Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Maugham, William Somerset] L'envoûté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Maugham, William Somerset] L'envoûté

Message par Cassiopée le Dim 18 Juin 2017 - 17:46



L’envoûté
Auteur : William Somerset Maugham
Traduit de l’anglais par E.R. Blanchet
Éditions : Du Sonneur (Novembre 2015)
ISBN : 978-2-916136-85-1
315 pages

Quatrième de couverture

Charles Strickland, agent de change prospère du Londres du début de siècle dernier, quitte brutalement sa famille et son pays pour s'installer à Paris. Sa femme envoie le narrateur - un écrivain à succès - sur le continent pour tenter de ramener l'époux déserteur à la raison. C'est un homme dur et égoïste que le jeune auteur rencontre alors, mais un homme habité par une obsession jusque-là non avouée - la peinture -, qui le mènera jusqu'en Polynésie. Cette ode de Somerset Maugham aux puissantes forces du génie créatif est inspirée de la vie de Paul Gauguin.

Mon avis

« L’artiste dépose à vos pieds l’un des plus grands dons qui est lui-même »


J’aime beaucoup l’écriture de William Somerset Maugham, je trouve quelle « vieillit » bien et ne paraît pas désuète malgré le temps qui passe.  Dans ce roman, inspiré de la vie de Paul Gauguin, il explique comment un homme marié, a tout abandonné, du jour au lendemain, sans raison apparente, pour se consacrer à la peinture.

Son style descriptif nous présente combien il est important de différencier l’œuvre de l’artiste même si l’un porte l’autre. Pour lui, l’art est « une manifestation d’émotion et  l’émotion parle une langue que tous peuvent comprendre ». Le mari, qui a tout laissé derrière lui ne vit plus que pour son art. La création le torture, l’envoûte, l’habite, le nourrit. Peu lui importe d’être connu, reconnu , il veut peindre encore et encore, se fichant des défauts supposés de ses tableaux, du regard des autres…. Il ne peut plus aimer et être aimé, cela prendrait trop de place…..

Tout, dans ce recueil, nous rappelle que l’art est subjectif, que  « c’est selon »,  devant une même toile certains verront une horreur, d’autres un chef d’œuvre… Qu’est-ce qui déclenche le sentiment de « beau » chez l’homme ? Qu’est ce qui fait qu’une représentation « nous parle » plus qu’une autre et surtout est-il nécessaire d’interpréter l’art, de le comprendre ?

J’ai eu beaucoup de plaisir à lire cet opus et je l’ai trouvé très intéressant.

_________________
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8992
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Maugham, William Somerset] L'envoûté

Message par Hortensia le Dim 18 Juin 2017 - 18:19

Merci pour cette belle critique Cassiopée. Un livre inspiré par la vie de Gauguin ? Il risque bien de m'intéresser. Wink
avatar
Hortensia
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1724
Age : 26
Localisation : La Lothlórien
Emploi/loisirs : Lecture, voyage et sieste.
Genre littéraire préféré : Tout ! ( sauf la poésie )
Date d'inscription : 08/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum