Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Verger, Guy] La puissance de l'amour — Seul rempart contre nos sociétés.

Aller en bas

Vos avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Verger, Guy] La puissance de l'amour — Seul rempart contre nos sociétés.

Message par joëlle le Lun 15 Mai 2017 - 12:28



Titre : La puissance de l'amour — Seul rempart contre nos sociétés
Auteur : Guy Verger
Éditions : Baudelaire
Nombre de pages : 112
ISBN : 979-10-203-1054-5
Date de parution 2016

Quatrième de couverture

La puissance de l’amour a joué deux rôles essentiels dans notre vie de couple et de famille recomposée. D’abord, l’amour nous a unis et soudés jusque dans les pires moments. Ensuite, l’amour que notre couple a développé pour les autres afin de les aider comme nous le pouvions. Nous étions convaincus que face à nos sociétés déshumanisantes, seul l’amour pouvait être un rempart pour contrer les idéaux religieux, politiques et financiers qui corrompent tout à partir du pouvoir, du profit et de la partialité, à tel point que notre couple criera « je suis CHARLOT » en lieu et place de « CHARLIE ». La mondialisation de l’amour est pour nous l’enjeu de ce XXIe siècle.

Mon avis

Lorsque l'auteur parle de la femme qu'il aime, avec laquelle il a vécu pendant vingt-trois années, on ressent son émotion. La disparition de cette femme, le vide qu'elle laisse, son absence, Guy Verger raconte avec émotion. On ressent tout son amour, toute la tendresse qu'ils partageaient…
Nous trouvons cet amour dans le prologue, dans l'introduction.
C'est peut-être parce qu'ensuite il se perd, entre les souvenirs de leurs engagements, les siens et ceux de sa compagne qu'il ne la nomme qu'à la fin de l'ouvrage…À plusieurs reprises je me suis demandée quel était le prénom de cette femme aimée, vérifiée que je n'avais pas omis ou oublié… Son doux prénom il le dépose comme une fleur à la fin du livre!
Politique, religion, philosophie, engagement syndical, corruption, l'auteur parle à bâton rompu, cherche des définitions dans les dictionnaires, parle de ruptures familiales, d'amour amitié, d'amour platonique (sans le nommer) de sa vision de la sexualité… c'est beaucoup pour 110 pages. Il a tant de choses à dire, à écrire, pour se souvenir de cet amour qu'il semble se perdre.
C'est dommage, parce que son écriture est agréable, les idées qui sont les siennes, même si on ne les partage pas toutes, mériteraient d'être développées.
Et petite parenthèse personnelle, les réseaux sociaux permettent aussi aux personnes âgées et même très âgées de garder le contact avec leurs petits-enfants, de connaître leurs arrière-petits-enfants…Parce que la vie est ainsi faite que parfois les gens qu'on aime sont à l'autre bout du monde! Ils permettent aussi de se couper d'un isolement que la maladie ou l'âge avancé pourraient provoquer. Bien utilisés, ils sont un plus pour notre société!

_________________
Ma PAL

Mes lectures communes:

Mes challenges:  
"Suivi d' auteurs"
avatar
joëlle
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5484
Localisation : Gard
Date d'inscription : 30/09/2013

http://leslecturesdejoelle.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum