Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Preston, Douglas & Child, Lincoln] Pendergast - Tome 16 : Noir Sanctuaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Preston, Douglas & Child, Lincoln] Pendergast - Tome 16 : Noir Sanctuaire

Message par Cassiopée le Lun 8 Mai 2017 - 15:48



Noir Sanctuaire
Tome 16: Cycle Pendergast
Auteurs : Douglas Preston & Lincoln Child
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Sebastian Danchin
Éditions : L’Archipel (Mai 2017)
Collection : Suspense
ISBN : 9782809822274
440 pages


Quatrième de couverture

Constance Greene se retire dans les souterrains du manoir de Pendergast, au 891 Riverside Drive, à New York, où une bien mauvaise surprise l’attend…

Mon avis

Dans ce nouvel opus, on va suivre séparément ce qu’est devenu Aloysius Pendergast, Constance, dont il est le tuteur, qui veut vivre sa vie et le fidèle majordome Proctor qui part seul vers dans une nouvelle quête. Présenté ainsi, on pourrait trouver cela assez surprenant et avoir peur du manque de liens mais ce serait sans compter sur les facilités qu’ont les deux auteurs à vous entraîner dans leur sillage.

Constance, de tome en tome, prend de l’assurance, de la prestance et sa personnalité s’étoffe. Elle est toujours un peu éthérée, assez imprévisible (même beaucoup cette fois ci) mais capable de réagir à l’instinct avec une certaine forme d’intelligence. Elle va surprendre plus d’un lecteur ! Proctor, opiniâtre, est un second rôle qui tient une place prépondérante dans la vie des protagonistes, même si parfois, il s’efface pour se faire oublier. J’aurais peut-être souhaité qu’on s’attarde un peu plus avec lui. J’ai eu la désagréable impression de l’abandonner en cours de route….

Ce que va vivre Constance est très intéressant et nous faire découvrir un pan de sa personnalité qu’on ne soupçonnait pas. C’est une bonne chose car cela permet de renouveler l’approche des personnages et de continuer de s’intéresser à eux en se disant qu’ils n’ont pas fini de nous étonner. A ce propos, je me demande si les auteurs ont une ligne directrice de ce que va devenir chacun ou s’ils se laissent porter par leur imagination au fil des romans….

En tout cas, ils ont la maîtrise de leur sujet et ce nouveau récit est captivant, mettant en avant une la jeune protégée d’ Aloysius, qui se trouve ainsi au premier plan. Le style et l’écriture sont égaux à eux-mêmes : vifs, rapides, on va de ci, de là et on ne souhaite pas lâcher le bouquin, c’est bien ficelé, bien pensé, bien orchestré. De plus, la traduction est soignée avec un vocabulaire de qualité (vous connaissez le verbe faseyer vous ?) ce qui ne gâche rien, bien au contraire.

J’ai apprécié le retournement de situation (dont je ne donnerai pas de détails), bien amené et pour lequel on peut se laisser berner. Une lecture agréable et ….à quand la suite ?

NB : J’ai volontairement spolié la quatrième de couverture qui présente la fin du tome précédent.

_________________
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8990
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Preston, Douglas & Child, Lincoln] Pendergast - Tome 16 : Noir Sanctuaire

Message par Pistou 117 le Dim 1 Oct 2017 - 14:22

Le quatrième de couverture, quelle honte ! Surtout, ne pas le lire. C'est un spoiler du début à la fin affraid
Tu fais bien de ne pas le citer, Cassiopée !

J'ai moins aimé ce tome que tous les autres que j'ai lus de la série Pendergast. J'aurais peut-être préféré ne pas connaître davantage les personnages et qu'ils gardent une partie de leur mystère.

Nous perdons en effet Proctor en cours de route, ce qui me fait penser que toute la partie le concernant aurait pu ne pas être écrite sans que cela perturbe l'intrigue. Le comportement de Constance et Aloysius me déroute. Elle ne correspond pas à l'idée que je me faisais de ces personnages. En plus, ils changent d'avis comme de chemise. Soit, c'est le cas du commun des mortels. C'est sûrement là que le bât blesse (me blesse). Pour moi, ils ne font pas partie du commun des mortels. Ne parlons même pas de H., une vraie girouette, carrément incroyable pour un haut responsable du FBI.

A mon avis, le seul à tirer son épingle du jeu est Diogène. Déjà dans la trilogie "Diogène", je lui avait trouvé un côté sympatique. Dans ce tome, je l'apprécie encore plus.
Spoiler:
Pourtant, il s'en prend plein la tête, le malheureux... bon, c'est peut-être normal, c'est lui le méchant, après tout. Rédemption interdite. Quelle vilaine, cette Constance !!!

Concernant la traduction, quelques anglicismes m'ont fait mal...  geek Cassiopée, faseyer est un terme nautique. Se dit d'une voile, qui, mal réglée, ondule plus ou moins fort dans le vent ce qui l'empêche de donner toute sa puissance  Razz  

Je me demande également ce que les auteurs nous réservent pour la suite. J'espère retrouver les personnages qui m'avaient séduite.
avatar
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2730
Age : 52
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum