Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Lambert, Kevin] Tu aimeras ce que tu as tué

Aller en bas

[Lambert, Kevin] Tu aimeras ce que tu as tué

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Lambert, Kevin] Tu aimeras ce que tu as tué

Message par Moulin-à-Vent le Lun 3 Juil 2017 - 13:42



Titre: Tu aimeras ce que tu as tué
Auteur: Kevin Lambert
Éditions: Héliotrope
Genre: Fantastique
Époque: contemporaine
210 pages
ISBN 978-2-924666-19-7


Quatrième de couverture

Le grand-père du jeune Faldistoire se prend pour un fantôme, la mère de Sylvie pratique la sorcellerie et lit l’avenir dans les tarots tandis que, sous le vernis de la normalité, le père de Sébastien cache de sombres desseins. Faldistoire, Sylvie et Sébastien fréquentent la même école primaire, puis, au secondaire, le même collège privé. Où Almanach les rejoint pour devenir, un jour, l’amant de Faldistoire.

Non loin de là, dans le cimetière, sous le regard inexpressif des crapauds, de nouveaux trous sont sans arrêt creusés. Car il ne fait pas bon vivre pour les enfants de Chicoutimi : viols, accidents tragiques, meurtres insensés. Heureusement, la plupart d’entre eux reviennent après le trépas. Ils s’apprêtent à prendre leur revanche.

Un roman rageur et foisonnant, mené au pas de charge.

Mon avis

Bizarre, c'est mêlé, c'est mêlant, c'est odieux, c'est dérangeant, mais je n'ai pas détesté. Gore à souhait! Chicoutimi, ville où mon frère a vécu et travaillé de nombreuses années, ville où il a découvert sa deuxième femme, est décrite de la pire des façons, sans complaisance aucune.
Ce qui, dans cette histoire, dérange le plus c'est que certains des enfants décédés reviennent à la vie et d'autres non; on ne sait d'ailleurs pas pourquoi.
Mon frère pourrait-il aimer ce roman? Hum ... Peut-être, mais j'en doute.
Ma cote: 5,5/10
avatar
Moulin-à-Vent
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2117
Age : 66
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Roman historique
Date d'inscription : 07/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum