme, il faut contenir l'émotion, la relâcher, la contenir, la relâcher. " Et derrière le portrait de Nora, c'est la vérité de sa mère qu'il tente d'atteindre. Il lui a fallu plus d'une décennie pour terminer ce livre, trop intimidant, trop personnel.

" Aujourd'hui, peu de romanciers ont le courage, comme Tóibín, de montrer la vie telle qu'elle est plutôt que comme la voudrait l'art, et ce en nous émouvant profondément. " John Banville

Mon avis : Irlande, 1960. Après la mort de son mari, Nora Webster doit réapprendre à vivre de façon indépendante. Elle doit faire face au quotidien, aux problèmes financiers, aux regards et aux commentaires des voisins, et à l’éducation de ses enfants, notamment à ces deux garçons qui ont été terriblement marqués par la terrible souffrance de leur père.
Nora est un personnage très digne qui trouve du réconfort dans la solitude, on voit que chaque décision qu’elle prend est comme un défit.
J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre l’évolution de cette femme remarquable et à découvrir la société irlandaise de l’époque.
La plume de Colm Tóibín est douce et tranquille, elle amène l’histoire tout en douceur, pas à pas, Nora Webster sort de sa chrysalide, s’éveille au monde et s’élève vers la firmament. C’est juste remarquable.

Un coup de cœur.
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2261
Age : 45
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum